livres actu Livres Actu

Accueil > Clara Arnaud > L'orage

Acheter ce livre - 21.0 €



Clara Arnaud

0 abonné

L'orage (2015)

De Clara Arnaud chez Gaïa
(7 votes, note moyenne : 3.0)

À la veille d’un sommet international, l’orage monte dans la moiteur des rues défoncées de Kinshasa. Un enfant des rues croise la route d’une patrouille, et l’anonymat urbain explose en un chaos de drames individuels. Li, un homme d’affaires chinois, découvre la profondeur de son attachement pour Merveille, sa compagne congolaise, au moment où il risque de la perdre. Peter, haut fonctionnaire de l’ONU, a laissé les désillusions l’éloigner de sa vocation humanitaire. Désiré vit au jour le jour, en bande, le ventre creux et l’esprit embrumé. Nostalgique des collines de son enfance, Mado a trouvé refuge auprès d’une Église évangélique.

Et puis il y a Kinshasa, Kinshasa à la saison des pluies, Kinshasa crépusculaire et envoûtante sous la colère qui gronde.

Paru le 19-08-2015 - Format : Broché - 320 pages - 22 x 13 x 1 cm - 309 g - ISBN 10 : 2847206299 - ISBN 13 : 9782847206296

Tags : prose, premier roman, roman, romans policiers et polars, enfance, drame, humanitaire, obsessions, enfants des rues, misère, kinshasa, zaïre, révolte, Darfour (Soudan), littérature française, chinois, chinoise, afrique, congo, contemporain.

Citations de L'orage (3)

Il regardait le paysage défiler par la fenêtre, comme si le crépuscule se donnait en spectacle, dans un déferlement de couleurs. Le soleil rougeoya, s'enlisa lentement, baignant de feu l'océan que formaient les toits de tôle des bicoques,puis il disparut en quelques minutes, comme chaque jour de l'année. La nuit fut bientôt là, engloutissant les piétons, qui déambulaient par milliers, faute de moyens de transport suffisants. Ils semblaient abattus par la chaleur humide, chargés de sacs, d'enfants en bas âge, traînant des remorques, suant au coude à coude pour remonter le long du large boulevard, comme à contre-courant. Depuis la fenêtre de la jeep, il les observait avec lassitude, fatigué rien qu'à scruter cette agitation. La journée avait été pénible, et il fallait encore traverser ce monstre de foule, affronter les regards scrutateurs, cherchant à distinguer le passager qui se cachait derrière les vitres teintées. Il lui sembla qu'il avait déjà vu mille fois ces visages fatigués ; les vendeurs de mouchoir dépenaillés se frayant chemin dans les vrombissements et les klaxons pour glaner quelques sous aux fenêtres des taxis, une femme ployant sous un chargement de régimes de bananes plus imposant qu'elle, des enfants improvisant une partie de football dans les rues assombries. La nuit les réduisait tous à de fragiles silhouettes, dont il aurait été impossible de distinguer l'âge ou la fonction.

Cette nuit, le ciel a crevé sur nos têtes. Il a déversé des torrents de larmes. J'aime penser que ce sont des larmes de joie. Je suis sortie et moi, la vieille Mado, j'ai dansé sous la pluie avec mon corps fatigué. Et pourtant, juste avant que l'orage n'éclate, j'étais si las et engourdie que je parvenais à peine à me mouvoir. J'avais chaud et peur. Mais quand la pluie est tombée, l'angoisse s'est envolée. Je suis sortie, et moi la vieille Mado, oui j'ai dansé, chanté peut-être aussi, je ne sais plus. J'ai esquissé quelques pas qui ont fait craquer mes genoux et j'ai remué ces hanches grippées, récalcitrantes, qui ne veulent plus répondre. J'ai levé la tête, ouvert la bouche, et j'ai reçu quelques gouttes lourdes et tièdes sur le bout de la langue. C'était une superbe averse. Je me suis dit qu'elle annonçait une saison des pluies de toute beauté, avec des ciels chargés crachant au sol leur colère. J'ai toujours aimé la saison des pluies.

Et pourquoi est-il blanc ce fils de Dieu dont les enfants sont multicolores? (p.35)


Critiques de L'orage : avis de lecteurs (7)


  • Critique de L'orage par LZELZR (Babelio)

    Quelle puissance dans ces visions croisées d'une Afrique qui cherche sa place. L'orage gronde en eux et en nous tout au long des pages. Un vrai coup de coeur pour ce roman

    Lire la critique complète >
    Par LZELZR - publiée le 18/03/2017

  • Critique de L'orage par Cacha (Babelio)

    Clara Arnaud est une jeune voyageuse qui raconte merveilleusement bien. ici, il s'agit de l'Afrique noire, du Congo Kinshasa ou République Démocratique du Congo. Nous suivons différents personnages ...

    Lire la critique complète >
    Par Cacha - publiée le 04/12/2016

  • Critique de L'orage par JOE5 (Babelio)

    J'ai vraiment eu du mal à terminer ce livre. Séduite au début par l'histoire et les personnages, j'ai vite déchanté, perdue dans l'immensité des descriptions écrites dans un style léché, presque scola...

    Lire la critique complète >
    Par JOE5 - publiée le 29/06/2016

  • Critique de L'orage par SophieLesBasBleus (Babelio)

    L'orage c'est celui qui gronde dans le ciel de Kinshasa mais aussi dans ses rues, au creux de ses quartiers, sous les abris de tôle et de carton où tentent de survivre les enfants abandonnés. A la ve...

    Lire la critique complète >
    Par SophieLesBasBleus - publiée le 13/03/2016

  • Critique de L'orage par xst (Babelio)

    Après avoir lu Djibouti de Pierre Deram, l'Afrique de Clara Arnaud semble bien fade. Une écriture trop léchée qui colle aux faits sans arriver à transmettre l'émotion et des effets de style un peu lou...

    Lire la critique complète >
    Par xst - publiée le 23/01/2016

  • Critique de L'orage par enlisant (Babelio)

    J'ai passé un excellent moment accroché à ce livre, plongé dans Kinshasa dans les pas de personnages très finement dépeints, pris par cette écriture tendue et précise....une lecture haletante et une b...

    Lire la critique complète >
    Par enlisant - publiée le 11/10/2015

  • Critique de L'orage par Jacotte_Fenwick (Babelio)

    Au secours. Dans cette histoire, quelqu'un s'engouffre dans ce qui se présente toutes les 2 pages, même la Mado de 80 ans qui n'en peut plus. Les militaires refusent les bavures sauf faites proprement...

    Lire la critique complète >
    Par Jacotte_Fenwick - publiée le 04/10/2015
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de L'orage

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter