livres actu Livres Actu

Accueil > Dante Alighieri > Vie nouvelle

Acheter ce livre - 19.0 €


80158ème dans les ventes


Dante Alighieri

0 abonné

Œuvres principalesDante Alighieri (Durante degli Alighieri dit « Dante ») est un poète, écrivain, penseur et homme politique florentin né entre la mi-mai et la mi-juin 1265 à Florence et mort le 14 septembre 1321 à Ravenne. « Père de la langue italie... Plus >

Vie nouvelle (2011)

De Dante Alighieri chez Classiques Garnier
(3 votes, note moyenne : 3.7)

La Vie nouvelle, premier grand texte lyrique en langue vulgaire, marque la naissance - en prose et en vers - de l'auto-biographisme. Le jeune Alighieri, à partir du «livre» de sa mémoire, y ordonne, selon une structure tripartite restituée par l'édition Gorni (annonçant l'architecture de La Comédie), ses poèmes d'amour en fonction de la louange de Béatrice; plaçant, nous dit-il, «toute ma béatitude dans ce qui ne peut me faire défaut» (fin du premier tiers): un concentré du chef-d'oeuvre futur.

Paru le 22-03-2011 - Format : Broché - 158 pages - 22 x 14 x 0 cm - 234 g - ISBN 10 : 281240227X - ISBN 13 : 9782812402272

Collection : Textes Littéraires Du Moyen âge

Tags : moyen-âge, renaissance, littérature italienne, italie, Toscane (Italie), philosophie, amour, théologie, métaphore, chagrin, hommage à la dame aimée, poésie classique, mémoire, tristesse, mystique, deuil, autobiographie, classique, poésie, récits.

Citations de Vie nouvelle (10)

Vita Nova, XIII[Sonnet VI]  Tous mes pensers parlent d'Amourmais ont entre eux diversité si grandeque l'un me fait vouloir sa seigneurietandis que l'autre la tient pour folie,  qu'un autre, avec l'espoir m'apporte la douceur et qu'un autre, souvent, me fait verser des pleurs.Pour implorer Pitié, seulement ils s'accordentmais tremblent de la peur qui est dedans mon cœur.   Aujourd'hui je ne sais plus lequel je dois entendre.Désireux de parler mais ne sachant que dire,me voilà égaré en amoureuse errance  et si je veux faire l'accord entre euxil me faut appeler mon ennemie, dame Pitié, pour qu'elle me défende.p.46-47//Traduction de Louis-Paul Guigues

Alors ces dames commencèrent à parler entre elles. Et comme on voit tomber l'eau mêlée de belle neige, il me sembla entendre leurs paroles sortir mêlées de soupirs. Et après qu'elles eurent conversé ensemble, cette dame qui m'avait auparavant parlé me dit encore : « Nous te prions de nous dire où réside ta béatitude ». Et moi, lui répondant, je dis simplement : « Dans ces mots qui louent Madame ». Alors celle qui me parlait me dit : « Si tu nous disais vrai, ces mots que tu nous as adressés à ce propos en décrivant ta condition, tu les aurais autrement formulés ». Alors, y réfléchissant, je les quittai presque honteux et me disais à moi-même : « Puisque tant de béatitude réside dans ces mots qui louent Madame, pourquoi mes propos ont-ils été autres ? » Aussi décidai-je de prendre pour sujet de mes discours toujours ce qui serait une louange de cette très noble dame. Et, y pensant fort, je me dis que c'était un sujet trop élevé pour moi, de sorte que je n'osai commencer. Et je demeurai ainsi avec le désir de dire, mais la peur de commencer.

"Le visage fait connaître la couleur du cœur."

Amour et cœur gentil sont une seule chose, ainsi que le sage l'affirme dans ses vers, mais l'un sans l'autre peut être aussicomme âme raisonnable en qui n'est pas raison (p.59)

A chacune âme éprise et gentil coeuraux yeux de qui parvient le présent dire,afin qu'ils m'en renvoient leur sentiment,salut en leur seigneur, qui est Amour.Jà presque au tiers avaient passé les heuresdu temps où vont luisant toutes étoiles, quand m'apparut Amour soudainement,tel que la remembrance horreur m'en donne.Allègre me semblait Amour, tenantmon coeur en main, et il eut dans ses brasma dame prise en un drapel, dormante.Puis, l'éveillait, et de ce coeur en flammela repaissait, humblement effrayée :après, je le voyais partir en pleurs.

Et encore que son image, qui m'accompagnait continuellement, marquât l'orgueilleuse seigneurie qu'Amour avait sur moi, toutefois elle était de si noble vertu, que jamais elle ne souffrit qu'Amour me gouvernât sans le féal conseil de la raison, en ces choses où tel conseil était utile à entendre.

Dames en qui demeure esprit d'amour,je veux chanter avec vous de ma dame,non que je croie sa louange finir,mais deviser pour soulager mon coeur.Je dis qu'au seul penser de sa valeurAmour en moi si doux se fait sentirque si alors je ne perdais couragemon vers ferait les gens d'amour éprendre.

Mort barbare, ennemie de pitié,Mère éternelle de douleur,Cruel, implacable décret,Tu vins nourrir mon coeur en deuil,Et c'est pourquoi je vais songeur,Forçant ma langue à te maudire.

Tous mes pensers parlent d'AmourDe leurs voix discordantes:En sa puissance l'un m'appelle,L'autre me dit que sa force est folie ;L'un de l'espoir m'apporte la douceur,Souvent l'autre me fait pleurer,Mais tous, tremblant dedans mon cœur,Ne s'accordent qu'à crier pitié.Aussi ne sais-je à quelle source prendre,Perdu dans l'amoureuse erranceJe voudrais dire et je ne sais que dire.

Mes yeux dolents ont plaint mon coeur;ils ont subi la souffrance des pleurset restent vaincus à jamais.Pour désormais épancher la douleurqui par degrés me conduit à la mort,ma voix devra crier mon deuil.Et puiqu'il me souvient que de ma Damej'aimais à vous parler, dames courtoises,au temps qu'elle vivait,à nulle autre ne parleraitqu'à dame de coeur noble,et dans les pleurs la chanterai,car elle s'en est allée au ciel soudain,laissant Amour en peine auprès de moi.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Vie nouvelle : avis de lecteurs (3)


  • Critique de Vie nouvelle par Malaura (Babelio)

    Supposée écrite entre 1290 et 1295, « Vita Nova » est une oeuvre de jeunesse, originale à plus d'un titre, du grand poète toscan Dante Alighieri (1265-1321). Originale, tout d'abord parce qu'elle est ...

    Lire la critique complète >
    Par Malaura - publiée le 05/05/2012

  • Critique de Vie nouvelle par ManonReal (Babelio)

    Première oeuvre que Dante a écrit en toscan et qui a contribué à la création de la langue italienne standard, la vie nouvelle est tout d'abord une oeuvre autobiographique dans laquelle le poète et hom...

    Lire la critique complète >
    Par ManonReal - publiée le 13/03/2018

  • Critique de Vie nouvelle par funboy1408 (Babelio)

    La Vita Nova ou si on devait grossir le trait au maximum le journal intime de Dante Alighieri. On y pressent la force de la Divine Comédie et la figure mystique (en passe de devenir divine pour l'aute...

    Lire la critique complète >
    Par funboy1408 - publiée le 26/02/2020

Ils parlent de Vie nouvelle

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter