livres actu Livres Actu

Accueil > Donatien Alphonse François De Sade > Les 120 journées de Sodome

Acheter ce livre - 8.8 €


8861ème dans les ventes


Donatien Alphonse François De Sade

0 abonné

Les 120 journées de Sodome (1998)

De Donatien Alphonse François De Sade chez 10 18
(63 votes, note moyenne : 3.3)

À l'école du libertinage, quarante-deux jeunes gens sont soumis corps et âmes aux fantasmes des maîtres du château. Premier chef-d'œuvre du marquis de Sade, tout à la fois scandale et révolution littéraire, chacune de ces cent vingt journées de Sodome est un tableau des vices et perversions les plus criminelles, découvrant avec un inimitable génie la face noire et inavouable de l'homme.

« Sade est au clavecin, il improvise, il fait monter les mots, il compose, en vrai musicien baroque (c'est un génie baroque), une Suite française, à la Bach. Quel charme, quelle fraîcheur. » Philippe Sollers

Paru le 24-09-1998 - Format : Poche - 448 pages - 10 x 18 x 0 cm - 290 g - ISBN 10 : 2264026995 - ISBN 13 : 9782264026996

Collection : Non Fiction

Tags : 18ème siecle, littérature française, france, philosophie, érotique, érotisme, pornographie, horreur, sadisme, torture, sexe, sexualité, perversions, libertinage, violence, roman érotique, classique, roman, littérature, récits, 18ème siecle, littérature française, france, philosophie, érotique, érotisme, pornographie, horreur, sadisme, torture, sexe, sexualité, perversions, libertinage, violence, roman érotique, classique, roman, littérature, récits.

Citations de Les 120 journées de Sodome (10)

En un mot, frémissez, devinez, obéissez, prévenez, et avec cela, si vousn'êtes pas au moins très fortunées, peut-être ne serez-vous pas tout à faitmalheureuses.

Si l'on objectait au duc qu'il existait cependant chez tous les hommes des idées de juste et d'injuste qui ne pouvaient être que le fruit de la nature, puisqu'on les retrouvait également chez tous les peuples et même chez ceux qui n'étaient pas policés, il répondait affirmativement à cela que ces idées n'étaient jamais que relatives, que le plus fort trouvait toujours très juste ce que le plus faible regardait comme injuste, et qu'en les changeant tous deux de place, tous deux en même temps changeaient également de façon de penser; d'où il concluait qu'il n'y avait réellement de juste que ce qui faisait plaisir et d'injuste que ce qui faisait de la peine.

Il n'y a aucun doute rien de plus voluptueux dans ce projet que la manière luxurieuse dont on y procéda, et ce sont et cette manière et ces différents récits qui vont former cet ouvrage, que je conseille, d'après cet exposé, à tout dévot de laisser la tout de suite s'il ne veut pas être scandalisé, car il voit que le plan est peu chaste, et nous osons lui répondre d'avance que l'exécution le sera encore bien moins.

D'ailleurs la beauté est la chose simple, la laideur est la chose extraordinaire, et toutes les imaginations ardentes préfèrent sans doute toujours la chose extraordinaire en lubricité à la chose simple.

C'est maintenant, ami lecteur, qu'il faut disposer ton cœur et ton esprit au récit le plus impur qui ait jamais été fait depuis que le monde existe, de pareil livre ne se rencontrant ni chez les anciens, ni chez les modernes. Imagine-toi que toute jouissance honnête ou prescrite par cette bête dont tu parles sans cesse, sans la connaître, et que tu appelles nature, que ces jouissances, dis-je, seront expressément exclues de ce recueil, et que, lorsque tu les rencontreras par aventure, ce ne sera jamais qu'autant qu'elles seront accompagnées de quelque crime ou colorées de quelque infamie.

Je lui fis comprendre combien sont vils les liens qui nous enchaînent aux auteurs de nos jours; je lui démontrai qu'une mère, pour nous avoir porté dans son sein, au lieu de mériter de nous quelque reconnaissance, ne méritait que de la haine, puisque, pour son seul plaisir, et au risque de nous exposer à tous les malheurs qui pouvaient nous atteindre dans le monde, elle nous avait cependant mis au jour dans la seule intention de satisfaire sa brutale lubricité.

"Nous autres libertins, nous prenons des femmespour être nos esclaves; leur qualité d'épouses les rend plus soumises que desmaîtresses, et vous savez de quel prix est le despotisme dans les plaisirs quenous goûtons."

Ce n'est pas dans la jouissance que consiste le bonheur, c'est dans le désir, c'est à briser les freins qu'oppose à ce désir.

Si nous n'avions pas tout dit, tout analysé, comment voudrais-tu que nous eussions pu deviner ce qui te convient. C'est à toi à la prendre et à laisser le reste; un autre en fera autant; et petit à petit tout aura trouvé sa place. C'est ici l'histoire d'un magnifique repas où six cents plats divers s'offrent à ton appétit. Les manges-tu tous?Non, sans doute, mais ce nombre prodigieux étend les bornes de ton choix, et, ravi de cette augmentation de facultés, tu ne t'avises pas de gronder l'amphitryon qui te régale. Fais de même ici: choisis et laisse le reste, sans déclamer contre ce reste, uniquement parce qu'il n'a pas le talent de te plaire.Songe qu'il plaira à d'autres, et sois philosophe.

"Viens, putain, lui dit-il, quand on a gobé le poisson, il faut y mettre la sauce; elle est blanche, viens la recevoir!"

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Les 120 journées de Sodome : avis de lecteurs (41)


  • Critique de Les 120 journées de Sodome par hourrier (Amazon)

    offert

    Lire la critique complète >
    Par hourrier - publiée le 01/10/2019

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par rebeyrol (Amazon)

    Déroutant comme à chaque livre de sade

    Lire la critique complète >
    Par rebeyrol - publiée le 24/04/2020

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Client d'Amazon (Amazon)

    intéressant , sans plus

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 23/08/2019

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par padovani (Amazon)

    Le début du livre est à peu près soutenable...et encore!!!! Et après, ça part dans une vulgarité sans nom! Des tortures à tt va, des descriptions de scènes à vomir!Je voulais découvrir cet auteur et je suis ser...

    Lire la critique complète >
    Par padovani - publiée le 03/05/2020

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par TOUZET Jean-Paul (Amazon)

    Toujours les mêmes redites, c'est le style de Sade, mais il s'agit d'un ouvrage non terminé .Il était inutile d'ajouter des coquilles.

    Lire la critique complète >
    Par TOUZET Jean-Paul - publiée le 29/11/2017

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par sebastien t (Amazon)

    Très bon livre. La fin peut paraître brouillon, mais c'est assez sale comme ça. A lire et a relire pour ceux qui aime ce genre de littérature.

    Lire la critique complète >
    Par sebastien t - publiée le 31/08/2017

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Nuria Bensaidane (Amazon)

    SUPER PRODUIT JE RECOMMENDE

    Lire la critique complète >
    Par Nuria Bensaidane - publiée le 27/08/2019

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Client d'Amazon (Amazon)

    Document très intéressant au point de vue de l'approche de l'esprit du libertinage au XVIIIème siècle, Sade, comme Don Giovanni...

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 18/01/2019

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Client d'Amazon (Amazon)

    Cette oeuvre du Marquis de Sade mérite d'être lu pour son aspect hors du commun. Vous ne lirez peut-être jamais un autre livre qui mêle autant de fantasme et de "libertinage" à un point aussi débridé. Clairemen...

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 27/01/2017

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par (Babelio)

    J'ai lu quelques extraits de ce livre dans le cadre d'une étude et j'ai eu tout bonnement envie de VO-MIR !! Déjà que les scènes PORNOGRAPHIQUES (et non pas gentiment érotiques comme les résumés essai...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 26/12/2010

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Tiephaine (Babelio)

    Difficile de résumer en quelques mots l'étendue et l'ampleur de ce que peut être ce livre autrement que par "Voici le livre le plus horrifiant qui ait jamais été écrit". Imaginez les fantasmes d'un ....

    Lire la critique complète >
    Par Tiephaine - publiée le 20/04/2011

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Justine-Coffin (Babelio)

    Bien sûr, c'est difficilement soutenable de lire ce livre -inachevé qui plus est- qui est sans aucun doute le pire de l'oeuvre de Sade, le pire dans le sens ou il révéle encore plus cruement, à la lim...

    Lire la critique complète >
    Par Justine-Coffin - publiée le 16/10/2011

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par (Babelio)

    il s'agit du livre le plus dur qu'il m'ait ete donne de lire le livre le moins emouvant et le plus repugnant le livre le plus noir de ce cher marquis de sade livre ou l'homme et le sexe sont confon...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 14/11/2011

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par kwaidan (Babelio)

    Je n'arrive pas à terminer ce livre. Trop tout .. pour l'instant

    Lire la critique complète >
    Par kwaidan - publiée le 19/01/2012

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par pierre56 (Babelio)

    jamais réussi a le finir, ce ne sont pas les différentes scènes de viols, tortures dépravations ou autre mais la scatologie poussée a son paroxysme. A chaque page on retrouve des scènes de débauches...

    Lire la critique complète >
    Par pierre56 - publiée le 25/01/2012

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par olivberne (Babelio)

    Peut-être le plus abouti des romans de Sade. Abouti dans l'horreur, dans les idées, l'absolu des scènes. Et pourtant il est inachevé. Mais il est aussi long et complexe. Sade joue à entremêler tant d'...

    Lire la critique complète >
    Par olivberne - publiée le 20/02/2012

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par nairabig (Babelio)

    Pour qui veut aller au fond de ce que signifie l'homme, la lecture de Sade est non seulement recommandable, mais nécessaire. Georges Bataille.

    Lire la critique complète >
    Par nairabig - publiée le 08/07/2012

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Luniver (Babelio)

    Quatre notables mettent leurs ressources en commun pour s'offrir des semaines de débauche : enlèvement de jeunes garçons et de jeunes filles, recrutement d'hommes et femmes les plus dépravés du pays, ...

    Lire la critique complète >
    Par Luniver - publiée le 31/07/2012

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Tempuslegendae (Babelio)

    En tant que passionné du siècle des Lumières, je ne peux faire abstraction des oeuvres du marquis de SADE. «Divin marquis», disait-on d'ailleurs en citant ce noble né dans la même aristocratie provença...

    Lire la critique complète >
    Par Tempuslegendae - publiée le 17/01/2013

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par JeanneGalista (Babelio)

    Un ouvrage de Sade à part... mais qui nous montre l'ampleur du talent que Sade possédait.

    Lire la critique complète >
    Par JeanneGalista - publiée le 07/02/2013

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Gwen21 (Babelio)

    Nausée.

    Lire la critique complète >
    Par Gwen21 - publiée le 04/03/2013

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Acerola13 (Babelio)

    Livre maudit, que l'on répugne à ouvrir ! Dès les premières pages, les intentions des quatre libertins nous font frémir par leur cruauté et leur perversité, on redoute, on croit au retournement de si...

    Lire la critique complète >
    Par Acerola13 - publiée le 28/03/2013

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par GuillaumeTM (Babelio)

    C'est certainement le livre le plus effroyable et le plus répugnant de toute la littérature, la belle langue française est, ici, tressée avec le vocabulaire le plus vulgaire et abjecte qui soit. Il n'...

    Lire la critique complète >
    Par GuillaumeTM - publiée le 28/03/2013

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Glb (Babelio)

    L'ensemble à l'aspect d'un catalogue froid des pires perversions qu'accroit le plan en lieu et place des dernières parties, inachevées.

    Lire la critique complète >
    Par Glb - publiée le 10/10/2013

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par JLDragon (Babelio)

    L'épuisement du désir par la satisfaction du vice voilà ce que cherche à nous enseigner Sade dans cette oeuvre abominable qui ne pourra qu'exciter les plus dégénérés d'entre nous (le monde étant déjà ...

    Lire la critique complète >
    Par JLDragon - publiée le 13/10/2013

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par AngelArekin (Babelio)

    Difficile d'aimer ce livre. Sade y décrit avec passion ce que nous appellerons ensuite communément le sadisme dans toute sa puissance. Les 120 jours décrivent avec moult détails les sévices sexuels du...

    Lire la critique complète >
    Par AngelArekin - publiée le 01/05/2014

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par (Babelio)

    J'avoue ne pas avoir lu le livre. Je veux dire que je ne l'ai pas ouvert à la première page et fermé à la dernière. Je l'ai feuilleté, survolé, lisant des paragraphes ci et là, histoire de me faire un...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 20/08/2014

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Elana (Babelio)

    Lettre S pour le Challenge ABC J'ai découvert le Marquis avec Les infortunes de la vertus. Il m'est alors apparu l'immense savoir et la grande philosophie de Sade. Passionné par cette lecture, je m...

    Lire la critique complète >
    Par Elana - publiée le 13/10/2014

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par DakotaDawn (Babelio)

    Magnifiquement écrit!

    Lire la critique complète >
    Par DakotaDawn - publiée le 16/10/2014

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Mucha (Babelio)

    La lecture des 120 journées de Sodome a été pour moi une épreuve, tant elle fut pénible et révoltante. Au final, n'était-ce pas le but de la chose? Je l'ai lu en quelques heures, partie par partie,...

    Lire la critique complète >
    Par Mucha - publiée le 21/03/2015

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Kamordima (Babelio)

    Hummmmm ! un classique qui fait faire : hummmm et rougir de plaisir presque honteux.

    Lire la critique complète >
    Par Kamordima - publiée le 07/06/2015

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Entournantlespages (Babelio)

    On ne peut pas rester insensible à ce genre de lecture. Soit on adore, soit on déteste. On peut choisir de lire pour le beau, l'émotion, le frisson. On peut aussi lire pour pénétrer dans les vices et...

    Lire la critique complète >
    Par Entournantlespages - publiée le 31/05/2016

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Hende (Babelio)

    J'avais lu La Philosophie dans le boudoir, puis j'ai relu récemment ce livre. Je l'ai trouvé vieilli, mal écrit, bref inachevé

    Lire la critique complète >
    Par Hende - publiée le 06/08/2016

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par arkor (Babelio)

    diviser en 4 chapitres les 2 premiers amenent les personnages et pose l'histoire ... et les 2 derniers ( les 150 passions criminelles et les 150 passions meurtrieres ) amenenent l'horreur la vraie la ...

    Lire la critique complète >
    Par arkor - publiée le 24/08/2016

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par CindyCindy (Babelio)

    Je suis une adepte de lectures originales sur les milieux transgressifs et j'ai essuyé une grande déception en lisant les 120 journées de Sodome. J'ai trouvé ce livre long, redondant, lassant et surt...

    Lire la critique complète >
    Par CindyCindy - publiée le 31/10/2016

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par (Babelio)

    Je veux lire ce livre

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 25/05/2017

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par etienne_bp (Babelio)

    Quatre riches libertins souhaitent organiser la plus grosse orgie de leur vie. Ils passent plus d'un an à la préparer pour rassembler les êtres les plus extraordinaires dans leur domaine : les plus gr...

    Lire la critique complète >
    Par etienne_bp - publiée le 01/07/2018

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Polaris87 (Babelio)

    Franchement déçu. DNF p. 128. J'avais lu, avec un immense plaisir, Ernestine et Les infortunes de la vertu du même auteur. Textes beaucoup plus softs où j'avais pu découvrir la plume talentueuse d...

    Lire la critique complète >
    Par Polaris87 - publiée le 01/01/2020

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par Harryetnanc (Babelio)

    Ce que j'ai aimé : La couverture très explicite proposée par 10/18 et qui ne manque pas d'humour. Aussi difficile qu'il ait été pour moi de l'achever, je suis fière : fière que ce livre soit publié pa...

    Lire la critique complète >
    Par Harryetnanc - publiée le 14/02/2020

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par steka (Amazon)

    La lecture des 120 journées de Sodome est sans conteste extrêmement éprouvante et provoquera le plus souvent colère et indignation. Mais à quoi donc avons-nous affaire ici ? Sade était-il un dément en s'appliqu...

    Lire la critique complète >
    Par steka - publiée le 10/07/2012

  • Critique de Les 120 journées de Sodome par albert (Amazon)

    Acheté parce que je voulais découvrir enfin ce fameux monument de la littérature "érotique" et "provocatrice" française. Bon. En un mot : déception. Tout ça pour ça. Les historiens trouveront peut-être intéress...

    Lire la critique complète >
    Par albert - publiée le 12/05/2018
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Les 120 journées de Sodome

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter