livres actu Livres Actu

Accueil > Christian Signol > Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1

Acheter ce livre - 7.9 €


1751ème dans les ventes


Christian Signol

0 abonné

Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 (2002)

De Christian Signol chez Le Livre De Poche
(15 votes, note moyenne : 3.8)

L es Noëls blancs, ce sont ceux dont se souviendront François, Mathieu et Lucie Barthélémy, en repensant à leur enfance, là-bas, aux confins de la Corrèze et du Puy-de-Dôme, dans ce haut pays aux hivers rudes. Ils y ont grandi avec le siècle. Auguste, le père, et Elise, la mère, travaillent une terre qui ne leur appartient pas. A douze ans, François doit abandonner l’école pour devenir garçon de ferme. Un peu plus tard, la mort brutale du père contraint Lucie à se placer comme domestique, tandis que Mathieu tente sa chance en Algérie. Ainsi sont-ils jetés au cœur de tous les tourments du siècle. Christian Signol inaugure ici une nouvelle série intitulée «Ce que vivent les hommes» : l'histoire des Barthélémy, de 1900 à 2000. Ce que vivent les hommes comprend : 1. les noëls blancs 2. les printemps de ce monde

Paru le 17-04-2002 - Format : Poche - 447 pages - 17 x 11 x 0 cm - 215 g - ISBN 10 : 2253152625 - ISBN 13 : 9782253152620

Collection : Livre De Poche Sf

Tags : récits, saga, littérature, roman, histoire, racisme, maladie, agriculture, drame, christian signol, régions, première guerre mondiale, montagnes, terroir, roman régional, roman du terroir, auteur français, littérature française, 20ème siècle, auteur contemporain.

Citations de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 (10)

Fuir loin de cette terre qui l'avait vu naître,mais dont il croyait,sincèrement,qu'il n'y avait rien à espérer.

En cette année 1912, mon grand-père Fabien avait disparu depuis deux ans. J'avais huit ans, donc, Grégoire douze, et Aurélien quinze. Ce dernier étudiait à Périgueux, et nous n'avions, Grégoire et moi, qu'une seule obsession : qu'arrivent vite les vacances qui nous réuniraient de nouveau, dans une liberté heureuse que notre père ne songeait pas à contrarier.Cela se passait dans ce Périgord du début d'un siècle qui n'avait pas encore été ébranlé par les grandes vagues d'un irrémédiable bouleversement, ni meurtri par ces guerres qui allaient lui arracher le meilleur de sa jeunesse. Dans ce domaine de Grand-val où nous vivions en dehors d'un monde que nous ne connaissions que par l'école, les livres, les rares sorties en compagnie de notre père à Hautefort ou à Périgueux.

Il ne fallait surtout pas pleurer. Il n'avait plus l'âge de pleurer. Mais plus il tentait de s'en persuader, et plus ses yeux laissaient couler sur ses joues le sel de cette enfance qui, aujourd'hui exactement, dans ce hameau perdu, venait de s'achever.

Cependant, peu lui importait son sort. C'était pour Norbert qu'elle était inquiète, le sachant en danger. Elle ne regrettait rien, au contraire, et si elle avait été séduite par l'héritier du chateau de Boissière,c'est qu'elle l'avait espéré, qu'elle l'avait voulu, qu'elle avait tout fait pour cela. Dès lors, de quoi se serait-elle plainte?

-Seize ans, seize ans, murmura NORBERT. On dirait une pomme pas tout à fait mure mais dans laquelle on voudrait pourtant croquer.

C'était pour cette raison : trouver les signes, ce qu'il y aurait de différent, qu'il s'était levé si tot ce matin-là. Mais non, si tout était blanc, d'une beauté parfaite, rien n'avait vraiment changé ; la montagne demeurait aussi immobile, les terres toujours aussi pentues, les bois aussi épais, le vent toujours aussi mordant. François se dit que la journée ne venait que commencer, et qu'il se passerait surement quelque chose avant la tombée de la nuit. Il suffisait d'attendre.

François le savait que c'était le premier jour de l'an. C'était même le premier jour du siècle : le maître d'école le lui avait expliqué, en soulignant l'importance de l'événement. Aussi François n'avait-il pas fermé l'œil de la nuit, espérant secrètement que le jour qui allait naître, ce matin du nouveau siècle, lui apporterait quelque chose de neuf, d'exceptionnel, quelque chose que nul n'avait jamais connu.

François comprit qu'il avait de nouveau neigé dans la nuit, et il quitta son lit en hâte, prenant soin de ne pas réveiller son frère et sa soeur qui dormaient dans la même chambre que lui.

François le savait que c'était le premier jour de l'an. C'était même le premier jour du siècle : le maître d'école le lui avait expliqué, en soulignant l'importance de l'événement.

Ce qu'ils savaient seulement, c'est qu'ils étaient restés eux-mêmes, fidèles à la mémoire de tous leurs disparus, de ces parents qui n'étaient plus là, mais qui demeuraient vivants, cependant, et ce matin, leur semblait-t-il, plus que de coutume.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 : avis de lecteurs (17)


  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par pacaa (Babelio)

    Lu en Mars 2020 Livre coupé en 3 parties avec 5 chapitres chacune. La 1ère partie "Les enfants du siècle" se déroule de 1900, début du nouveau siècle à 1914, début de la Première Guerre Mondiale. La.....

    Lire la critique complète >
    Par pacaa - publiée le 26/03/2020

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par meknes56 (Babelio)

    Des personnages plus qu'attachant, une histoire si belle, des valeurs comme amour,courage, fraternité, valeur du travail et espoir mis en exergue donne à ce roman une touche indélébile de bonheur dans...

    Lire la critique complète >
    Par meknes56 - publiée le 26/09/2019

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par Azallee92 (Babelio)

    Tome 1 d'une très belle saga corrézienne où l'auteur évoque ces gens humbles qui ne possèdent rien, sinon leurs mains pour travailler, ces hommes et ces femmes dont le passage sur terre a laissé d...

    Lire la critique complète >
    Par Azallee92 - publiée le 10/08/2019

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par BRAEM (Babelio)

    Ce roman relate la vie, dans la première partie du XXème siècle, d'une famille de paysans du sud de la France. Il décrit bien des difficultés et le courage de ces gens.

    Lire la critique complète >
    Par BRAEM - publiée le 22/10/2018

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par hibernatus88630 (Babelio)

    un pur régal de lecture détente

    Lire la critique complète >
    Par hibernatus88630 - publiée le 14/09/2018

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par (Babelio)

    En terminant ce livre ; je me suis dit "ce n'est pas possible on ne peut pas se quitter comme ça !!" Et non ; il y a une suite de cette famille Barthélémy ! Une famille comme je les aime ; dans la si...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 16/06/2018

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par rugi (Babelio)

    C'est toujours avec énormément d'émotion que je termine cette saga. Des personnages hauts en couleurs, des descriptions d'une telle précision que l'on ne peut refermer ce livre qu'avec un pincement au...

    Lire la critique complète >
    Par rugi - publiée le 24/10/2017

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par (Babelio)

    François est l'aîné d'une fratrie élevée à l'aube du siècle, dans une région à la fois accueillante et exigeante, où le travail de la terre et le sens des valeurs priment. Sa mère est une femme simp...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 25/04/2017

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par Escapist (Babelio)

    Ce livre est l'histoire d'une vie, celle d'une petite famille limousine battante et bravant les âges dans les douleurs du XXe siècle. Et comme pour tout le monde, cette vie est une longue suite de bon...

    Lire la critique complète >
    Par Escapist - publiée le 11/01/2015

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par fred7469 (Babelio)

    rien de bien original ce roman du terroir entre deux guerres, luttes fratricides, amours enfantines, déliquescence des anciens usages c'est tout de même diablement efficace

    Lire la critique complète >
    Par fred7469 - publiée le 31/07/2014

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par lessorcieres (Babelio)

    J'ai appréciée cette plongé dans cette saga familiale après plusieurs lecture plus « policier/ Thriller ». J'ai trouvé agréable et reposante l'écriture de l'auteur. Il a su m'emmener à la suite de se...

    Lire la critique complète >
    Par lessorcieres - publiée le 11/01/2014

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par (Babelio)

    Une belle histoire d'une famille sans histoire ; François un des enfants de la famille fait des betises, mais il est très doué pour apprendre et aime l'école. L'histoire commence le jour de l'an!

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 27/09/2013

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par emi13 (Babelio)

    L'histoire du premier jour de l'an 1900 .La famille Barthélémy va débuter l'année. La vie dans ces montagnes enneigée 5 mois par an est très dure. Une ferme perdue dans un hameau, Les trois enfants Fr...

    Lire la critique complète >
    Par emi13 - publiée le 14/09/2013

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par kikou114 (Babelio)

    Je vois que ce roman n'a pas de critique donc je vais essayer d'en faire une car j'ai lu ce livre en 2001 pendant ma période "romans du terroir". J'avais adoré. C'était l'histoire d'une famille pauvre...

    Lire la critique complète >
    Par kikou114 - publiée le 17/11/2011

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par luis1952 (Babelio)

    Beau roman et belle écriture. De la fraicheur , des beaux sentiments, des personnages attachants. La vie d'une famille de paysans en France profonde.Un couple avec les enfants qui grandissent, aident...

    Lire la critique complète >
    Par luis1952 - publiée le 19/10/2011

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par melyfandelecture (Babelio)

    les histoires de christian signol jadore.cest souvent triste mais ca me passione quand meme

    Lire la critique complète >
    Par melyfandelecture - publiée le 31/07/2010

  • Critique de Ce que vivent les hommes1 - Les Noëls blancs tome 1 par ides60 (Babelio)

    Voilà le genre de littérature qui me plait. Signol c'est la poésie, c'est une lecture facile, c'est l'âpreté d'un terroir. ici il raconte la saga d'une famille qui vivote en économie fermée sur une t...

    Lire la critique complète >
    Par ides60 - publiée le 12/07/2010
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter