livres actu Livres Actu

Accueil > David Grossman > L'Enfant zigzag

Acheter ce livre - 20.6 €


43510ème dans les ventes


David Grossman

0 abonné

L'Enfant zigzag (1998)

De David Grossman chez Seuil
(18 votes, note moyenne : 3.9)

« Qui suis-je ? Qui suis-je ?» s'interroge Nono Fayerberg, fils d'un célèbre policier de Jérusalem.Pourtant quand, à la veille de son treizième anniversaire, il monte dans le train pour se rendre chez son oncle, il ne se doute pas qu'il n'arrivera jamais à sa destination.Car dès l'instant où l'enfant rencontre le mystérieux et séduisant Félix, l'inconnu l'entraîne dans une aventure fantastique, avec détournement de train, kidnapping à bord d'une fabuleuse Bugatti – la seul en Israël ! –, dîner en resquille, fuite nocturne pour échapper à la police, visible à la célèbre actrice Lola Chiperolla.Mais qui est Félix Glick. Comment est-il si bien informé sir Nono et ses parents, notamment Zohara, la mère qu'il n'a jamais connue ? Pourquoi nourrit-il une telle haine à l'égard de son père ? Dans quel but secret l'embarque-t-il dans cette course folle à travers le pays ?Tel est le périple, véritable voyage initiatique au terme duquel Nono parviendra à résoudre toutes les énigmes, obtenir la réponse à sa question « Qui suis-je ? » et exaucer son vœu le plus cher.En bref, il sera devenu un homme.David Grossman nous offre ici un livre magique, pétillant d'invention. Rarement un écrivain aura su avec autant de vérité, de poésie et de jubilation restituer le monde de l'enfance, pour le plus grand bonheur des adultes.

Paru le 05-01-1998 - Format : Broché - 336 pages - 22 x 14 x 2 cm - 370 g - ISBN 10 : 2020255618 - ISBN 13 : 9782020255615

Collection : Cadre Vert

Tags : récits, roman, saga familiale, romans policiers et polars, drame, chocolat, périple, conte moderne, cambrioleur, juive, traditions, magique, enfance, quête initiatique, rocambolesque, jeux, amour, voyages, littérature israélienne, contemporain, fables, aventure, roman, thriller, road movie, périple, cambrioleur, juive, traditions, trains, obsessions, enfance, quête initiatique, rocambolesque, jeux, voyages, histoires de famille, mariage, littérature israélienne, contemporain.

Citations de L'Enfant zigzag (4)

Un jour, mon père avait dû se déguiser en femme. Il était alors sur la piste d'un escroc qui avait promis le mariage à une dizaine de femmes pour leur rafler leurs économies. Malgré son professionnalisme, papa avait été si écoeuré de se voir ainsi travesti qu'il avait convaincu Gaby de servir d'appât. C'est ainsi qu'elle avait reçu, disait-elle, les trois propositions de mariage de sa vie : la première, la dernière et la seule.

Qui suis-je ? Qui suis-je ?

L'enfant qui, debout à la fenêtre du train, considérait l'homme et la femme comme s'il ne devait plus jamais les revoir, c'était moi. "Ils vont se retrouver seuls pendant deux jours, songeai-je. C'est foutu."

L'homme était âgé, il devait avoir dans les soixante-dix ans, le teint mat, la peau couleur de bronze, les traits d'une beauté fascinante, étrangère. Il avait des yeux bleus, limpides, souriants, et le regard d'un bébé dans un visage viril avec des pattes-d'oie brûlées de soleil au coin des yeux et d'étranges sourcils, plantés comme des triangles velus et broussailleux au-dessus des yeux. Et un nez. Quel nez ! Grand, fort, royal. Un nez taillé dans la pierre. Un nez qui vous donnait l'envie de vous prosterner face contre terre. Il avait aussi des cheveux blancs qui ondulaient souplement sous ses oreilles, à la manière des artistes d'un certain âge.


Critiques de L'Enfant zigzag : avis de lecteurs (9)


  • Critique de L'Enfant zigzag par Croquignolle (Babelio)

    L'enfant zigzag ne peut être lu qu'en retrouvant une âme d'enfant, en osant tous les possibles, en oubliant le rationnel et en faisant confiance à l'extraordinaire. Sans cela, impossible d'apprécier...

    Lire la critique complète >
    Par Croquignolle - publiée le 08/03/2019

  • Critique de L'Enfant zigzag par AnneNY (Babelio)

    J'ai découvert David Grossman avec Une femme fuyant l'annonce que j'avais A-D-O-R-E, et je dois dire que je n'ai pas été déçue avec L'enfant zig zag. Nono a 13 ans il se prépare à célébrer sa Bar M...

    Lire la critique complète >
    Par AnneNY - publiée le 31/03/2017

  • Critique de L'Enfant zigzag par plumetis (Babelio)

    Nono, 13 ans, fils d'un policier obsédé par son combat contre le mal, se voit offrir un voyage d'initiation à la veille de sa bar-mitsva. Son tempérament passionné va l'entraîner plus loin que prévu. ...

    Lire la critique complète >
    Par plumetis - publiée le 16/10/2014

  • Critique de L'Enfant zigzag par levanahbatiah (Babelio)

    Un road-movie fantasque et émouvant, pour un petit garçon qui à la veille de sa bar-mitsva en apprendra un peu plus sur son histoire ... une belle histoire à lire avec plaisir

    Lire la critique complète >
    Par levanahbatiah - publiée le 10/07/2014

  • Critique de L'Enfant zigzag par PatatosAmoureuse (Babelio)

    Vraiment un livre très plaisant, où le personnage de Félix est intriguant, un peu comme un Arsène Lupin. Mention : j'adore ! À lire absolument !

    Lire la critique complète >
    Par PatatosAmoureuse - publiée le 09/03/2013

  • Critique de L'Enfant zigzag par Lalivrophile (Babelio)

    À la fois drôle, tendre, et grave, ce roman ne réserve pas uniquement des surprises à son héros. Celui-ci a une façon caractéristique d'exprimer certaines de ses pensées. Langage châtié, précis, imagé...

    Lire la critique complète >
    Par Lalivrophile - publiée le 22/10/2012

  • Critique de L'Enfant zigzag par camilledupont (Babelio)

    Un joli conte moderne et pétillant plutôt décalé. Je ne l'ai pas lu avec avidité, ce n'est pas mon genre littéraire préféré, mais j'en ai apprécié l'écriture riche et fluide à la fois. Un grand bravo ...

    Lire la critique complète >
    Par camilledupont - publiée le 11/09/2012

  • Critique de L'Enfant zigzag par tonito (Babelio)

    Grand père

    Lire la critique complète >
    Par tonito - publiée le 12/01/2012

  • Critique de L'Enfant zigzag par asn83 (Babelio)

    "Qui suis-je" ? Décidément, cette question n'a pas finit de faire couler de l'encre. Dans l'enfant zig-zag, c'est au tour du jeune Nono de se la poser. Il semble que pour David Grossman, elle soit syn...

    Lire la critique complète >
    Par asn83 - publiée le 18/04/2011
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de L'Enfant zigzag

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter