livres actu Livres Actu

Accueil > Cécile Mainardi > Rose activité mortelle

Acheter ce livre - 17.0 €


78431ème dans les ventes


Cécile Mainardi

0 abonné

Cécile Mainardi a publié une quinzaine d’ouvrages aériens et obstinés, dont Rose activité mortelle qui regroupait une partie de ses œuvres récentes. Avec les Idéogrammes acryliques, elle propose une avancée inattendue dans le champ de la poésie « con... Plus >

Rose activité mortelle (2012)

De Cécile Mainardi chez Flammarion
(1 vote, note moyenne : 1.0)

Rose activité mortelle regroupe quatre séquences poétiques composées par Cécile Mainardi ces dernières années : L'eau super-liquide, Je suis une grande actriste, La Promenade aux phrases et le poème qui donne son titre à l'ouvrage et lui sert de coda. Chaque partie possède bien sûr son aura et sa tonalité propres, ce qui n'entame en rien l'unité de l'ouvrage : mouvements tour à tour ralentis ou accélérés, panneaux simultanés d'un seul et même tableau.   Le paysage intérieur/extérieur que Cécile Mainardi traque depuis toujours à travers les méandres du langage et les plans alternés du réel trouve ici une manière d'accomplissement : dans la vitesse baroque et luxuriante de L'eau super-liquide comme dans le calme retrouvé de La Promenade aux phrases, sans rien perdre de son inquiétante étrangeté ni de sa puissance d'invention lyrique – mais au vrai sens du terme.

Paru le 03-03-2012 - Format : Broché - 200 pages - 20 x 14 x 1 cm - 242 g - ISBN 10 : 208127020X - ISBN 13 : 9782081270206

Collection : Theatre, Poesie

Tags : littérature française, recueil, fresque, poésie contemporaine, poésie, poésie française, prose.

Citations de Rose activité mortelle (4)

III, Promenades aux phrases ÉCRIRE CES TEMPS-CI POUR MOI…Écrire ces temps-ci pour moi, c'est que tout augmente – en masse de mots, en masse de phrases, en masse d'articulations de  tout – pendant que je pense à toi, c'est  cette augmentation et cette concomitance.  Il n'existe pas de temps dans la conjugaison qui dise la simultanéité d'une chose qui persiste avec une autre qui augmente, je veux dire au moyen d'un seul verbe. Il en faut toujours deux. Je voudrais inventer ce temps qui n'ait besoin  que d'un seul verbe et  pas de deux, quoi que j'écrive, pour dire cette unique chose, que je pense à toi pendant que tout augmente – un autre type de présent, ou le présent d'un autre mode,  dédoublé terrible et merveilleux. Il n'y aurait alors pas grand-chose à raconter, il n'y aurait pas grand-chose à écrire,  en de-hors de toutes ces masses qui augmentent,  il n'y aurait qu'à laisser venir cette augmentation pour restituer dans toutes ses proportions la persistance/le souci/le tourment de moi qui te pense.

j'emmagasine la charge électro-magnétique d'une phrase et la reverse dans la doublure d'une autreje disparais dans une phrase de neigequi est avalée par la surface du fleuve plus chaude de deux ou trois degrésquand je la prononcec'est déjà presque de la pluie quand je la prononceà peine encore de la neige quand je l'ai prononcéec'est ainsi que je rends prononçables les mots "neige fondue" dans ma voixquand au fond du seau, jesuis le bruitdu jet d'eau(gravier/embonpoint)extrait de "Je suis une grande actrice" Séquence poétique II du recueil

Il n'y a pas de perception qui ne soit imprégnée de souvenirs : dans la vue de l'eau superliquide qui s'écoule, il y a les anciennes images de l'eau superliquide qui s'écoulent. Il n'y a pas d'écoulement ni de phrase sans cela, sinon le verre éclaterait, sinon le texte serait déjà en morceaux. A la base même de notre conscience du rythme, il y a cela

le mot éternité est le premier mot que je me suis mise à prononcer dans ta bouche,avec soudain l'impression que je n'avais plus à reprendre mon souffle une fois en avoir poussé la forme sonoreà travers mon corpsextrait de "Je suis une grande actrice" Séquence poétique II du recueil


Critiques de Rose activité mortelle : avis de lecteurs (1)


  • Critique de Rose activité mortelle par Dixie39 (Babelio)

    Rose activité mortelle de Cécile Mainardi n'a pas fait naître en moi l'écho que j'aurai espéré. Sur tout le recueil de 200 pages, seules les trente pages de la deuxième partie "Je suis une grande actr...

    Lire la critique complète >
    Par Dixie39 - publiée le 20/11/2014

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter