livres actu Livres Actu

Accueil > Euripide > Les Bacchantes

Acheter ce livre - 9.9 €



Euripide

0 abonné

Œuvres principalesEuripide, en grec ancien Εὐριπίδης / Euripídês (Salamine vers -480 - Macédoine en -406) est un des trois grands tragiques de l'Athènes classique, avec Eschyle et Sophocle. Certains auteurs antiques lui attribuent 95 pièces, mais sel... Plus >

Les Bacchantes (1998)

De Euripide chez Belles Lettres
(6 votes, note moyenne : 3.3)

Fascinantes Bacchantes! Le terme n'est pas trop fort. L'Orient, la musique, le rythme des tympanons, la promesse de la délivrance, Bacchus enfin, et l'errance des Ménades dans la montagne, à la chasse au gibier. A la chasse à l'homme?

Serait-il possible que fût là, sous la main, la solution de nos misères? Est-ce donc l'évangile? Y aurait-il une bonne folie? Hélas, l'histoire tragique fonctionne et décide. La bonne et la mauvaise folie ne sont que le recto verso indissociable d'une même illusion. Pourtant, Bacchus est là, qui sourit.

Le vieil Euripide se retire de cette histoire sur la pointe des pieds. Tout est prêt pour un recommencement.

Paru le 04-09-1998 - Format : Broché - 144 pages - 18 x 11 x 1 cm - 110 g - ISBN 10 : 225179932X - ISBN 13 : 9782251799322

Collection : Classiques En Poche

Tags : littérature grecque, grèce, grec, mythologie, mythologie grecque, grèce antique, antiquité, dieux, religion, dieu, théâtre grec, dyonisos, thèbes, vin, folie, croyances, classique, théâtre, tragédie grecque, tragédie.

Citations de Les Bacchantes (10)

Vous mettez une idée devant vos yeuxEt vous ne voyez plus votre vie mais l'idéeSeul est devin l'aveugle qui lit dans la nuit blanche

Apparais-leur, taureau !Montre dragon, tes mille têtes !Révèle-toi, flamboyant lion !Sus, sus ! jeune bacchant, jette en riant le lacet de la mort,sur le chasseur tombé parmi la troupe des Ménades.

Je ne veux pas d'une sagesse qui porte ombrage, mais un bonheur plus égal et durable (...).

C'est lui qui nous donna la vigne, le remède au chagrin. Or, sans vin, plus d'amour, ni plus rien qui charme les hommes.

Que jamais nos pensées n'imaginent rien qui soit supérieur aux lois !

Les pensées qui dépassent l'humain accourcissent la vie, car qui vise trop haut perd le fruit de l'instant.

Au riche et au pauvre il fait part égale en dispensant la joie du vin, remède à toute peine. (...) Ce que croit et pratique la foule des modestes je l'accepte pour moi.

Deux divinités pour les mortels sont primordiales. L'une est Déméter -elle est aussi la Terre, on peut lui donner les deux noms- qui nourrit les humains des aliments solides. Vint ensuite le fils de Sémélé en apporter le complément découvert par lui, la liqueur tirée de la grappe, la boisson qui met fin aux souffrances des malheureux (dès qu'ils se sont remplis de ce jus de la vigne) et leur donne, avec le sommeil, l'oubli des peines quotidiennes.

Les traditions héritées de nos pères, vieilles comme le monde, aucun raisonnement ne les renversera, quelque découverte que fassent les plus profonds esprits.

Que dira-t-il de ces événements ? Je garderai mon calme, même s'il arrive en fureur. Le sage est toujours prêt à ne montrer qu'un front paisible.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Les Bacchantes : avis de lecteurs (6)


  • Critique de Les Bacchantes par brigetoun (Babelio)

    En introduction, un beau texte de Jean-Daniel Magnin sur la traduction, sur sa traduction de ce texte - une traduction qui respecte, reprend, fait vivre l'emportement du Dieu, qui file et frappe, face...

    Lire la critique complète >
    Par brigetoun - publiée le 11/11/2012

  • Critique de Les Bacchantes par Nastasia-B (Babelio)

    Voilà une tragédie d'Euripide que je n'ai vraiment pas appréciée. Loin, très loin du niveau de celles qui savent encore faire mouche de nos jours et que je prends plaisir à lire. Ici, il nous rebat l...

    Lire la critique complète >
    Par Nastasia-B - publiée le 21/03/2013

  • Critique de Les Bacchantes par Slava (Babelio)

    On sait tous que les tragédies grecques se célébraient en l'honneur du dieu Dionysos, dieu du vin et du théâtre. C'est sous son office que les plus grandes pièces tragiques se sont déroulées et que le...

    Lire la critique complète >
    Par Slava - publiée le 01/10/2017

  • Critique de Les Bacchantes par Ptitmousse (Babelio)

    J'ai d'abord vu la pièce au théâtre. Donc c'était sympa de la lire ensuite, cela a plus facilement fait écho. Et bien sûr, c'était beaucoup plus simple au niveau compréhension. Pas sûre qu'il faille c...

    Lire la critique complète >
    Par Ptitmousse - publiée le 11/11/2018

  • Critique de Les Bacchantes par bdelhausse (Babelio)

    Cri de bacchantes... un classique des mots croisés en 5 lettres... Difficile de "juger" une pièce qui a plus de 2000 ans. Il faudrait le faire à l'aune de la situation d'alors et non en fonction de.....

    Lire la critique complète >
    Par bdelhausse - publiée le 04/01/2019

  • Critique de Les Bacchantes par Lutopie (Babelio)

    Evohé ! Evohé ! Crient-elles, Les Bacchantes, Lors des Mystères, mystères de Dionysos Io, Io, métamorphosée, en génisse Europe, Europe, enlevée, par le père de Bacchus, Par Zeus ! Cadmos,...

    Lire la critique complète >
    Par Lutopie - publiée le 05/12/2019

Ils parlent de Les Bacchantes

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter