livres actu Livres Actu

Accueil > François Rabelais > Le Cinquieme Livre (Texte Original Et Translation En Francais Moderne)

Acheter ce livre - 7.6 €


16057ème dans les ventes


François Rabelais

0 abonné

Œuvres principalesFrançois Rabelais (également connu sous le pseudonyme de Alcofribas Nasier, anagramme de François Rabelais, ou bien encore sous celui de Séraphin Calobarsy) est un écrivain français humaniste de la Renaissance, né à la Devinière à S... Plus >

Le Cinquieme Livre (Texte Original Et Translation En Francais Moderne) (1997)

De François Rabelais chez Seuil
(2 votes, note moyenne : 2.5)

"... Je prouverai par des arguments non impertinents et des raisons irréfutables, à la barbe de je ne sais quels faiseurs de centons, botteleurs de matières cent et cent fois ressassées, rapetasseurs de vieilles ferailles latines, revendeurs de vieux mots latins tout moisis et incertains, que notre langue vulgaires n'est pas aussi vile, aussi inepte, aussi indigente et méprisable qu'ils l'estiment. (...) C'est pourquoi, buveurs, je vous avertis en temps opportun, faites de mes livres bonne provision aussitôt que vous les trouverez dans les boutiques des libraires, et il vous faudra non seulement les écosser mais encore les dévorer comme un opiacé pour le coeur et les incorporer en vous-mêmes; c'est alors que vous découvrirez le bien qu'ils réservent à tous les nobles écosseurs de fèves." François Rabelais Translation, préface et notes par Guy Demerson

Paru le 01-09-1997 - Format : Poche - 322 pages - 18 x 10 x 1 cm - 220 g - ISBN 10 : 2020323664 - ISBN 13 : 9782020323666

Collection : Points

Tags : 16ème siècle, littérature française, humour, reines, egypte, grotesque, humanisme, ménades, gargantua, pantagruel, âne, bacchus, chevaliers, diable, platon, vin, classique, comédie, roman, littérature.

Citations de Le Cinquieme Livre (Texte Original Et Translation En Francais Moderne) (4)

J'y vis trente-deux licornes ; c'est une bête extraordinairement cruelle, tout à fait semblable à un beau cheval, sauf qu'elle a la tête comme un cerf, les pieds comme un éléphant, la queue comme un sanglier, et au front une corne aiguë, noire et longue de six ou sept pieds, qui ordinairement est pendante comme la crête d'un dindon ; quand elle veut combattre ou s'en servir pour un autre usage, elle la lève raide et droite. Je vis l'une d'elles, accompagnée de divers animaux sauvages, nettoyer une fontaine avec sa corne.Chapitre 29 - Comment nous visitâmes le pays de Satin

[...] je vis près de Ouï-dire un grand nombre de Percherons et de Manceaux, bons étudiants, assez jeunes ; et quand nous demandâmes quelle matière ils étudiaient on nous dit que, tout jeunes, ils apprenaient à être des témoins, et qu'ils profitaient si bien de cet art que, sortis de là et revenus dans leurs provinces, ils vivaient honnêtement du métier de témoin, fournissant en toute chose un témoignage sûr à ceux qui donneraient le plus par session, et tout par Ouï-dire.Chapitre 30 - Comment au pays de Satin nous vîmes Ouï-dire, qui tenait école de témoignage

Ventre sur ventre, quels trinquonailles ! quels péquenots !C'est pourquoi, buveurs, je vous avertis en temps opportun, faites de mes livres bonne provision aussitôt que vous les trouverez dans les boutiques des libraires, et il vous faudra non seulement les écosser mais encore les dévorer comme un opiacé pour le cœur et les incorporer en vous-mêmes ; c'est alors que vous découvrirez le bien qu'ils réservent à tous les nobles écosseurs de fèves. À présent je vous en offre une bonne et belle panerée cueillie dans le même jardin que les précédentes, vous suppliant révérencieusement de vous contenter du présent, en espérant mieux à la prochaine venue des hirondelles.- Prologue -

Et si jamais pestes au monde, famines, guerres, horraiges, cataglismes, conflagrations ou autre malheur advient, ne l'attribuez ne le référez aux conjunctions des planettes maléficques, aux abus de la cour rommaine, aux tyrannies des roys et princes terriens, à l'imposture des caphars, héréticques, faulx prophètes, à la malignité des usuriers, faulx monnoyeurs, rogneurs de testons, à l'ignorance, imprudence des médicins, chirurgiens, apoticaires, à la perversité des femmes adultères, vénéfiques, infanticides : attribuez le tout à l'énorme, indicible, incroyable et inestimable meschanceté, laquelle est continuellement forgée et exercée en l'officine des Chats fourrés. Et ne est du monde congneue, non plus que la cabale des Juifs ; pour autant n'est-elle corrigée, détestée et réprimée comme seroit de raison. Mais si elle est quelque jour mise en évidence et manifestée au peuple, il n'est et ne fut orateur tant éloquent, qui par son art le retînt, ny loy tant rigoreuse et draconique qui par crainte de peine le gardast, ne magistrat tant puissant qui par force l'empeschast de les faire tous vifz dedans leurs raboulières félonnement brusler. Leurs enfans propres, Chatz fourrillons et autres parens, les auroient en horreur et abomination.Chapitre XI.


Critiques de Le Cinquieme Livre (Texte Original Et Translation En Francais Moderne) : avis de lecteurs (2)


  • Critique de Le Cinquieme Livre (Texte Original Et Translation En Francais Moderne) par Cliente anonyme (Amazon)

    J'ai commandé les cinq livres de Rabelais dont deux étaient arrivés abimés, le tout avec un retard de cinq jours!Fini le plaisir de toucher des beaux livres tout neuf, vu qu'ils sont arrivés dans un mauvais éta...

    Lire la critique complète >
    Par Cliente anonyme - publiée le 27/07/2016

  • Critique de Le Cinquieme Livre (Texte Original Et Translation En Francais Moderne) par DOGONColas (Babelio)

    Guy Demerson en 1977 écrivait « Le Livre V peut être du langage de Rabelais sans être du style de Rabelais » et c'est au final la conclusion que j'adopte pour qualifier ce Cinquième Livre sensé clore ...

    Lire la critique complète >
    Par DOGONColas - publiée le 21/08/2018

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter