livres actu Livres Actu

Accueil > Dany Laferrière

Dany Laferrière

Présentation de Dany Laferrière (Wikipedia)

Dany Laferrière, né Windsor Klébert Laferrière le 13 avril 1953 à Port-au-Prince en Haïti, est un intellectuel, écrivain, et scénariste canado-haïtien, résidant principalement à Montréal, au Canada. Il reçoit le prix Médicis 2009 pour son roman L'Énigme du retour. Le 12 décembre 2013, il est élu à l'Académie française, où il est officiellement reçu le 28 mai 2015. Il est le deuxième membre de cette institution à l'intégrer sans avoir jamais possédé la nationalité française après Julien Green en 1971.

Livres de Dany Laferrière

Citations de Dany Laferrière (31)

"Trois choses comptent aujourd'hui.Apprendre.Manger.Dormir.Dormir est la plus précieuse."

– Chronique de la dérive douce

Lire les grands romans russesde la findu dix-neuvième sièclec'est le privilèged'un chômeur qui vientde payer son loyer.J'ai commencé Guerre et paixce matin.

– Chronique de la dérive douce

"C'est une sensation bien illusoire que de se croire seul quand on traîne derrière soi une longue lignée de gens qu'on ne risque plus de croiser le jour mais qui continuent à s'agiter dans notre mémoire et à se manifester dans nos rêves."

– Chronique de la dérive douce

"On a tous nos angoisses.Il faut savoir avec lesquelles on accepte de passer la nuit."

– Chronique de la dérive douce

"Le temps est plus impitoyable qu'un tigre.Il nous lacère de l'intérieur."

– Chronique de la dérive douce

"Je commence à regretter le temps où je n'avais ni gîte ni couvert.Quand tu n'as pas d'adresse, c'est toute la ville qui t'appartient."

– Chronique de la dérive douce

"Quitter son pays pour aller vivre dans un autre pays dans cette condition d'infériorité, c'est-à-dire sans filet et sans pouvoir retourner au pays natal, me paraît la dernière grande aventure humaine."

– Chronique de la dérive douce

J'épingle cette notesur le mur jaune, à côté du miroir : « Je veux toutles livres,le vin,les femmes,la musique,et tout de suite. »

– Chronique de la dérive douce

"Ce n'est pas toujours simple pour celui qui vient d'un pays d'été où tout le monde est noirde se réveiller dans un pays d'hiver où tout le monde est blanc.Certains jours on ne voit les choses qu'en noir et blanc."

– Chronique de la dérive douce

Une fille passe, je me retourne.Une autre passe, je me retourne.Une troisième passe,je me retourne.Finalement, je m'assoispour les regarder passer.Il faut avoir traversél'enfer de l'hiverpour connaîtrela fièvre du printemps.

– Chronique de la dérive douce

Son père lui avait bien expliqué que, quand vous avez un associé haïtien, il n'y a que deux conclusions possibles : ou vous faites faillite après un an ou deux, ou il s'arrangera pour vous faire jeter en prison et garder l'affaire pour lui seul.

– Vers le sud

Il prenait mon corps pour sa guitare, et croyez-moi, il savait jouer de cet instrument.

– Vers le sud

Dans un pays comme Haïti où les riches s'enferment dans leurs maisons luxueuses au flanc des montagnes, c'est uniquement sur le banc des écoles que nous avons une chance de les côtoyer, nous autres les pauvres, et de tisser des liens avec eux.

– Vers le sud

Les gens cyniques, j'ai remaqué, sont toujours très fragiles.

– Vers le sud

On a déplacé le poids de la vie afin de retrouver la légèreté de l'adolescence.

– Vers le sud

Des fois, je me dis que toutes ces histoires de classes sociales, c'est de la vraie merde. …Pourquoi ce serait mieux qu'elle baise avec un petit con qui a un nom ? De toute façon, je ne distingue vraiment personne ici. Pour moi c'est un tout. Juste des Haïtiens. Alors lui ou un autre ?

– Vers le sud

- Vous, les femmes, vous êtes impossibles, franchement impossibles.- On essaie simplement de se défendre, fait Tanya en minaudant un peu. - Quand vous voulez quelqu'un, vous êtes capables de faire deux cents kilomètres sur les genoux, et si nous on fait ne serait-ce qu'un pas vers vous, vous sortez les griffes.- C'est comme ça, papa...- Ne m'appelle pas papa.- Oui papa.

– Vers le sud

Le pouvoir, l'argent et le sexe, disait mon prof d'histoire, voilà le trio infernal qui mène les hommes. Quand vous aurez compris cela, messieurs, vous aurez tout compris. Et l'amour? Écoutez, on parle de choses sérieuses ici, lançait-il alors de sa voix tonitruante, (p.17)

– Vers le sud

C'est simple : pour empêcher un Haïtien de rêver, il faut l'abattre.

– Vers le sud

L'écrivain est un homme privilégié à qui on donne le droit de traverser les barrières entre les classes sociales aussi bien que les frontières entre les pays.

Le sourire est une invention britannique. Pour être précis, les Anglais l'ont rapporté de leur campagne japonaise.

Le temps va plus vite quand les gens veulent l'arrêter.

On est vraiment mort quand il n'y a personne pour se rappeler notre nom, sur cette terre.

Ceux qui aiment ont toujours raison.

Un bon livre se retrouve toujours entre les mains d’un lecteur libre. Sinon il n’y reste pas longtemps, car le mauvais lecteur cherche à se débarrasser de tout ce qui ne ressemble pas à ce qu’il a déjà lu. Un livre-pute n’est jamais loin de devenir un livre-culte.

Lire n'est pas nécessaire pour le corps (cela peut même se révéler nocif), seul l'oxygène l'est. Mais un bon livre oxygène l'esprit.

Lire n’est pas nécessaire pour le corps, seul l’oxygène l’est, mais un bon livre oxygène l’esprit

On ne dévore pas un bon livre, c’est plutôt dans son ventre que vous risquez de finir

Pour bien comprendre quelqu'un, c'est mieux de lire, par-dessus son épaule, les livres qu'il lit.

Quand on met le vêtement d’académicien, il se passe quelque chose…

C'est quand on n'a rien à faire que le temps est précieux.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter