livres actu Livres Actu

Accueil > Didier Daeninckx > Play-back

Acheter ce livre - 8.5 €



Didier Daeninckx

0 abonné

Didier Daeninckx naquit à Saint-Denis en 1949. Il a exercé pendant une quinzaine d'années les métiers d'ouvrier imprimeur, d'animateur culturel et de journaliste localier. En 1984, il publie Meurtres pour mémoire dans la Série Noire de Gallimard. Il ... Plus >

Play-back (2001)

De Didier Daeninckx chez Gallimard
(3 votes, note moyenne : 3.3)

Dans une petite ville sidérurgique de l'Est où les hauts-fourneaux se sont éteints, la misère prend à la gorge au coin de chaque rue. Patrick Farrel, un jeune écrivain désargenté, accepte d'écrire l'autobiographie d'une idole de la chanson, originaire de cette ville. Mais «le nègre» se prend au jeu et mène une véritable enquête sur la chanteuse. Il en apprend alors de belles sur les coulisses du show-biz et les magouilles de son éditeur. Et tout se complique...
Un jeune écrivain accepte d'écrire l'autobiographie d'une idole de la chanson. Il en apprend alors de belles sur les coulisses du show-biz...

Paru le 24-01-2001 - Format : Broché - 240 pages - 18 x 11 x 1 cm - 150 g - ISBN 10 : 2070410366 - ISBN 13 : 9782070410361

Collection : Folio Policier

Tags : roman, autobiographie, roman noir, romans policiers et polars, écrivain, édition, nègre, folio policier, chanteur, meurtre, littérature française, Lorraine (France), 20ème siècle.

Citations de Play-back (10)

Il y a des jours où rien ne va. Disons plutôt que tout va, mais de travers. Des jours à lapsus, à maladresse, des jours à engueulades sans raison, à bouton sur le nez, des jours de cafard, de doute et de séparations... Des jours de cette couleur-là, des jours blues, j'en ai connu des centaines sans jamais pouvoir m'y habituer. On sait vite à quoi s'en tenir : la langue, les gestes, les objets vous trahissent. Il faudrait avoir le courage de fermer sa porte à double tour, de débrancher le téléphone mais ce serait ignorer la force de cette illusion qu'on a coutume d'affubler du nom d'espoir.

Ce sera certainement un roman noir... Normal pour le livre d'un nègre... Surveillez les vitrines des libraires. ça devrait s'appeler "Play-back". (p.174)

Oh oui, écrivez ce qui arrive à Longrupt. Si je savais écrire, c'est ce que je ferais, mais je n'ai pas la force. Je suis arrivée au bout de mon chemin. Lorsque je me suis installée dans cette ville avec Thomas, il n'y avait rien... On a tout construit avec notre travail. Aujourd'hui ils effacent tout... Quand je partirai il ne restera rien... Ils veulent faire croire qu'il ne s'est jamais rien passé ici et bientôt nous ne serons plus là pour dire le contraire... (p.139)

Son père est dingue, sa mère s'est butée pratiquement sous ses yeux et elle a débuté sa carrière dans une radio-pirate de la CGT avec une copine alcoolique qui vient de se faire buter ! La voilà l'histoire exemplaire de ta pousseuse de romances... Comment veux-tu que je m'en sorte ? (p.106)

Et encore je risquais, d'ici peu, de rire jaune... Ce qui est, paraît-il, le propre du nègre. (p.80)

On vous a demandé d'écrire l'histoire de Bianca B., l'histoire de la réussite-éclair dans le show-biz, et pas la saga d'une famille d'immigrés italiens en Lorraine ! C'est l'eau de rose qui doit couler, pas les larmes. (p.73)

Amnéville, ville de l'oubli. (p.56)

Vers la gauche s'étendait une marée de toits gris, les aciéries de Micheville. pas un bruit, pas une fumée, l'usine comme un dragon endormi. (p.53)

On ne vise pas le Goncourt... Notre objectif est de répondre aux attentes de son public. Tout est dans le dossier, les enquêtes du marketing, une synthèse des lettres envoyées à son fan club...Je veux du travail propre ; pas la peine de rechercher les effets de style : le présent de l'indicatif leur suffit amplement. Sujet, verbe, complément... De l'adjectif à la pelle et une histoire bien linéaire. L'enfance, l'adolescence, les joies et les malheurs d'une star ! La star dans toute sa splendeur... De la paillette à gogo, de la fumée, du rêve. Prenez soin de ménager quelques pincements de cœur. Très important. L'émotion, ça marche toujours. (p.40)

Ne te base pas sur moi pour juger de l'efficacité de ta campagne de marketing ; je suis une véritable aberration statistique. Je me rassure en me disant que dans les sondages on découvre régulièrement qu'un petit pourcent de la population ne connaît pas le nom du président de la République. (p.32)

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Play-back : avis de lecteurs (3)


  • Critique de Play-back par zazimuth (Babelio)

    J'ai beaucoup aimé ce roman policier de Daeninckx qui prend pour cadre une ancienne ville minière de Lorraine inspirée du bassin de Villerupt. Le héros narrateur est un écrivain qui n'arrive pas à fa...

    Lire la critique complète >
    Par zazimuth - publiée le 25/02/2018

  • Critique de Play-back par Jrp (Babelio)

    Incapable d'accrocher à l'histoire, j'ai fermé le livre à la page 64. J'imagine que d'autres lecteurs sauront l'apprécier plus que moi.

    Lire la critique complète >
    Par Jrp - publiée le 27/04/2016

  • Critique de Play-back par Kimysmile (Babelio)

    Je lu ce livre car j'avais beaucoup aimé le film qui en a été tiré. Et je peux dire que j'ai apprécié le livre..même si le style est tout à fait différent (et même l'histoire en fait, le film ne repre...

    Lire la critique complète >
    Par Kimysmile - publiée le 09/02/2011

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter