livres actu Livres Actu

Accueil > Christian Goudineau

Christian Goudineau

Livres de Christian Goudineau

Citations de Christian Goudineau (6)

— [...] Il recèle un temple consacré à Diane Aricine - tu dirais sans doute Artémis - et il est le siège de coutumes étranges, horriblement barbares.—Du genre?— Eh bien quiconque - même un esclave fugitif - tue de sa main le grand prêtre devient de plein droit son successeur. Tu imagines la tranquillité d'esprit du grand prêtre en exercice.

– Le procès de Valérius Asiaticus

L'univers dans lequel nous vivons nous échappe pour toujours. Même si nous découvrons les lois qui le régissent, nous ne pourrons jamais concevoir son origine. Si nous l'attribuons aux dieux, nous inférons que ceux-ci lui sont antérieurs. Mais l'idée d'éternité, de non-naissance est incompatible avec notre finitude de mortels, nous qui naissons et sommes voués à mourir. L'idée de cycles, qui voient l'univers se créer puis disparaître, reproduit notre propre condition , mais ne résout pas la question essentielle : comment est-il possible que quelque chose ne naisse pas ou naisse de rien ? Comment imaginer le rien ? Comment imaginer l'absence de temps

– Le procès de Valérius Asiaticus

Un peu de patience, on viendrait nous désembourber, un peu de patience et l'on arriverait a une auberge épatante, un peu de patience et le temps reviendrait au calme. Prévisions qui par force, s'avérèrent exactes, le temps de la patience n'ayant jamais été précisé.

– Le procès de Valérius Asiaticus

On nous servit un vin plein de vigueur. Chairs succulentes, sauces ...qui changeaient de ce garum qui passe pour le nec plus ultra mais auquel mon palais répugne. Pas de livèche, des champignons et une énorme platée de choux et de raves. Des coupelles de confitures douces ou aigrelettes pour rectifier l'assaisonnement.

– Le procès de Valérius Asiaticus

L'aspect "décor peint" qui prévalait à l'extérieur devait flatter le gout gaulois, peut-être même le cote " nouveau riches" auquel Critias avait fait plusieurs fois allusion.

– Le procès de Valérius Asiaticus

Marcus, tu me prends pour qui ? Si je t'avais cru un seul instant, je serais partie en voiture, à cheval, à pied ou à quatre pattes pour te ramener ici par la peau du cou.

– Le voyage de Marcus. Les tribulations d'un jeune garçon en Gaule romaine

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter