livres actu Livres Actu

Accueil > Frances Mayes > Bella Italia

Acheter ce livre - 20.9 €


55068ème dans les ventes


Frances Mayes

0 abonné

Frances Mayes est professeur de littérature à l'Université de San Francisco. Elle est l'auteur de Sous le soleil de Toscane (Quai Voltaire, 1998), Bella Italia (Quai Voltaire, 1999), Swan, Georgie (Quai Voltaire, 2003), de plusieurs recueils de poé... Plus >

Bella Italia (1999)

De Frances Mayes chez Quai Voltaire
(7 votes, note moyenne : 3.3)

«Mon désir initial de vivre en Italie est né entre autres de l'idée que je n'épuiserais jamais les ressources de cette terre sans fin - ses arts, ses paysages, sa langue, sa gastronomie, son histoire. Changer le cours de sa vie en achetant et restaurant cette maison abandonnée, consacrer une partie de chaque année à un autre pays, voilà qui sembla un risque inconsidéré, sinon un acte de folie. Je voulais à cette époque accomplir une chose dont j'ignorais tout. Je pensais - maintenant je sais - que les Italiens prennent plus de temps pour vivre. Après de longues années de mariage et un divorce pénible, je pensais que l'Italie remplacerait plus qu'avantageusement la perte de ce seul homme. Je voulais un vrai changement. Je ne savais pas encore à quel point la chance accompagnait mes vœux.» Frances Mayes.

Paru le 04-05-1999 - Format : Broché - 304 pages - 2 x 1 x 2 cm - 397 g - ISBN 10 : 2912517095 - ISBN 13 : 9782912517098

Collection : Quai Voltaire

Tags : littérature, roman, autobiographie, Descriptions et voyages, souvenirs, écrivain femme, Années 1990, Moeurs et coutumes, gastronomie, Cuisine italienne, cuisine, voyages, états-unis, auteur américain, littérature américaine, Toscane (Italie), littérature anglophone, italien, italie, 21ème siècle.

Citations de Bella Italia (4)

Il fut jadis une Italie sans tomates. J'imagine les pauvres Étrusques et Romains, les siècles d'individus qui ont vécu ici avant la découverte du Nouveau Monde. Leur ail, leur basilic privés de tomates. Il y a aujourd'hui tant de gens qui grandissent, croyant appeler tomates les globes décolorés qui arrivent toute l'année dans les supermarchés. Il faudrait leur donner un autre nom. Même pas, un numéro. J'avais espéré associer nos tomates italiennes à un peu de maïs doux américain. Quoi de plus savoureux ?..... Nous n'avons obtenu que trois épis décharnés sur les deux paquets de graines semés. Anselmo a regardé de haut mon complot US. Commentaire : "Engrais à cochons ...".Page 361

Le même jour, le voisin nous a invités à dîner. Nous voulions refuser imaginant trois heures de mots bloqués et de silences gênés. "Grazie, mille grazie, ma non parliamo bene italiano." Nous nous sommes excusés : "Merci, mais nous ne parlons pas bien l'italien. Plus tard, quand on y arrivera mieux ...".Les sourcils presque au-dessus de la tête, il se montra incrédule : " Mais vous pouvez manger, quand même ?".

Burano.Toutes les couleurs dont on ne peindrait jamais sa propre maison prennent ici un merveilleux air de fête. On a l'impression que les habitants se sont rués à une grande foire aux peintures, offrant au meilleur prix des teintes de citrouille et de lavande. Un grand nombre de mauvais tableaux ont dû trouver leur inspiration au cours d'un aller et retour rapide dans l'île. Du village se dégage un sentiment allègre et ludique.Pages 145-146

Après cette aventure, on nous traite comme de vieux amis. La famille entière est au courant du "problema" avec l'Alfa. On nous amène des verres de "prosesco" et tout le monde s'accorde pour dire que l'Alfa est une bonne voiture, que les voitures italiennes ont les plus beaux "designs" du monde.Page 131


Critiques de Bella Italia : avis de lecteurs (7)


  • Critique de Bella Italia par brijouII (Babelio)

    Que pouvait encore nous raconter l'auteur, Frances Mayes, à propos de son Italie d'accueil, après nous avoir régalés avec son « Sous le Soleil de Toscane » ?Souvent un deuxième livre n'est que la redi...

    Lire la critique complète >
    Par brijouII - publiée le 12/08/2013

  • Critique de Bella Italia par zabeth55 (Babelio)

    Un an après « Sous le soleil de Toscane » (que j'avais modérément apprécié), Frances Mayes récidive avec « Bella Italia » Le bilan est le même, je n'ai pas vraiment aimé. Pourtant elle parle avec pas...

    Lire la critique complète >
    Par zabeth55 - publiée le 17/09/2012

  • Critique de Bella Italia par Jypse (Amazon)

    Je suis toujours transportée en Italie quand je lis les ouvrages de Frances Mayes. Celui-là commence à dater mais reste un vrai moment de plaisir intemporel. Lu en hiver après un voyage estival en Italie et m'a...

    Lire la critique complète >
    Par Jypse - publiée le 13/03/2016

  • Critique de Bella Italia par Marie Helene Tempier (Amazon)

    ces americains amoureux de nôtre italie nousfont grand plaisir,c est bien ecrit et donne des envies de voyage,je n arrete pas de les faire connaitre

    Lire la critique complète >
    Par Marie Helene Tempier - publiée le 14/01/2014

  • Critique de Bella Italia par Marie Helene Tempier (Amazon)

    très interessant aussi,toujours cette belle ecriture qui fait du bien,descriptions superbes,cela donne envie de vivre la dolce vita dans ce beau pays

    Lire la critique complète >
    Par Marie Helene Tempier - publiée le 14/01/2014

  • Critique de Bella Italia par GéraldineSB (Amazon)

    Après ses "Chroniques toscanes", Frances MAYES nous offre sa découverte de l'Italie toute entière... Moins intéressant que le premier à mon goût, cependant. On a un peu l'impression que Frances Mayes essaie de ...

    Lire la critique complète >
    Par GéraldineSB - publiée le 09/05/2007

  • Critique de Bella Italia par Bornand Marlyse (Amazon)

    écrit de manière très vivante c'est un livre extrêmement agréable à lire et qui vous donne envie de partir en Toscane ... d'ailleurs beaucoup y sont allés après l'avoir lu.

    Lire la critique complète >
    Par Bornand Marlyse - publiée le 05/12/2009
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter