livres actu Livres Actu

Accueil > Frédéric Beigbeder

Frédéric Beigbeder

Né à Neuilly-sur-Seine en 1965, Frédéric Beigbeder est aussi l’auteur de L’amour dure trois ans, Nouvelles sous ecstasy, 99 francs, Windows on the World (prix Interallié 2003) et Un roman français (Prix Renaudot 2009), entre autres titres.

Présentation de Frédéric Beigbeder (Wikipedia)

Frédéric Beigbeder, né le 21 septembre 1965 à Neuilly-sur-Seine, est un écrivain, critique littéraire, animateur de télévision et réalisateur français. Il est le créateur du prix de Flore, dont il préside le jury. Il fut également directeur de la rédaction du magazine Lui. Il a obtenu en 2003 le prix Interallié pour Windows on the World, en 2009, le prix Renaudot pour son livre Un roman français et en 2018 le Prix Rive Gauche à Paris pour son livre Une vie sans fin .

Livres de Frédéric Beigbeder

Citations de Frédéric Beigbeder (280)

Tu feras la louange de ton cheval demain ; de ton fils, quand il aura de la barbe ; de ta fille, quand elle sera mariée ; et de toi-même jamais.

– La louange

Etre amoureux, c'est être étonné. Quand l'étonnement disparaît, c'est la fin. Dans l'amour, il y a 90% de curiosité contre seulement 10% de peur de mourir abandonné comme une vieille merde.

– L'égoïste romantique

Le manque n'est rien d'autre qu'une overdose de vide.

– L'égoïste romantique

Fuir, toujours, et courir sans relâche. Et puis, un jour, s'arrêter pour dire à quelqu'un, en le regardant droit dans les yeux: c'est toi dont j'ai besoin, vraiment. Et le croire. Ce serait beau, alors, de ne pas éclater de rire, d'avoir un peu peur, et de prendre des risques, de faire des trucs ridicules, comme d'offrir des fleurs un autre jour que le 14 février ou de baiser sans être bourré.

– L'égoïste romantique

Il y a des jours avec, et des mois sans.

– L'égoïste romantique

C'est impossible ce que tu me demandes. Je n'arriverai jamais à ne plus t'aimer.La pire des drogues reste l'amour. Tu m'as rendu à la vie, redonné gout aux émotions. Partout où j'allais, je ne voyais que ta bouche fraîche et mes yeux s'embuaient en ton absence. Un reste d'innocence me donnait le rouge aux joues. A partir de maintenant et jusqu'à ma mort, chaque fois que quelqu'un prononcera ton prénom devant moi, il est possible que mon regard se perde un petit peu dans le vague. Les autres diront : "il a trop bu, il a des absences", mais moi, je m'en moquerai, je serai déjà loin, contre toi, à Los Angeles entre tes bras dorés,ou à Porto Ercole perdu dans tes longs cheveux salés, à Istanbul et Moscou et Amsterdam contre tes seins crémeux, dans le paradis de l'amour réciproque, ce rêve impossible auquel tu m'as un jour, de nouveau, donné l'accès.

– L'égoïste romantique

Souvent je baise bourré, uniquement pour retrouver l'ivresse amoureuse. Si le coeur ne bat pas, il faut au moins avoir la tête qui tourne.

– L'égoïste romantique

L'amour ressemble à ça : c'est quand on sent que rater quelqu'un serait rater sa vie. L'amour c'est quand on cesse d'hésiter. Quand toutes les autres deviennent fades.

– L'égoïste romantique

- Alors, tu vois toujours cette Claire ?- Non. On s'engueulait tout le temps. On n'arrêtait pas de se quitter. Parlons d'autre chose. C'est une dingo. Elle n'a aucun intérêt. Je m'en fous complètement. C'est totalement fini entre nous.- Ah... Tu l'aimes à ce point-là...

– L'égoïste romantique

L'amour c'est cela : faire croire à la personne qu'on désire le plus au monde qu'elle nous laisse de marbre. L'amour consiste à jouer la comédie de l'indifférence, à cacher ses battements de coeur, à dire l'inverse de ce qu'on ressent. Fondamentalement, l'amour est une escroquerie.

– L'égoïste romantique

Je fuis celle qui me plaît, j'ai peur de ce qui m'attire, j'évite celle qui m'aime, je drague celles qui s'en foutent.

– L'égoïste romantique

Il serait exagéré de croire que Marc n'a terminé ses études que pour rassurer ses parents : son séjour prolongé dans l'enseignement supérieur s'explique surtout par une volonté avouée de retarder l'échéance de la Vraie Vie. Méfiez-vous des gens bardés de diplômes, ce sont, statistiquement, les plus lâches.

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

J'étais de bonne humeur, j'avais horreur de ça.

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Les Rita Mitsouko se sont trompés : les histoires d'amour finissent bien. Sinon ce ne sont pas des histoires d'amour, ce sont des romans (ou des chansons des Rita Mitsouko).

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas me masturber.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas me défoncer.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas être Mick Jagger.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas savoir par cœur les paroles de la Bohème.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas me ronger les ongles.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas avoir couché avec Roland Barthes.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas draguer.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas avoir ma photo dans les journaux.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas aller chez le coiffeur.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas manger.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas boire.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas sortir.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas écrire.Tout d'un coup il m'est devenu indifférent de ne pas mourir.Tout d'un coup Anne.

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Dans la vie on n'a qu'un seul grand amour et tous ceux qui précèdent sont des amours de rodage et tous ceux qui suivent sont des amours de rattra- page ; c'est maintenant ou jamais.

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Aujourd'hui je sais que je ne ferai jamais le tour du monde, que je ne serai jamais numéro 1 du Top 50, que je ne serai jamais Président de la République, que je ne me suiciderai pas, que je ne serai jamais pris en otage, que je ne serai jamais héroïnomane, que je ne serai jamais chef d'orchestre, que je ne serai jamais condamné à mort. Aujourd'hui je sais que je mourrai de mort naturelle (d'une overdose de Junk Food).

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

C'est ainsi, ma vie est une suite d'éjaculations précoces; je n'ai jamais su me retenir de vivre.

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Rien n'est plus beau que de s'enfermer avec la femme qu'on aime.

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Quand on aime, on ne compte pas. Si : on compte les jours et les heures, parfois les minutes. Anne ne m'a pas donné de nouvelles pendant deux jours et j'ai vieilli de dix ans. J'ai surveillé le téléphone, démonté le téléphone, remonté le téléphone. J'aurais pu passer mon C.A.P. de téléphonicien. Anne a fini par venir. Son père était hospitalisé. Je n'ai même pas pu l'engueuler !

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

« Si tu tiens dix minutes de silence sans être dégoûté, c'est que t'as le béguin ; si tu tiens une heure, c'est que t'es amoureux ; et si tu tiens dix ans, c'est que t'es marié ! »

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Si tu tiens dix minutes de silence sans être dégoûté, c’est que t’as le béguin ; si tu tiens une heure, c’est que t’es amoureux ; et si tu tiens dix ans, c’est que t’es marié !

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Après l’âge ingrat vient l’âge gratin ; après le club Mickey, le mickey des clubs.

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Le meilleur remède contre la vie quotidienne, c’est le culte du quotidien, dans sa fluidité.

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Dans la vie on n’a qu’un seul grand amour et tous ceux qui précèdent sont des amours de rodage et tous ceux qui suivent sont des amours de rattrapage.

– Mémoires d'un jeune homme dérangé

Lire, c'est écrire? Ecrire, c'est vivre? Donc lire c'est vivre?

– Conversations d'un enfant du siècle

Les beaux livres ne répondent à rien et pourtant ils sont une réponse

– Conversations d'un enfant du siècle

Il n'y a rien de plus faux que l'innocence !

– Conversations d'un enfant du siècle

Les critiques veulent la souffrance des écrivains

– Conversations d'un enfant du siècle

La destruction de nos plus grands efforts nous fascine.

– Conversations d'un enfant du siècle

J'ai écrit sur ma propre solitude, ma propre aliénation. J'écrivais sur mon éternelle insatisfaction.

– Conversations d'un enfant du siècle

Plus un artiste est grand, plus il est prisonnier de ses obsessions

– Conversations d'un enfant du siècle

Je confondais jeunisme et jeunesse.C'était du rarisme antimoi.Salinger est l'écrivain qui a dégoûté les humains de vieillir.Tomber amoureux, c'est avoir un nouveau problème à résoudre.

– Oona & Salinger

Nous voulons être aimés parce que nous sommes blessés. Nous voulons avoir un sens. Servir à quelque chose. Dire quelque chose. Laisser une trace. Ne plus mourir. Compenser l'absence de signification. Nous voulons cesser d'être absurdes

– Windows on the World

"Je voyage pour vérifier mes rêves."

– Windows on the World

Le terrorisme ne liquide pas des symboles mais découpe en morceaux des individus de chair et de sang.

– Windows on the World

Pourquoi je me plains alors qu'il ne m'arrive rien ? Ni violé, ni battu, ni abandonné, ni drogué. Juste des parents divorcés et excessivement gentils avec moi. Je suis traumatisé par mon absence de traumatisme. J'accepte de devenir ce qu'ils veulent faire de moi. J'affronte la lâcheté de mon adolescence.

– Windows on the World

8 h 30Vous connaissez la fin : tout le monde meurt. Certes, la mort arrive à plein de gens, un jour ou l'autre. L'originalité de cette histoire, c'est qu'ils vont tous mourir en même temps et au même endroit. Est-ce que la mort crée des liens entre les hommes ? On ne dirait pas : ils ne se parlent pas. Ils font la gueule, comme tous ceux qui se sont levés trop tôt et mastiquent leur petit déjeuner dans une cafétéria de luxe. De temps en temps, certains prennent des photos de la vue, qui est la plus belle du monde. Derrière les immeubles carrés, la mer est ronde ; les sillages des bateaux y dessinent des formes géométriques. Même les mouettes ne vont pas aussi haut. La plupart des clients du Windows on the World ne se connaissent pas entre eux. Lorsque leurs regards se croisent par mégarde, ils raclent leur gorge et replongent illico dans les journaux. Début septembre, tôt le matin, tout le monde est de mauvaise humeur : les vacances sont terminées, il faut tenir bon jusqu'à Thanksgiving. Le ciel est bleu mais personne n'en profite.Dans un instant, au Windows on the World, une grosse Portoricaine va se mettre à crier. Un cadre en costume cravate aura la bouche bée. « Oh my God. » Deux collègues de bureau resteront muets de stupéfaction. Un grand rouquin lâchera un « Holy shit! » La serveuse continuera de verser son thé jusqu'à ce que la tasse déborde. Il y a des secondes qui durent plus longtemps que d'autres. Comme si l'on venait d'appuyer sur la touche « Pause » d'un lecteur de DVD. Dans un instant, le temps deviendra élastique. Tous ces gens feront enfin connaissance. Dans un instant, ils seront tous cavaliers de l'Apocalypse, tous unis dans la Fin du Monde.

– Windows on the World

Ecoute, je suis chrétien, il est musulman et t'es juif, ce qui veut dire qu'on croit tous dans le même Dieu, OK? Alors tu te calmes. On a qu'à prier dans nos trois religions, comme ça Dieu aura trois fois plus de chances de nous entendre et d'ouvrir cette goddam door! p.183

– Windows on the World

10h24J'ignore vraiment pourquoi j'ai écrit ce livre. Peut-être parce que je ne voyais absolument pas l'intérêt de parler d'autre chose. Qu'écrire d'autre . Les seuls sujets intéressants sont les sujets tabous. Il faut écrire ce qui est interdit. La littérature française est une longue histoire de désobéissance. Aujourd'hui les livres doivent aller là où la télévision ne va pas. Montrer l'invisible, dire l'indicible. C'est peut-être impossible mais c'est sa raison d'être. La littérature est une "mission impossible".

– Windows on the World

Ma devise : deviens ce que tu hais.

– Windows on the World

Ma vie est un désastre mais personne ne le voit car je suis très poli : je souris tout le temps. Je souris parce que je pense que si l'on cache sa souffrance elle disparait. Et dans un sens, c'est vrai : elle est invisible donc elle n'existe pas, puisque nous vivons dans le monde du visible, du vérifiable, du matériel. La douleur n'est pas matérielle ; elle est occultée. Je suis un négationniste de moi-même.

– Windows on the World

Marc dispose d'un réseau d'informateurs: copines très attachées de presse et star-fuckers appointés. Au téléphone, ils lui confirment que Les Chiottes ont bien été construites dans d'anciennes toilettes publiques. On a installé une cuvette de W-C géante sur la place de la Madeleine. Un rouleau de papier rose de deux mètres de hauteur fait office de dais au-dessus de l'entrée. Le pricipal attrait de ce nouvel endroit va révolutionner la nuit parisienne : ils ont fabriqué une piste de danse circulaire totalement submersible, en forme de lunette de W-C, équipée d'une chasse d'eau gigantesque qui plonge les danseurs dans un flot tourbillonnant à un horaire tenu secret. Marc apprend aussi qu'on n'a volontairement prévenu les invités que le soir même, au dernier moment, pour préserver l'effet de surprise.

– Vacances dans le coma

«Dans une société hédoniste aussi superficielle que la nôtre, les citoyens du monde entier ne s'intéressent qu'à une chose : la fête. (Le sexe et le fric étant, implicitement, inclus là-dedans : le fric permet la fête qui permet le sexe.)»

– Vacances dans le coma

Anne ne parlera pas de la mort. Elle est beaucoup trop belle pour mourir. Ce genre de filles ne sert qu'à vivre, à vivre et à aimer de toutes ses forces. Enfin, « ce genre de filles », c'est une image, car il n'en a jamais rencontré une pareille. Marc a tendance à généraliser trop vite. Il tente de rationaliser ce qui est en train de lui arriver, alors qu'il est déjà trop tard : il y a une bonne heure qu'il a sombré dans l'irrationnel, dans le déraisonnable, dans l'anticartésien, bref, une bonne heure qu'il est amoureux fou, pieds et poings liés, éperdu et perdu, comme dans ses poèmes.

– Vacances dans le coma

Demain est un bisou dans le cou.

– Vacances dans le coma

Un jour sans réponse, on croit à une stratégie. Deux jours, on se vexe. Trois jours sans réponse, on tombe amoureux.

– Vacances dans le coma

«La déception est un acte d'amour : elle rend fidèle.»

– Vacances dans le coma

« Les gens qui sourient trop cachent un secret : un mort sur la conscience, une banqueroute, des implants? »

– Vacances dans le coma

«La jalousie gouverne le monde. Sans elle, il n'y aurait ni amour, ni argent, ni société. Personne ne lèverait le petit doigt. Les jaloux sont le sel de la terre.»

– Vacances dans le coma

«A New York les taxis sont jaunes, à Londres ils sont noirs et à Paris ils sont cons.»

– Vacances dans le coma

«A force de faire semblant d'être amoureux, on le devient pour de vrai.»

– Vacances dans le coma

Dans une société hédoniste aussi superficielle que la nôtre, les citoyens du monde entier ne s’intéressent qu’à une chose : la fête. (Le sexe et le fric étant, implicitement, inclus là-dedans : le fric permet la fête qui permet le sexe.)

– Vacances dans le coma

L’amour est une botte de radis achetée à Tarascon et croquée sur un banc avec du gros sel.

– Vacances dans le coma

Il n’existe aucune différence entre un banlieusard de Neuilly-sur-Seine et un banlieusard de Vaulx-en-Velin, sinon que le premier aime bien le second.

– Vacances dans le coma

Une soirée, c’est cela : une suite de micro-événements qui promène les invités comme des mouches zappeuses.

– Vacances dans le coma

Contrairement au refus snob de Sartre ,7 ans plus tard, qui confère de l'importance à la récompense , Albert Camus accepte le Nobel précisément parce qu'il s'en moque. On peut se foutre de l'univers, et l'accepter tout de même, voire l'aimer. ou bien se suicider tout de suite, puisque tel est le seul 'problème philosophique vraiment sérieux'

– Dernier inventaire avant liquidation

Autre bonne nouvelle : le n°1 de notre liste est un premier roman. Il s'agit donc d'un premier roman premier. Enfin, mauvaise nouvelle pour les xénophobes : le roman préféré des Français s'intitule L'Etranger.

– Dernier inventaire avant liquidation

Celui qui écrit un chef-d'œuvre ne sait pas qu'il écrit un chef-d'œuvre.

– Dernier inventaire avant liquidation

Je propose pour résumer Stephen Zweig l'équation suivante : Zweig = (Goethe + Freud) x Proust.

– Dernier inventaire avant liquidation

La littérature m'apparaît de plus en plus comme une maladie, un virus étrange qui vous sépare des autres et vous pousse à accomplir des choses insensées (comme de s'enfermer pendant des heures avec du papier au lieu de faire l'amour avec des êtres à la peau douce). Il y a là un mystère que je ne percerai peut-être jamais. Que cherchons-nous dans les livres ? Notre vie ne nous suffit donc pas ? On ne nous aime pas assez ? Nos parents, nos enfants, nos amis et ce Dieu dont on nous parle ne sont pas assez présents dans notre existence ? Que propose la littérature que le reste ne propose pas ?"

– Dernier inventaire avant liquidation

Les chefs-d'œuvre détestent qu'on les respecte ; ils préfèrent vivre, c'est-à-dire être lus, triturés, contestés, abîmés

– Dernier inventaire avant liquidation

Le devoir de tout écrivain aujourd'hui consiste à nous aider à rechercher le temps que notre siècle a détruit, puisque ' les vrais paradis sont les paradis qu'on a perdus 'Proust a bâti son château de cartes de 7 tomes simplement pour nous dire une chose : la littérature sert à retrouver le temps ... de lire !

– Dernier inventaire avant liquidation

Notre cerveau est assez bien fichu pour pas mal de choses, la mémoire, la raison, l'imagination ; mais il est incapable de nous aider dès lors qu'il est question de passion.

– Dernier inventaire avant liquidation

Nous vivons dans une société matérialiste qui tue l'amour, on s'offre des cadeaux au lieu de s'aimer.

– Dernier inventaire avant liquidation

Les grands livres, comme l'amour, nous font regarder le monde autrement.

– Dernier inventaire avant liquidation

Il est possible, j'en suis la preuve, de ne garder en mémoire que quelques bribes de son enfance, et encore la plupart sont fausses, ou façonnées à posteriori. Pareille amnésie est encouragée par notre société : même le futur antérieur est en voie de disparition grammaticale.

– Un roman français

C'est toi que j'ai cherchée tout ce temps, dans ces sous-sols vrombissants et sur ces pistes où je ne dansais pas, dans une forêt de personnes, sous les ponts de lumière et les draps de peau, au bout des pieds maquillés qui débordaient de lit en feu, au fond de ces regards sans promesses, dans les arrière-cours d'immeubles bancals, par-delà les danseuses esseulées et les barmen ivres, entre les poubelles vertes et les cabriolets d'argent, je te cherchais parmi les étoiles brisées et les parfums violets, dans les mains gelées et les baisers liquoreux, en bas des escaliers branlants, en haut des ascenseurs lumineux, dans les bonheurs blêmes et les chances saisies et les mains serrées trop fort, et à force j'ai dû cesser de te chercher sous la voûte noire, sur les bateaux blancs, dans les échancrures veloutées et les hôtels éteints, dans les mains mauves et les ciel d'ivoire, parmi les aurores marécageuses, mon enfance évanouie.

– Un roman français

Les nostalgiques de l'enfance sont des gens qui regrettent une époque où l'on s'occupait d'eux

– Un roman français

Une femme seule qui élève deux enfants, c'est le bagne. Depuis j'ai compris ce qu'est une mère célibataire : c'est quelqu'un qui vous a donné la vie pour pouvoir sacrifier la sienne.

– Un roman français

Son rire en cascade est mon médicament, je devrais l'enregistrer en boucle et me le diffuser les soirs de déprime. S'il fallait définir la joie de vivre, le bonheur d'exister, ce serait cet éclat de rire, une apothéose, ma récompense bénie, un baume descendu du ciel (p.174)

– Un roman français

L'être humain est un explorateur, peut-être qu'à partir d'un certain âge, il cesse de regarder devant lui, et se retourne. S'il s'est reproduit, il dispose alors d'un guide pour se revisiter.

– Un roman français

(...)la "vie de famille".Pourquoi cette expression m'apparaît-elle comme une menace, voire un oxymoron ? On se figure tout de suite un pauvre homme épuisé, qui tente d'installer un siège-bébé dans une automobile ovale. Bien sûr, il n'a pas fait l'amour depuis des mois. Une vie de famille est une suite de repas dépressifs où chacun répète les mêmes anecdotes humiliantes et automatismes hypocrites, où l'on prend pour un lien ce qui n'est que loterie de la naissance et rites de la vie en communauté. Une famille, c'est un groupe de gens qui n'arrivent pas à communiquer, mais s'interrompent très bruyamment, s'exaspèrent mutuellement, comparent les diplômes de leurs enfants comme la décoration de leurs maisons, et se déchirent l'héritage de parents dont le cadavre est encore tiède. Je ne comprends pas les gens qui considèrent la famille comme un refuge alors qu'elle ravive les plus profondes paniques.Pour moi, la vie commençait quand on quittait sa famille.

– Un roman français

Si vous voulez attirer l'attention de quelqu'un , il faut le quitter.

– Un roman français

Je voudrais que tu me consoles. Tu viens chez moi ? N'oublies pas d'amener tes deux bras, j'ai l'intention de dormir au milieu. Au fait, je t'aime

– Un roman français

On peut oublier son passé. Cela ne signifie pas que l'on va s'en remettre.

– Un roman français

L'amour ressemble aux dominos : la première fois qu'on tombe amoureux entraîne toutes les autres chutes.

– 99 Francs Le film

Connaissez-vous la différence entre les riches et les pauvres ? Les pauvres vendent de la drogue pour s'acheter des Nike, alors que les riches vendent des Nike pour s'acheter de la drogue.

– 99 Francs Le film

Chère Obsession,Pourrais-tu avoir la gentillesse de me sauver de moi-même ? Sinon je mets les pieds dans l'eau et les doigts dans la prise. Il existe une chose qui est pire que d'être avec toi : c'est d'être sans toi. Reviens. Si tu reviens, je t'offre une New Beetle. Bon, d'accord, c'est un peu con comme proposition mais c'est de ta faute : depuis que tu es partie, je deviens de plus en plus sérieux. Je me suis aperçu qu'il n'existait pas d'autre fille comme toi. Et j'en ai conclu que je t'aimais.

– 99 Francs Le film

Tout est provisoire : l'amour, l'art, la planète Terre, vous, moi. La mort est tellement inéluctable qu'elle prend tout le monde par surprise. Comment savoir si cette journée n'est pas la dernière? On croit qu'on a le temps. Et puis, tout à coup, ça y est, on se noie, fin du temps réglementaire. La mort est le seul rendez-vous qui ne soit pas noté dans votre organizer.

– 99 Francs Le film

Autrefois tu avais trop d'amis et maintenant tu n'en as plus.Cela veut dire que tu n'en as jamais eu.

– 99 Francs Le film

« Tout bon livre doit savoir provoquer l'attente : lire, c'est attendre la suite ! »

– 99 Francs Le film

Ne prenez pas les gens pour des cons, mais n'oubliez jamais qu'ils le sont.

– 99 Francs Le film

Après tout ce que les hommes on fait pour lui, Dieu aurait tout de même pu se donner la peine d'exister, vous ne croyez pas ?

– 99 Francs Le film

Tout s'achète : l'amour, l'art, la planète Terre, vous, moi.

– 99 Francs Le film

Quand je ne dis rien, c'est très bon signe : ça veut dire que je suis intimidé. Quand je suis intimidé, c'est très bon signe : ça veut dire que je suis troublé. Quand je suis troublé, c'est très bon signe : ça veut dire que je tombe amoureux. Et quand je tombe amoureux, c'est très mauvais signe.

– 99 Francs Le film

La vérité c'est que les gens se foutent complètement d'être libre;ils se contenteraient amplement d'une raison de vivre.

– Au secours pardon

J'avais grandi dans une famille décomposée, avant de décomposer la mienne.

– Au secours pardon

[...] à force de se retenir d'aimer on peut en perdre la capacité. C'est peut-être ce qu'il y a de pire dans la vie : ne plus savoir tomber amoureux.

– Au secours pardon

- Tu es sûr que tu veux que je te tutoie ?J'ai baissé les yeux pour ne pas répondre ; - Oui, je veux que tu me tues, toi.

– Au secours pardon

Pourquoi aucun mari n'a-t-il le courage de dire tout simplement la vérité à sa femme ? « Chérie, je t'aimerai toujours, tu es vraiment faite pour moi, mais j'ai envie de faire l'amour à d'autres femmes que toi. Cela te paraît insupportable alors que c'est toi qui es insupportable : tu contestes tout simplement l'essence même de ma masculinité. Il n'est pas très grave que je couche avec d'autres femmes si tu n'enquêtes pas sur tous les détails et ne lis pas mes e-mails. Tu peux faire la même chose, je ne te l'interdis pas, au contraire ça m'excite de te savoir désirée par d'autres hommes car comme tous les mecs je suis un pédé refoulé. Ta jalousie est tellement réac que tu es à toi seule la preuve de l'échec de la révolution sexuelle. Tu veux profiter des acquis de la révolution féministe mais tu veux aussi la restauration du couple à l'ancienne. Tu ne m'aimes pas : tu veux me posséder, ce n'est pas la même chose. SI tu m'aimais comme tu le prétends, tu aurais envie que j'aie tout le temps du plaisir, avec ou sans toi, comme je te le souhaite aussi, avec ou sans moi. Je vais être obligé de te quitter pour cette stupide et néanmoins – ma décisions le prouve – extrêmement importante raison : j'avais besoin de toucher d'autres corps que le tien, afin de vérifier que c'était le tien que je préférais. Adieu, dragon de ma vie, incapable de comprendre ce qu'est un mari. Je te suggère le suicide ou le lesbianisme comme issue à ton ignorance des fondements de la virilité. Regarde-moi bien : tu ne vas plus me voir. C'est en voulant me posséder que tu viens me perdre.

– Au secours pardon

Sans toi je suis handicapé, tétraplégique, mongolien, comateux, paranoïaque, névrosé et maniaco-dépressif. Ferme les yeux, j'appose mes mains sur ton visage et je chuchote dans tes oreilles que je t'aimerai toujours. Entends-tu mes larmes couler dans tes oreilles ?

– Au secours pardon

Je veux quitter tout le monde sans que personne ne me quitte.

– Au secours pardon

... à force de se retenir d'aimer on peut en perdre la capacité. C'est peut-être ce qu'il y a de pire dans la vie: ne plus savoir tomber amoureux.

– Au secours pardon

J'ai aimé et j'ai été aimé, mais jamais les deux en même temps.

– Au secours pardon

A partir de 40 ans, chaque fois que l’on vit quelque chose, on se dit que c’est peut-être la dernière fois.

– Au secours pardon

Revoir en plein jour une femme qui nous a plu un soir d’ivresse est le meilleur moyen de s’en dégoûter.

– Au secours pardon

C’est l’année de mes quarante ans que je suis devenu complètement fou. Auparavant, comme tout le monde, je faisais semblant d’être normal.

– Au secours pardon

L’argent tue l’amour. L’amour n’est plus possible au-dessus d’un certain niveau de vie.

– Au secours pardon

Je reconnais qu’il est fastidieux de vivre sans colonne vertébrale. J’ignore comment se débrouillent les autres invertébrés.

– Au secours pardon

Aujourd’hui, toutes les femmes sont belles au premier regard. Parce qu’elles savent toutes cacher leurs défauts.

– Au secours pardon

L’oeil humain est spontanément attiré par la régularité des traits, l’épiderme lisse et la superficie des lèvres.

– Au secours pardon

La grâce est un présent car, dans ces moments-là, on n’a ni passé ni avenir. On devient un paysage.

– Au secours pardon

La prochaine guerre n’opposera plus des pays ou des religions : ce seront les hommes contre les femmes, l’affrontement sera autrement plus violent.

– Au secours pardon

Le malentendu entre hommes et femmes s’accroît quand ils ne savent pas qu’ils s’aiment.

– Au secours pardon

L’homme n’a plus qu’une idée : se changer les idées.

– Au secours pardon

J’avais grandi dans une famille décomposée, avant de décomposer la mienne.

– Au secours pardon

L’embêtant avec la résurrection, c’est qu’il faut mourir avant.

– Au secours pardon

La beauté est un sport où les hors-jeu sont fréquents.

– Au secours pardon

Les bombes, je les préfère sexuelles, et les attentats, à la pudeur.

– Au secours pardon

Le féminisme a supprimé l’humour qui permettait aux hommes et aux femmes de ne pas se combattre.

– Au secours pardon

Il suffit de ne plus jamais décrocher quand ça sonne, et soudain l’on devient très important.

– Au secours pardon

Les filles qui font consommer les femmes sont celles qui excitent leur mari.

– Au secours pardon

Mon existence poursuivait sa course infernale vers le bout du n'importe quoi.

– Nouvelles sous ecstasy

Le plaisir présente un avantage : contrairement au bonheur, il a le mérite d'exister.

– Nouvelles sous ecstasy

On était juste un couple amoureux. Là où çà a dérapé, c'est quand on a décidé que l'amour avait besoin de preuves. Comme si le faire ne suffisait plus.

– Nouvelles sous ecstasy

«L'homme naît, court, se dépêche de vivre, lit des livres, va au cinéma, souffre, prend son petit déjeuner, meurt.»

– Nouvelles sous ecstasy

«La meilleure preuve que les célibataires sont affligeants, c'est que les femmes n'en veulent pas : elles préfèrent draguer le mari de leur meilleure amie.»

– Nouvelles sous ecstasy

«Quand on a raté sa vie, il faut au moins essayer de réussir sa mort.»

– Nouvelles sous ecstasy

Il faut vivre à 800 à l'heure et mourir juste après, la cervelle étalée sur le capot comme du sperme. Vivre à 800 à l'heure, trop vite pour avoir le temps d'écouter la fin du tube de l'été. Être une météorite jamais rassasiée et dont personne ne peut profiter. Surtout, s'attirer immédiatement tous les dangers les plus bêtes, en particulier quand le ciel est couvert. La décadence n'est pas seulement une quête de rédemption ; c'est surtout un mode de vie. Les taxis klaxonnent en vain, et si les néons de l'hôtel clignotent, c'est sans doute qu'ils sont défectueux.

– Nouvelles sous ecstasy

Aimer ou faire semblant d'aimer, où est la différence, du moment que l'on parvient à se tromper soi-même ?

– Nouvelles sous ecstasy

Je bois pour oublier qu'on m'a oublié.

– Nouvelles sous ecstasy

"Le bonheur est très simple : il consiste à inverser le malheur."

– Oona & Salinger

L'amour naît d'une caresse involontaire, d'un dérapage incontrôlé. C'est comme quand on parle à quelqu'un au téléphone : la personne est là sans être là. L'amour c'est faire semblant de s'en foutre alors qu'on ne s'en fout pas. C'est se chercher sans se trouver. Ce petit jeu, s'il est bien pratiqué, peut occuper toute une vie.

– Oona & Salinger

"La vieillesse, c'est quand on commence à avoir le temps de s'intéresser aux noms des oiseaux."

– Oona & Salinger

Le premier amour est rarement le plus réussi, ni le plus parfait, mais il reste... le premier.

– Oona & Salinger

C'est alors qu'Oona sourit pour la deuxième fois. Quand Oona souriait, les paupières mi-closes, on n'entendait plus le brouhaha. C'était comme si quelqu'un avait baissé le volume du reste du monde. En tout cas, c'est ce que Jerry ressentait. P 41

– Oona & Salinger

Une fille, ça s'ouvre et se referme : le problème est de trouver le bon mot de passe.

– Oona & Salinger

Le coup de foudre existe, il a lieu tous les jours, à chaque arrêt d'autobus, entre des personnes qui n'osent pas se parler. Les êtres qui s'aiment le plus sont ceux qui ne s'aimeront jamais.

– Oona & Salinger

L'amour est l'utopie de deux égoïstes solitaires qui veulent s'entraider pour rendre leur condamnation supportable. L'amour est une lutte contre l'absurde par l'absurde. L'amour est une religion athée.

– Oona & Salinger

- Tu ne te prends pas pour de la merde, quoi.- Ah, ça : si on est humble, mieux vaut choisir un autre métier qu'écrivain.

– Oona & Salinger

Vieillir calme tout le monde, en particulier les prétentieux, car l'approche de la mort les rend modestes : ils ont trouvé plus fort qu'eux.

– Oona & Salinger

Il faut se méfier des couples idéaux : ils aiment trop être beaux ; ils se forcent à sourire, comme s'ils assuraient la promotion d'un nouveau film au Festival de Cannes.

– L'amour dure trois ans

On quitte d’abord la maison de ses parents, et ensuite, parfois, on quitte la maison de son premier mariage, et c’est toujours la même peine qu’on ressent, celle de se sentir, une fois pour toutes, orphelin.

– L'amour dure trois ans

Le Bi-Bop et le 3672 Memophone furent des inventions technologiques de France Télécom exclusivement destinées à favoriser l’adultère, dans le but de se faire pardonner la cafteuse touche Bis et les nombreux deals de drogue effectués grâce au Tatoo.

– L'amour dure trois ans

Les riches ne font plus envie. Ils sont gros, moches et vulgaires, leurs femmes sont liftées, ils vont en prison, leurs enfants se droguent, ils ont des goûts de ploucs, ils posent pour Gala.

– L'amour dure trois ans

J’hésite entre la boîte de Lexomil et la pendaison : et pourquoi pas les deux ? Je n’ai pas de corde, mais plusieurs cravates Paul Smith attachées entre elles feront bien l’affaire.

– L'amour dure trois ans

On fait semblant d’être indifférent au divorce, mais arrive bientôt le moment terrible où l’on comprend être passé de la Belle au bois dormant à Nous ne vieillirons pas ensemble.

– L'amour dure trois ans

On se marie exactement comme on passe son baccalauréat ou son permis de conduire : c’est toujours le même moule dans lequel on veut se couler pour être normal, normal, NORMAL, à tout prix.

– L'amour dure trois ans

Un moustique dure une journée, une rose trois jours. Un chat dure treize ans, l’amour trois. C’est comme ça. Il y a d’abord une année de passion, puis une année de tendresse et enfin une année d’ennui.

– L'amour dure trois ans

A quoi reconnaît-on qu’on est vieux ? A ce qu’on va mettre trois jours à récupérer de cette cuite.

– L'amour dure trois ans

On dit souvent qu’il faut sauver les apparences. Moi je dis qu’il faut les assassiner car c’est le seul moyen d’être sauvé.

– L'amour dure trois ans

A part une casserole de lait qui déborde, il n’y a pas grand-chose sur terre de plus sinistre que moi.

– L'amour dure trois ans

Le truc le plus douloureux qui m’était arrivé ces derniers temps c’était de ne pas avoir été invité au défilé Galliano.

– L'amour dure trois ans

Formentera, c’est la Corse sans les bombes, Ibiza sans les boîtes, Moustique sans Mick Jagger, Capri sans Hervé Vilard, le Pays Basque sans pluie.

– L'amour dure trois ans

La polygamie est entièrement légale en France : il suffit d’être doué pour le mensonge.

– L'amour dure trois ans

Le Mariage, l’Institution-qui-rend-l’Amour-Chiant, le boulet de l’amour à perpétuité et de l’accouplement à vie.

– L'amour dure trois ans

Je n’aime rien tant que la contradiction entre un visage angélique et un corps de salope.

– L'amour dure trois ans

L’amour est la seule déception programmée, le seul malheur prévisible dont on redemande.

– L'amour dure trois ans

Les mondains sont des êtres solitaires perdus dans une abondance de connaissances floues. Ils se rassurent à coups de poignées de mains. Chaque nouvelle bise est un trophée.

– L'amour dure trois ans

Le café design est une invention des Parisiens pour parquer les provinciaux et déjeuner tranquilles au Café de Flore.

– L'amour dure trois ans

Tu as vingt ans, tu déconnes un brin et quand tu te réveilles, tu en as trente. C’est fini, plus jamais ton âge ne commencera par un deux.

– L'amour dure trois ans

L’amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

– L'amour dure trois ans

La beauté finit en laideur, le destin de la jeunesse est d’être flétrie, la vie n’est qu’un lent pourrissement, nous mourons chaque jour.

– L'amour dure trois ans

Elle me prenait gentiment la main et moi que voyais-je ? Une main molle, blanchâtre, avec la consistance d’un gant Mappa.

– L'amour dure trois ans

Il n’est pas très sorcier d’avoir plusieurs femmes. Cela demande seulement un peu d’imagination et beaucoup d’organisation.

– L'amour dure trois ans

Si votre femme est en train de devenir une amie, il est temps de proposer à une amie de devenir votre femme.

– L'amour dure trois ans

On se marie pour énerver ses amis ou faire plaisir à ses parents, souvent les deux, parfois l’inverse.

– L'amour dure trois ans

C’est donc cela, la vie d’adulte : construire des châteaux de sable, puis sauter dessus à pieds joints.

– L'amour dure trois ans

On est amoureux le jour où l’on met du dentifrice sur une autre brosse à dents que la sienne.

– L'amour dure trois ans

De la naissance à la mort, on branche nos vies sur pilotage automatique et il faut un courage surhumain pour en dévier le cours.

– L'amour dure trois ans

Tu connais la différence entre l’amour et l’herpès ? L’herpès dure toute la vie.

– L'amour dure trois ans

Après trois ans, un couple doit se quitter, se suicider, ou faire des enfants, ce qui sont trois façons d’entériner sa fin.

– L'amour dure trois ans

L'amour est une source de problèmes respiratoires.

– L'amour dure trois ans

Le divorce est un dépucelage mental.

– L'amour dure trois ans

L’amour est le problème des gens qui n’ont pas de problèmes.

L’union libre, c’est cela la solution : un adultère sous contrôle.

Pour bien conduire bourré, il suffit de viser entre les immeubles.

La nuit, les gens ne suent pas : ils suintent.

On peut être obsédé par quelque chose et le pratiquer très mal.

Les cons aiment être flattés, les intelligents aiment être critiqués.

Le plaisir présente un avantage : contrairement au bonheur, il a le mérite d’exister.

Une fille ça s’ouvre et se referme: le problème est de trouver le bon mot de passe.

Si l’on boit cinq Bailey’s puis un verre de Schweppes, on a l’estomac qui explose.

Nul n’est méchant volontairement, mais il y en a quand même qui le cherchent un peu.

Ce qu’on appelle la société de consommation devrait être rebaptisé : Société de Tentation.

Tout homme encore en vie après trente ans est un con.

La déception est un acte d’amour : elle rend fidèle.

Je m’habille de noir car je suis en deuil de moi-même.

L’homme est un animal insatisfait qui hésite entre plusieurs frustrations.

Au XXe siècle, l’amour est un téléphone qui ne sonne pas.

Un fêtard qui tombe amoureux, c’est quelqu’un qui tourne la page.

La fête n’est jamais gratuite pour un artiste.

l’État devrait défendre aux femmes de se servir aussi bien de leurs paupières.

Tomber amoureux, c’est avoir un nouveau problème à résoudre.

La rentrée littéraire est une maladie française qu’il ne faut surtout pas soigner.

L’angoisse, l’alcool, la solitude, les traumatismes sont d’immenses atouts pour forger un écrivain.

Vous connaissez certainement un écrivain. On les lit de moins en moins, mais il y en a de plus en plus. Vous en dénicherez facilement un dans votre entourage. On se sent si bien en écoutant les dernières personnes intelligentes sur Terre.

J'ai rencontré deux fois Delphine de Vigan. C'est une femme charmante, grande, blonde, fort sympathique. Le problème, c'est qu'entre les deux rencontres, j'ai lu son dernier livre.

Toute littérature est délation.

On rêve d’un rêve.

La liberté n’est qu’un mauvais moment à passer.

Le monde est irréel, sauf quand il est chiant.

La célébrité c'est bien ; la postérité c'est mieux.

Tout coeur qui n’est pas brisé n’est pas un coeur.

Si tu es au bout du rouleau, alors, qui est à l’autre bout ?

Là où il y a collagène, y’a pas de plaisir.

Le malheur fait maigrir.

Je suis un pacemaker en panne.

On ne détourne pas un avion sans monter dedans.

Pour être subversif, il faut être subjectif.

On déteste les contes de fées des autres.

La notoriété, comme le couple ou la vieillesse, rend prévisible.

Perdre la mémoire n’aide pas à retrouver son chemin.

On n’a rien à perdre quand on aime personne.

Si l’on cache sa souffrance elle disparaît.

Le pourboire développe l’amitié.

Tout s’achète : l’amour, l’art, la planète Terre, vous, moi.

La mort est le seul rendez-vous qui ne soit pas noté dans votre organizer.

La publicité est l’une des plus grandes catastrophes des deux mille dernières années pour ceux qui aiment la littérature.

Un rédacteur publicitaire, c'est un auteur d'aphorismes qui se vendent.

L’euro a été inventé pour rendre le salaire des riches six fois moins indécent.

Chaque détail prend de la valeur quand plus rien n’a de sens.

La mort est tellement inéluctable qu’elle prend tout le monde par surprise.

Si les hommes font tant de peine aux femmes, c’est sans doute qu’elles sont tellement plus belles quand elles pleurent.

Pour créer des besoins, il faut attiser la jalousie, la douleur, l’inassouvissement.

Ce sont toujours les gens animés des meilleures intentions qui deviennent des monstres.

Pour réduire l’humanité en esclavage, la publicité a choisi le profil bas, la souplesse, la persuasion.

Ce n’est pas la nature, c’est l’espérance qui a horreur du vide.

Tout bon livre doit savoir provoquer l'attente : lire, c'est attendre la suite !

A quoi reconnaît-on un personnage réussi ? Quand son nom propre devient un nom commun…

Méfiez-vous des gens bardés de diplômes, ce sont, statistiquement, les plus lâches.

L’amour commence dans l’eau de rose et finit en eau de boudin.

L’amour le plus fort est celui qui n’est pas partagé.

L’amour est un combat perdu d’avance.

Sans apprentissage de la douleur, le bonheur n’est pas solide.

Les célibataires sentent mauvais car ils n’ont pas de femme pour leur dire de se laver.

L’amour est fini quand il n’est plus possible de revenir en arrière.

Quand on a raté sa vie, il faut au moins essayer de réussir sa mort.

Au premier mariage, on cherche la perfection, au second on cherche la vérité.

A force de faire semblant d’être amoureux, on le devient pour de vrai.

Les plus belles fêtes sont celles qui ont lieu à l’intérieur de nous.

A New York les taxis sont jaunes, à Londres ils sont noirs et à Paris ils sont cons.

Dans la société ultra-libérale, les gens ne se demandent plus comment ils vont mais : -Combien tu vas ?

Dans l’amour il y a 90% de curiosité contre seulement 10% de peur de mourir abandonné comme une vieille merde.

Les hommes sont toujours entre une ex et une future, car le présent ne les intéresse pas.

Etre amoureux, c’est être étonné. Quand l’étonnement disparaît, c’est la fin.

Arrêter d’aimer, c’est encore pire que d’arrêter de boire.

En même temps, si on était mort, on ne pourrait pas se plaindre de la vie.

Sans rêve, on devient un animal morne, un promeneur égaré.

Pourquoi les églises sont-elles fermées la nuit, au moment où l’on en a le plus besoin ?

Très peu de gens ont le courage de se perdre vraiment.

La peau de l’être humain a besoin d’un grand nombre de baisers par jour.

L’avantage de draguer des filles différentes, c’est qu’on peut leur dire toujours la même chose.

Les femmes de porcelaine nous donnent l’impression d’être un éléphant dans un magasin de Limoges.

La liberté est un fardeau qui s’apprivoise, comme la mort.

Dans notre monde blasé, seule l’innocence fait vendre.

La vie est humiliante de simplicité : on fait tout pour échapper à ses parents, et puis on devient eux.

A force de se retenir d’aimer on peut en perdre la capacité.

Si nous devions et si nous étions capables de partager les souffrances de chacun, nous ne pourrions pas vivre.

Ou bien on vit avec quelqu’un, ou bien on le désire. On ne peut pas désirer ce qu’on a, c’est contre nature.

La meilleure preuve que les célibataires sont affligeants, c’est que les femmes n’en veulent pas : elles préfèrent draguer le mari de leur meilleure amie.

Il existe une zone de flou artistique entre le célibat dépressif et le mariage ennuyeux : baptisons-la bonheur.

Les gens qui sourient trop cachent un secret : un mort sur la conscience, une banqueroute, des implants ?

La première année, on achète des meubles. La deuxième année, on déplace les meubles. La troisième année, on partage les meubles.

L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même.

Les filles sont irréelles, elles se promènent comme des anges sur l’arc-en-ciel de nos rêves.

Aimer ou faire semblant d’aimer, où est la différence, du moment que l’on parvient à se tromper soi-même ?

La jalousie gouverne le monde. Sans elle, il n’y aurait ni amour, ni argent, ni société. Personne ne lèverait le petit doigt. Les jaloux sont le sel de la terre.

Je n’aime pas dire du bien de moi, je préfère dire du mal des autres.

Tout est provisoire et tout s’achète. L’homme est un produit comme les autres, avec une date limite de vente.

La morale, c’est peut-être ringard, mais ça reste encore ce qu’on a trouvé de mieux pour distinguer le bien du mal.

L’avantage avec la nouveauté, c’est qu’elle ne reste jamais neuve. Il y a toujours une nouvelle nouveauté pour faire vieillir la précédente.

Croyez-vous encore qu'une croissance infinie soit possible sur une planète où les ressources sont limitées ?

Dans toutes les oeuvres d'art difficile d'accès, le lecteur est récompensé de ses efforts : il est bouleversé.

Dès que l'amour est partagé, il devient chiant : aimer, c'est beau ; être aimé, c'est pénible.

Il est important quand on veut défendre les gentils contre les méchants de ne pas faire des gentils trop gentils et des méchants trop méchants.

Le devoir de tout écrivain est de nous aider à rechercher le temps que notre siècle a détruit.

L’échangisme ne me choque pas. Après tout, quitte à être cocu, autant l’organiser soi-même.

Les deux phrases les pires au monde sont : Il faut que je te parle et J’aimerais qu’on reste amis.

Recette pour aller mieux. Répéter souvent ces trois phrases : le bonheur n’existe pas. L’amour est impossible. Rien n’est grave.

Aimer quelqu’un qui vous aime aussi, c’est du narcissisme. Aimer quelqu’un qui ne vous aime pas, ça, c’est de l’amour.

C’est un drôle de métier, disc-jockey. Entre le prêtre et la prostituée. Il faut tout donner à des gens qui ne vous rendront rien.

Le célibataire fait plus pitié qu’envie, sauf aux hommes mariés qui l’imaginent libre alors qu’il n’est que désespéré.

Un coup de foudre à peu près réciproque peut se transformer en passion durable à condition de l’entretenir à coup de voyages, de beuveries et de scènes de ménage gratuites.

Après tout ce que les hommes ont fait pour lui, Dieu aurait tout de même pu se donner la peine d’exister, vous ne croyez pas ?

Pour mener l’être humain vers la civilisation, il a fallu quelques millions d’années, alors que le retour au Néandertal prend moins d’une semaine.

Quand vous mourez, on passe vos films. C’est pour ça que les gens font du cinéma. Pour rendre leur vie importante.

Certaines filles ont un tel regard de vache que vous avez soudain l’impression d’être un train de campagne.

Ce qui est étonnant, ce n’est pas que notre vie soit une pièce de théâtre, c’est qu’elle comporte si peu de personnages.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter