livres actu Livres Actu

Accueil > Christian Oster > Dans le train

Acheter ce livre - 5.3 €


6184ème dans les ventes


Christian Oster

0 abonné

Christian Oster est un écrivain français, né à Paris en 1949.

Dans le train (2002)

De Christian Oster chez Minuit
(12 votes, note moyenne : 3.9)

Un jour, sur un quai, un homme de taille moyenne tenait à la main un sac très lourd. Cet homme, c'était moi, mais ce n'était pas mon sac. C'était celui d'une femme. Je ne la connaissais pas. Je suis monté avec elle dans le train. Dans le train est paru en 2002.

Paru le 23-03-2002 - Format : Broché - 159 pages - 19 x 14 x 1 cm - 185 g - ISBN 10 : 2707317918 - ISBN 13 : 9782707317919

Collection : Romans

Tags : roman, littérature pour enfants, roman d'amour, sentimental, solitude, monologue, doutes, attentes, lunettes, avances, sac, vide intérieur, rencontre, plaisir, nuit, adaptation, trains, amour, histoire d'amour, littérature française.

Citations de Dans le train (10)

N'empêche qu'elle est partie. J'avais eu toutefois le temps de capter son demi-sourire, et c'est pareil, les demi-sourires, on croit que les demi-sourires ne sont que la moitié du sourire complet qu'on serait en droit d'attendre, mais non, pas du tout, s'ils sont la moitié de quelque chose, les demi-sourires, c'est bien du sourire qu'on échange, en fait, avec l'autre, car je n'étais pas fou, moi aussi, je lui avais adressé un demi-sourire, de façon qu'il complète le sien, et que nos deux demi-sourires forment un tout, une paire qui tend à s'assembler, un peu comme, dans le baiser, les lèvres aussi s'assemblent

Sans confiance,on n'arrive à rien,me suis-je dit.C'est la clé de tout.

Je me suis donc trouvé seul, et c'était bien. ça m'a permis de réfléchir à ce qui n'avait pas été dit, entre nous. Et notamment au problème du linge de rechange. Parce qu'elle savait, maintenant, que je passais la nuit à l'hôtel. Et que je n'avais pas de bagages. Et alors, bien sûr, elle pouvait m'imaginer avec une brosse à dents pliable, dans la poche de ma veste, mais c'est plutôt le slip, qui me préoccupait. Le slip de rechange. Qu'elle pouvait moins facilement, me semblait-il, imaginer que je portais avec moi bien replié sur soi dans une autre poche, ou même dans la même. Et alors, que faire ? me disais-je. Sinon partir en ville à la recherche d'un slip ? En même temps, j'hésitais à m'éloigner de l'hôtel.Du reste, trouver un slip un dimanche après-midi à Gournon, n'était pas du domaine de l'évidence. Et, quand bien même j'en eusse trouvé un, je n'allais pas en informer aussitôt Anne, de façon à la rassurer sur mon hygiène et sur la cohérence de mes actes. Ce qui fait que je me trouvais confronté, par cette femme, en vérité, à un strict problème d'hygiène personnelle, qu'il me fallait régler, de toute façon.

Quand je pense à toutes ces villes que je n'ai pas vues parce que j'étais seul,parfois,ça me fait mal.C'est comme si la géographie vous punissait,en plus de l'amour.Parce que je ne vous l'ai pas dit que l'amour n'est pas là quand on est seul.La plupart du temps,il est là.Il est là pour vous punir.C'est une présence sévère,dans ces moments,l'amour.

ç'a été moins tranquille ensuite, parce que je me suis aperçu que je l'aimais vraiment. Et même que je la désirais encore. ça me soûlait un peu, cette idée que ça allait être sans fin, avec cette femme. Et qu'elle se laisserait porter, maintenant, et que je ne doutais pas que je la porterais. Je me sentais lourd de son poids, agréablement lourd, avec cette sensation, nouvelle pour moi, que je touchais le sol. Que la pesanteur, l'attraction universelle enfin prenait à mes yeux sens, attiré que j'étais en réalité par elle, lesté que j'étais par l'amour.

On s'est regardés, en silence, et à un moment j'ai souri parce qu'on n'entendait plus que çà, par-dessus les conversations, notre silence

J'aurais pu, à la rigueur, la lui retourner, sa question, rafistolée avec les moyens du bord, sous forme d'ellipse, par exemple, du genre "Et vous ?", mais je ne voulais pas trop avoir l'air de bricoler, avec Anne, de me livrer à de petits travaux de récupération minables et de passer pour pingre, alors je ne lui ai rien renvoyé, j'ai juste cherché à lui répondre. Or elle ne m'en a pas laissé le temps, elle m'a demandé si je l'avais suivie.

J'ai senti le bonheur passer, chez moi, comme un oiseau rare, une espèce rapide,qu'on a peine à identifier,parce qu'il file au loin et ne se pose pas.

Vous avez l'intention de m'appeler?C'était de l'espoir.On dit qu'il y en a toujours,c'est peut-être vrai,chez tout le monde.

J'ai dit je ne sais pas. Je lis peu de romans. Je n'ai pas pris le temps de lire. Vivre m'a pris tout mon temps. Je veux dire que j'ai perdu beaucoup de temps à essayer. J'ai essayé. Evidemment ça me laisse des lacunes. J'ai peur de vous décevoir.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Dans le train : avis de lecteurs (12)


  • Critique de Dans le train par jyducap (Babelio)

    Charmant petit roman à l'humour décalé. Comme dans ses autres roman (Loin d'Odile), le narrateur nous raconte tout ce qui lui passe par la tête et on le suit dans ses tourments biscornus, touchants, h...

    Lire la critique complète >
    Par jyducap - publiée le 16/01/2020

  • Critique de Dans le train par zabeth55 (Babelio)

    Un homme un peu désoeuvré se retrouve dans une gare. Il aide une femme à porter un sac plutôt lourd. Ils prennent le train ensemble et s'ensuivent deux jours qui changent leur vie. Le roman est une...

    Lire la critique complète >
    Par zabeth55 - publiée le 31/08/2018

  • Critique de Dans le train par Wyoming (Babelio)

    Histoire eau de rose d'un homme et d'une femme qui se rencontrent dans un train; très original! Le reste est conforme avec une succession d'interrogations sans réponses. A vous dégoûter du train...

    Lire la critique complète >
    Par Wyoming - publiée le 20/04/2018

  • Critique de Dans le train par Penylane (Babelio)

    Je suis une inconditionnelle des romans de Christian Oster et je me réjouie à chaque nouvelle publication d'un de ses romans. Celui-ci reste un de mes préférés, il est irrésistible de par son charme...

    Lire la critique complète >
    Par Penylane - publiée le 29/12/2016

  • Critique de Dans le train par Herve-Lionel (Babelio)

    N°779 - Août 2014. DANS LE TRAIN - Christian Oster - Les Éditions de Minuit. Les gares ont toujours été un lieu de rencontre privilégié. Quoi de plus étonnant qu'un homme y croise une femme et...

    Lire la critique complète >
    Par Herve-Lionel - publiée le 06/08/2014

  • Critique de Dans le train par Osmanthe (Babelio)

    Je suis retombé par hasard sur ce livre très discret dans ma bibliothèque assez fournie. Lu sûrement à sa sortie il y a une douzaine d'années, je ne me souvenais même plus de son existence ! Curieux...

    Lire la critique complète >
    Par Osmanthe - publiée le 14/06/2014

  • Critique de Dans le train par Donatil (Babelio)

    Entrer dans l'univers d'Oster, c'est entrer dans la langue. On est d'abord surpris par le personnage, ancré dans une solitude sans fond, puis on se laisse bercer par les mots et la magie opère. On che...

    Lire la critique complète >
    Par Donatil - publiée le 17/12/2013

  • Critique de Dans le train par brigittelascombe (Babelio)

    "J'avais demandé un aller pour le terminus.A savoir Rouen,où je n'avais évidemment rien à faire,non plus qu'ailleurs." Homme anonyme, dont on sait peu de choses, sinon son prénom et sa profession san....

    Lire la critique complète >
    Par brigittelascombe - publiée le 20/11/2012

  • Critique de Dans le train par FRANGIN (Amazon)

    J'ai beaucoup aimé l'originalité, le ton et le rythme du livre. Surtout dans sa première moitié où il y à beaucoup d'humour!

    Lire la critique complète >
    Par FRANGIN - publiée le 08/03/2018

  • Critique de Dans le train par jeanpasse (Amazon)

    Un livre rythmé, saccadé, presque asthmatique! Tel le bruit d'un voyage en train. Une relation qui se construit par miettes apportées au lecteur par des phrases d'un style déroutant, très précis.Pas de grands m...

    Lire la critique complète >
    Par jeanpasse - publiée le 18/08/2004

  • Critique de Dans le train par Kreen (Amazon)

    J'avais aimé "Une femme de ménage", j'ai vraiment apprécié "Dans le train". C'est cousu avec une évidence dans les mots. Ca file, file, les lignes passent sous nos yeux, on rigole de la façon d'interpréter les ...

    Lire la critique complète >
    Par Kreen - publiée le 28/11/2005

  • Critique de Dans le train par Miss_Plumette (Amazon)

    Un excellent livre, qui se dévore en quelques heures.L'écriture est ciselée, envoutante, déconcertante parfois aussi, mais j'ai adoré.Et puis avouons le, une jolie histoire d'amour tout en douceur et en demi-te...

    Lire la critique complète >
    Par Miss_Plumette - publiée le 28/02/2010
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter