livres actu Livres Actu

Accueil > Eduardo Mendoza > Une comedie legere

Acheter ce livre - 22.1 €



Eduardo Mendoza

0 abonné

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes ... Plus >

Une comedie legere (1998)

De Eduardo Mendoza chez Seuil
(9 votes, note moyenne : 2.7)

Barcelone, fin des années quarante. Carlos Prullàs, auteur de comédies à succès, assiste aux répétitions de sa dernière pièce, Arrivederci, pollo !, tandis que sa famille passe l'été à Masnou, sur la Costa Brava. Don Juan superficiel et désinvolte, il séduit une amie de sa femme, Marichuli Mercadal, en même temps qu'il succombe aux charmes d'une nouvelle recrue du théâtre, Lili Villalba. Mais l'imbroglio sentimental se complique lorsqu'un homme d'affaires est assassiné dans des circonstances qui désignent Prullàs comme principal suspect. Affolé, tenant à prouver son innocence, celui-ci entreprend une descente aux enfers dans une réalité qu'il a toujours voulu ignorer : celle des bas-fonds barcelonais, de la misère, du Barrio Chino, des hôtels et des quartiers interlopes.Pour brosser le tableau d'une bourgeoisie menant une existence frivole sur les ruines de la guerre civile, Eduardo Mendoza joue sur tous les registres de la comédie de boulevard et fait peu à peu apparaître, sous la futilité des sentiments, la noirceur d'une époque régie par la corruption et le mépris des vainqueurs pour les vaincus.De surprises en rebondissements, il nous entraîne dans un tourbillon d'intrigues où les personnages sont les pièces d'une mise en scène sans faille, et où le glissement imperceptible du vaudeville à la tragédie repose tout entier sur la légèreté intentionnelle de la langue d'un grand maître.

Paru le 06-02-1998 - Format : Broché - 480 pages - 22 x 14 x 3 cm - 540 g - ISBN 10 : 2020315424 - ISBN 13 : 9782020315425

Collection : Cadre Vert

Tags : roman, comédie, pièce de theatre, théâtre, pauvreté, bourgeoisie, amnésie, innocence, anti-héros, ouvrage primé, enquêtes, pièges, critique sociale, adultère, meurtre, barcelone, littérature espagnole, espagnol, espagne, 20ème siècle, roman, comédie, pièce de theatre, théâtre, bourgeoisie, amnésie, innocence, anti-héros, ouvrage primé, police, enquêtes, critique sociale, régime, adultère, meurtre, barcelone, littérature espagnole, espagnol, espagne, 20ème siècle.

Citations de Une comedie legere (6)

Vous vous trompez si vous croyez être seulement un individu ; personne ne l'est. Nous ne sommes que ce que nous représentons, ce que le passé a fait de nous. Que nous le voulions ou non, nous sommes les héritiers de la haine et de l'injustice, les Héritiers d'une histoire que nous n'avons pas faite mais dont nous devrons, tous sans exception, accepter les fruits.

Ceux qui ne connaissent pas la pauvreté et la misère sont persuadés que la pauvreté et la misère ne sont que des ingrédients parmi d'autres dans la vie de certaines personnes ; mais pour nous qui vivons dans ce monde-là, la pauvreté et la misère sont notre unique réalité, jour après jour, sans variation ni espoir.

Pendant le dîner, Mariquita Pons n'avait cessé de contredire son mari et, face à cette attitude hostile, Fontcuberta s'était replié sur lui-même. A la différence d'autres hommes qui sont pusillanimes devant le monde extérieur et se dédommagent en se montrant despotiques dans la sécurité du foyer, Fontcuberta, qui était un fauve dans le monde des affaires, devenait un vrai mouton dès qu'il rentrait chez lui. Ceux qui ne le connaissaient que dans l'intimité pouvaient difficilement deviner que cet individu pacifique, timide et un peu dans les nuages pouvait cacher un commerçant rusé, tenace et, si nécessaire, impitoyable. A le voir en compagnie de sa femme, dont il satisfaisait tous les caprices sur-le-champ, exécutait affectueusement les ordres et supportait les sautes d'humeur avec un véritable stoïcisme, personne n'aurait soupçonné que, des deux, c'était lui qui possédait un caractère de fer, tandis qu'elle, au contraire, était d'une extrême fragilité. Prullàs, qui ignorait tout de la combinatoire paradoxale des relations conjugales, interprétait toutes leurs scènes de la façon la plus erronée.p. 111

Tous nos rêves s'avèrent insignifiants quand ils se matérialisent. En revanche, rien ne peut nous consoler de ce que nous perdons.

Les guerres et les hécatombes sont le langage de l'Histoire ; le théâtre celui des individus.

C'était ma mère, dit-il, et on ne croit jamais sa mère. Son père, peut-être ; pas sa mère.


Critiques de Une comedie legere : avis de lecteurs (4)


  • Critique de Une comedie legere par (Babelio)

    Barcelone, 1948: l'implacable mécanique franquiste est en marche. Si Carlos Prullàs, désigné comme principal suspect du meurtre d'un richissime homme d'affaire, veut sauver sa peau, il va devoir mener...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 19/08/2015

  • Critique de Une comedie legere par stcyr04 (Babelio)

    Barcelone vit à l'heure du franquisme; la tranquillité des existences privées et le respect scrupuleux des bonnes moeurs et des convenances semblent être de mise. Cela dit, on déplore la recrudescence ...

    Lire la critique complète >
    Par stcyr04 - publiée le 29/04/2015

  • Critique de Une comedie legere par Sachenka (Babelio)

    Une comédie légère est l'histoire d'un meurtre, ou plutôt de la manière dont un meurtre affecte la vie de Carlos Prullas, auteur de pièces de théâtre assez populaire qui mène la belle vie et principal...

    Lire la critique complète >
    Par Sachenka - publiée le 08/06/2012

  • Critique de Une comedie legere par sandrine57 (Babelio)

    Un roman d'un ennui mortel. Le personnage principal, sans consistance, mène une vie oisive grâce à l'argent de sa femme. Il enchaîne les repas copieux, les siestes réparatrices et les liaisons clande...

    Lire la critique complète >
    Par sandrine57 - publiée le 11/12/2010

Ils parlent de Une comedie legere

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter