livres actu Livres Actu

Accueil > Fethiye Cetin > Le livre de ma grand-mère

Acheter ce livre - 18.0 €



Fethiye Cetin

0 abonné

Fethiye Çetin, née le 4 mai 1950 à Maden, en Anatolie orientale (Turquie), est une avocate et écrivaine turque ayant une part d'origine arménienne, militante des droits de l'homme. En 1980, après le coup d'État militaire, elle est arrêtée comme milit... Plus >


Citations de Le livre de ma grand-mère (6)

La cérémonie des obsèques se déroula en présence de la foule des fidèles qui sortait de la prière. Le religieux déclara à voix haute : « Que dieu pardonne ses péchés », puis demanda par trois fois « Accordez-vous votre pardon ? » L'assistance présente dans la cour répondit : « Oui, nous lui pardonnons ». Je n'ai pas pu empêcher ma voix de s'élever « Qu'elle nous pardonne… Qu'elle nous pardonne… C'est à elle de nous pardonner… de nous pardonner à tous ! » Tous dans l'assistance me regardaient stupéfaits, pourtant la plupart n'avaient pas saisi le sens de mes paroles.

" La première fois que j'ai entendu l'histoire des massacres, j'avais quatre ou cinq ans. Toute ma vie, j'ai eu très peur des Turcs, et je les ai vraiment détestés. La négation des massacres n'a fait qu'aggraver les choses. Puis, j'ai appris que toi et ta famille étiez turcs et que, malgré tout, vous faisiez partie de notre tribu. Aujourd'hui, j'aime cette grande famille, j'aime tous ses membres (…). Mais je continuerai à détester ceux qui nient les massacres. Je ne leur pardonnerai jamais. "

Elle s'appelait Héranouche. Elle était la petite-fille de Haïrabed Gadarian, l'unique fille d'Iskouhi et Hovhannès Gadarian. Jusqu'en classe de quatrième, elle a vécu une enfance heureuse à Havav, un village de la région de Poulou. Soudain les jours de tereur sont arrivés, elle disait : "Que ces jours aillent et ne reviennent plus jamais". Héranouche a perdu toute sa famille, elle ne les a plus jamais revus. Elle a eu une nouvelle famille, un nouveau nom. Elle a oublié sa langue et sa religion, elle a appris une nouvelle langue et adopté une nouvelle religion. Tout au long de sa vie, elle ne s'en est jamais plaint, mais elle n'a jamais oublié son village, sa mère, son père, son grand-père ni aucun de ses proches, jamais. Elle a vécu dans l'espoir de les retrouver, les serrer dans ses bras, jusqu'à l'âge de quatre-vingt-quinze ans. C'est peut-être cet espoir qu lui a prêté une longue vie, elle a conservé sa lucidité jusqu'à son dernier souffle.Ma grand-mère Héranouche nous a quitté la semaine dernière et nous l'avons accompagnée jusqu'à sa dernière demeure.Avec la publication de ce faire-part, nous espérons retrouver ses parents, nos parents, que nous n'avons pas pu retrouver de son vivant, partager leur peine et leur dire : "Que ces jours s'en aillent et ne reviennent plus jamais"

"Mes enfants n'ayez pas peur des morts, ils ne peuvent pas vous faire de mal. Le mal vient toujours des vivants, pas des morts."

(…) les grands pensent toujours qu'ils arrivent à cacher certaines choses aux enfants, mais les enfants entendent tout, comprennent tout.

De nombreux enfants étaient déjà morts sur la route, mais Isquhi avait jusque-là réussi à sauver les siens. Epuisés, crevant de faim et de soif, ils furent bientôt incapables de faire un pas de plus. Ils se sont effondrés là où ils étaient.


Critiques de Le livre de ma grand-mère : avis de lecteurs (6)


  • Critique de Le livre de ma grand-mère par shousoun (Babelio)

    Babelio nous gâte avec ces envois de livres à lire ! Un grand merci encore une fois pour ce nouvel opus de Fethiye ÇETIN que je vais commencer dès cet après-midi. A très bientôt pour ma critique. Une...

    Lire la critique complète >
    Par shousoun - publiée le 13/02/2014

  • Critique de Le livre de ma grand-mère par (Babelio)

    L'auteur cherche ses mots dans les premières pages. Elle semble tatônner, perdue. Mais tout à coup, les choses se mettent en place, et l'histoire de sa grand-mère apparaît. C'est une histoire ét...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 18/02/2014

  • Critique de Le livre de ma grand-mère par Under_the_Moon (Babelio)

    A la mort de sa grand-mère, femme à fort caractère et plus ou moins avant gardiste, Fethiye Cetin a ressenti le besoin de laisser une trace du passage de cette femme. Si elle a vécu longtemps - 95 ans...

    Lire la critique complète >
    Par Under_the_Moon - publiée le 23/04/2014

  • Critique de Le livre de ma grand-mère par Chouchane (Babelio)

    Fethiyé est turque, sa mère Vehbiye est la fille de Seher, la grand-mère chérie. Quand celle-ci meurt, on l'enterre selon la coutume musulmane et jusque là tout va le plus naturellement du monde. Seul...

    Lire la critique complète >
    Par Chouchane - publiée le 12/06/2014

  • Critique de Le livre de ma grand-mère par Heval (Babelio)

    Un témoignage émouvant … rien de plus surprenant lorsqu'il s'agit du génocide arménien; lorsqu'il s'agit pour Fethiye Çetin, avocate militante des droits des minorités en Turquie, d'écrire et de racon...

    Lire la critique complète >
    Par Heval - publiée le 27/08/2016

  • Critique de Le livre de ma grand-mère par Jeannepe (Babelio)

    Toute sa vie, Héranouche Gadarian a vécu dans le silence de son histoire. Un silence partagé par la Turquie, son pays. Son autre pays. C'est une fois assez avancée en âge pour pouvoir se retourner ave...

    Lire la critique complète >
    Par Jeannepe - publiée le 14/02/2017

Vidéos sur Le livre de ma grand-mère

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter