livres actu Livres Actu

Accueil > Boris Vian > Et on tuera tous les affreux

Acheter ce livre - 6.1 €


12208ème dans les ventes


Boris Vian

0 abonné

Boris Vian, né le 10 mars 1920 à Ville-d'Avray (Seine-et-Oise, aujourd'hui Hauts-de-Seine) et mort le 23 juin 1959 à Paris (7e arrondissement), est un écrivain, poète, parolier, chanteur, critique musical, musicien de jazz (trompettiste) et directeu... Plus >

Et on tuera tous les affreux (1999)

De Boris Vian chez Le Livre De Poche
(145 votes, note moyenne : 3.9)

Se réveiller tout nu dans une chambre de clinique, où l’on veut vous forcer à faire l’amour avec une très belle fille… L’aventure n’est pas banale. Surtout quand on s’appelle Rocky, que l’on est la coqueluche des demoiselles et qu’on voudrait se garder vierge jusqu’à vingt ans.
Un homme assassiné dans une cabine téléphonique, des photos d’opérations chirurgicales abominables, des courses poursuites, des coups de poing, et, au désespoir de Rocky, des filles partout : tel est le cocktail mis au point par Boris Vian (alias Vernon Sullivan) dans ce polar mené à un train d’enfer, tour à tour angoissant et hilarant.
A la clef, la clinique où le diabolique Dr Schutz sélectionne des reproducteurs humains et bricole des embryons, prototypes quelquefois ratés d’une race «supérieure». Cinquante ans après la première publication, on est conduit à penser que l’anticipation n’était pas si fantaisiste…

Paru le 07-04-1999 - Format : Poche - 224 pages - 17 x 11 x 1 cm - 136 g - ISBN 10 : 2253146161 - ISBN 13 : 9782253146162

Collection : Littérature

Tags : littérature, roman, anticipation, science-fiction, fantastique, classique, roman noir, romans policiers et polars, sexe, clonage, surréalisme, eugénisme, humour noir, absurde, décalé, humour, france, littérature française, français, 20ème siècle, littérature, roman, anticipation, science-fiction, fantastique, classique, roman noir, romans policiers et polars, sexe, clonage, surréalisme, eugénisme, humour noir, absurde, décalé, humour, france, littérature française, français, 20ème siècle, littérature, roman, anticipation, science-fiction, fantastique, classique, roman noir, romans policiers et polars, sexe, clonage, surréalisme, eugénisme, humour noir, absurde, décalé, humour, france, littérature française, français, 20ème siècle.

Citations de Et on tuera tous les affreux (10)

Je remercie en moi-même mes parents du physique qu'ils m'ont donné, il y en a qui remercient Dieu, je sais... mais entre nous, je trouve qu'ils mêlent Dieu à des histoires auxquelles il n'a réellement rien à voir. Quoi qu'il en soit, ma mère ne m'a pas loupé... mon père non plus... après tout il y est aussi pour quelque chose.

J'ai gagné beaucoup d'argent en soignant des milliardaires pleins d'ulcères à l'estomac... Mais j'en ai assez... Ca m'a suffi... Chez moi, un slogan : On tuera tous les affreux... C'est amusant, n'est-ce-pas?

-- Les gens sont tous très laids, dit Schutz.... Aussi je me suis construit une rue et j'ai fabriqué des jolis passants... Chez moi, c'est un slogan : on tuera tous les affreux.

J'ai la tête farcie, je suis couvert de bleus, je dois être affreux, j'ai les mains liées - et cette enragée s'en moque éperdument et s'amuse à me faire des crapouillettes mérovingiennes aux alentours du grand zygomatique - dans une voiture qui nous conduit chez Markus Schutz, le docteur Schutz.

Maintenant que je suis détective et que je peux mourir d'un instant à l'autre, je commence à croire que ce serait bougrement idiot de ne pas profiter du temps qui me reste.

[...] je remercie en moi-même mes parents du physique qu'ils m'ont donné, il y en a qui remercient Dieu, je sais... mais entre nous, je trouve qu'ils mêlent Dieu à des histoires auxquelles il n'a réellement rien à voir.

Gary est tout couvert de sparadrap et de mercurochrome; il a l'air d'une momie égyptienne après passage dans une machine à laver. S'il ne nettoie pas tout ça avant de débarquer sur l'île de Schutz, on est bon pour se faire repérer en moins de deux.

Prendre un coup de tête ce n'est rien. Être drogué deux fois de suite dans la même soirée, ce n'est pas trop pénible... Mais sortir prendre l'air et se retrouver dans une chambre inconnue, avec une femme, tous les deux dans le costume d'Adam et Ève, ça commence à être un peu fort. Quand à ce qui m'est arrivé ensuite...

J'ai un mal affreux à m'arracher aux bras de ma charmante amie, mais les aiguilles de ma montre ne savent pas ce que c'est que l'amour et je dois leur obéir. (p. 157)

Sunday Love... Drôle d'idée. Ça fait un peu campagnard. Surtout, ça ne lui va pas du tout. Je suis persuadé que cette fille ne se contente pas de faire l'amour le dimanche.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Et on tuera tous les affreux : avis de lecteurs (64)


  • Critique de Et on tuera tous les affreux par fdelorme (Babelio)

    Un roman noir, à la française, datant des débuts du "hard boiled". Un bon roman de Vian, qui se lit tout seul.

    Lire la critique complète >
    Par fdelorme - publiée le 24/03/2014

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par hannahens (Babelio)

    Un ouvrage dont la 4e de couverture m'avait attiré. En effet, un beau gosse qui veut rester vierge jusqu'à ses 20 ans, c'était pas commun comme point de départ et ça promettait d'être assez drôle. ...

    Lire la critique complète >
    Par hannahens - publiée le 19/04/2020

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par lehibook (Babelio)

    :Un autre Vernon Sullivan mais là aucun doute on est dans du polar parodique :jugez-en , le héros bellâtre bodybuildé a peur de perdre son pucelage . Quant au scénario c'est du James Bond (savant fou...

    Lire la critique complète >
    Par lehibook - publiée le 01/02/2020

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par MaggyM (Babelio)

    Vernon Sullivan nous offre ici un roman qui oscille entre polar, satyre et burlesque. Et on tuera tous les affreux rassemble finalement les meilleures facettes de Boris Vian, puisque c'est bien de l...

    Lire la critique complète >
    Par MaggyM - publiée le 09/01/2020

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par frandj (Babelio)

    Boris Vian était un homme polyvalent, créatif et plein d'énergie. Ingénieur, écrivain, musicien (entre autres), il est mort beaucoup trop tôt en laissant quelques chefs d'oeuvres originaux comme "L'Ec...

    Lire la critique complète >
    Par frandj - publiée le 23/12/2019

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Sebastien95 (Babelio)

    Ecouté en livre audio. Typiquement le type d'ouvrage pour lequel on ressent soit une adhésion immédiate, soit un premier doute suivi par une phase alanguie de rejet. Je n'ai accroché ni à l'histoi...

    Lire la critique complète >
    Par Sebastien95 - publiée le 27/08/2019

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par (Babelio)

    Un roman dynamique et plein d'action, en un seul souffle, on suit les aventures de Rocky Rayley qui, drogué au cigare et enlevé en une nuit à la sortie d'une boite de nuit, se trouve contraint de couc...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 04/05/2019

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Cricri08 (Babelio)

    Première rencontre avec l'auteur : un délice ! Un roman policier burlesque et déjanté ! Un beau soir d'été en Californie, un très beau jeune homme nommé Rocky, athlète cultivant son corps, se fait dr...

    Lire la critique complète >
    Par Cricri08 - publiée le 06/02/2019

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par KiriHara (Babelio)

    « Et on tuera tous les affreux » est un roman signé Vernon Sullivan paru en 1948. Je ne vous ferai pas l'affront de penser vous apprendre que sous le pseudonyme de Vernon Sullivan se cachait Boris ...

    Lire la critique complète >
    Par KiriHara - publiée le 20/01/2019

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par morin (Babelio)

    Ce livre a été publié en juin 1948. Il est le troisième ouvrage paru sous la signature de Vernon Sullivan "auteur américain, traduit par Boris Vian !" Sous ce pseudonyme Vian écrit des romans sorte d....

    Lire la critique complète >
    Par morin - publiée le 11/12/2018

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Harioutz (Babelio)

    Publié sous son pseudonyme de romancier américain, Vernon Sullivan, ce roman policier et d'anticipation est tout simplement jubilatoire, et Boris Vian y aborde, avec humour et légèreté, les question...

    Lire la critique complète >
    Par Harioutz - publiée le 27/07/2018

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Zoette1 (Babelio)

    Mettre quatre étoiles pour mon auteur préféré, ça fait mal. Mais décidément je ne peux pas me résoudre à donner le maximum à un livre qui n'a pas libérer son total potentiel. Sous le nom de Vernon Sul...

    Lire la critique complète >
    Par Zoette1 - publiée le 15/04/2018

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par denis76 (Babelio)

    Que diriez-vous, Monsieur, d'être drogué, enlevé et enfermé tout nu avec une superbe femme qui cherche à vous violer ? Rock Bailey, monsieur muscle Los Angeles, est dans cette situation. Il arrive à...

    Lire la critique complète >
    Par denis76 - publiée le 28/03/2018

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par StupidGRIN (Babelio)

    En lisant le résumé, je m'attendais à beaucoup de chose, mais certainement pas à ce que sera le roman en réalité. Ce roman, mi policier, mi science-fiction, (que je classerais d'ailleurs plus en SF qu...

    Lire la critique complète >
    Par StupidGRIN - publiée le 16/01/2017

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Zenoble (Babelio)

    Ce livre m a bouleversé.

    Lire la critique complète >
    Par Zenoble - publiée le 08/01/2017

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par venividiosculavi (Babelio)

    Entre deux journées de ripailles, rien de tel qu'un petit roman léger. Celui-ci fait tout-à-fait l'affaire. Il commence comme un bon vrai polar et finit par une farce délirante. L'écriture est soignée...

    Lire la critique complète >
    Par venividiosculavi - publiée le 28/12/2016

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Marti94 (Babelio)

    Un polar américain de Vernon Sullivan à la bibliothèque et pourquoi pas passer un bon moment de lecture surtout quand on sait que c'est le pseudonyme de Boris Vian. Et j'ai vraiment bien fait car "Et...

    Lire la critique complète >
    Par Marti94 - publiée le 19/08/2016

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par MarieKey (Babelio)

    J'ai beaucoup aimé la fin de ce roman. Avec son ton dérangeant et son cynisme final, la morale qui est donnée à l'histoire est vraiment amusante.

    Lire la critique complète >
    Par MarieKey - publiée le 27/07/2016

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Alittlepieceof (Babelio)

    Malheureusement le résumé ci-dessous en dit un peu trop sur l'histoire à mon goût. L'édition que j'ai lue, bien plus ancienne, chez 10 18 n'en dévoile pas autant en quatrième de couverture et c'est ta...

    Lire la critique complète >
    Par Alittlepieceof - publiée le 02/05/2016

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Hekahm (Babelio)

    On ne peut que difficilement parler de ce livre sans évoquer son thème, et de ce fait, sans dévoiler un peu l'intrigue ... Alors, attention : SPOILER ! Roman noir, thriller, autour du thème de l'e...

    Lire la critique complète >
    Par Hekahm - publiée le 04/04/2016

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Bel-Ami (Babelio)

    C'est peu de chose de dire que Vian a du talent ! Comment l'attester ? Prendre au hasard, dans sa bibliothèque, l'un de ses romans et le lire ... Son histoire rocambolesque, mélange savant d'intrigue ...

    Lire la critique complète >
    Par Bel-Ami - publiée le 21/06/2015

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par LindaLapostolle (Babelio)

    Premier contact avec cet auteur surprenant. J'ai le goût d'en découvrir plus. Un roman écrit il y a plus de 50 ans, mais à la lecture il me semble qu'il ne date pas tant. La question de l'apparence ph...

    Lire la critique complète >
    Par LindaLapostolle - publiée le 01/02/2015

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par sweetie9 (Babelio)

    Prendre un coup sur la tête,ce n'est rien.Etre drogué deux fois de suite dans la même soirée,ce n'est pas trop pénible...Mais sortir prendre l'air et se retrouver dans une chambre inconnue,avec une fe...

    Lire la critique complète >
    Par sweetie9 - publiée le 10/07/2014

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par CLAVIE (Babelio)

    Un livre pour les adeptes de Boris Vian : pas de gnan-gnan, mais un pamphlet de mec . Il se rapproche de « Elles ne se rendent pas compte » et de « La java des bombes atomiques », plus que de l'Ecume ...

    Lire la critique complète >
    Par CLAVIE - publiée le 19/05/2014

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par euphemie (Babelio)

    Savez-vous comment un jeune homme de 18 ans appelle une fille en 1948 ..." une petite", eh oui les hommes sont "grands" à cette époque. C'est écrit comme devait parler les "jeunes"...

    Lire la critique complète >
    Par euphemie - publiée le 06/04/2014

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Ellane92 (Babelio)

    Pastiche du roman noir américain et du roman d'anticipation sous couvert de critique de la société, ce petit livre plein d'actions et d'humour détonne par le sujet traité : l'eugénisme. Publié sous le...

    Lire la critique complète >
    Par Ellane92 - publiée le 02/12/2013

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Floyd2408 (Babelio)

    Un bon policier nerveux avec tout les ingrédients d' un roman d'aventure nerveux avec du suspens et une intrigue bien huilée ....Une écriture fluide ou les scènes de description sont précises et enjo...

    Lire la critique complète >
    Par Floyd2408 - publiée le 25/10/2013

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par laure4408 (Babelio)

    C'est mon préféré de Boris Vian !!! Excellent roman policier très bien mené, plein d'humour et de surprises. Boris Vian nous donne une bonne leçon sur la société d'apparence à travers un personnage pl...

    Lire la critique complète >
    Par laure4408 - publiée le 24/08/2013

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par DD78 (Babelio)

    Après ma grosse période Proust, un peu de légèreté et de dynamisme dans mes lectures ! Je m'étais arrêtée au Boris Vian de "L'écume des jours", dont je n'avais à l'époque rien saisi de sa poésie insol...

    Lire la critique complète >
    Par DD78 - publiée le 01/06/2013

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par identifiantidentifiant (Babelio)

    Génial !!! C'est un de mes Boris Vian préféré ! Il est vrai qu'il a été écrit sous un pseudo et copiait le style de polar américain mais on y retrouve l'humour décapant de Boris Vian où tous les chapi...

    Lire la critique complète >
    Par identifiantidentifiant - publiée le 22/05/2013

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par VACHARDTUAPIED (Babelio)

    Encore un très bon Sullivan

    Lire la critique complète >
    Par VACHARDTUAPIED - publiée le 13/04/2013

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par ElizabethBennet (Babelio)

    Avec ses personnages et ses situations improbables et son titre énigmatique en forme de slogan politique, ce pastiche de roman noir américain, publié sous le pseudonyme récurrent de Vernon Sullivan pa...

    Lire la critique complète >
    Par ElizabethBennet - publiée le 16/01/2013

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par araucaria (Babelio)

    Livre policier captivant dont l'intrigue est très bien menée. Un livre agréable à lire. Cependant ayant été publié sous le pseudo de Vernon Sulivan, je n'y retrouve pas la patte de Boris Vian, adepte ...

    Lire la critique complète >
    Par araucaria - publiée le 23/11/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Blacksad (Babelio)

    Comment réagiriez-vous, si, par une belle soirée, vous vous faisiez enlever et on vous forçait à faire l'amour à une jolie fille dans une chambre d'hôpital? C'est ce qui est arrivé à Rock Bailey, sup...

    Lire la critique complète >
    Par Blacksad - publiée le 08/11/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par bgn (Babelio)

    Très bon roman d'aventure. Le suspence est bien présent. L'intrique tiens très bien la route. Tous les personnages sont très attachants. Les relations qui s'instaurent au fur et à mesure du récit sont...

    Lire la critique complète >
    Par bgn - publiée le 04/10/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par purplevelvet (Babelio)

    Résumer ce livre sans en dire trop est un peu un tour de force. Disons qu'il s'agit de la mésaventure de Rocky, jeune sportif prometteur qui fait tourner la tête à plus d'une femme, mais s'est juré...

    Lire la critique complète >
    Par purplevelvet - publiée le 29/09/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par toyestes (Babelio)

    Tout est réussi dans ce livre. Je le préfère largement au très connu J'irais cracher sur vos tombes qui est de la provocation gratuite. Et on tuera tous les affreux sert une morale à laquelle j'adhè...

    Lire la critique complète >
    Par toyestes - publiée le 31/08/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par domitien (Babelio)

    J'ai découvert Boris Vian par le biais de ce roman. Peut-être n'aurais-je pas dû commencer par celui-la? Il y transparaît une certaine fraîcheur, une certaine gaieté mais globalement j'ai trouvé ce l...

    Lire la critique complète >
    Par domitien - publiée le 26/07/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par spleen (Babelio)

    Enfin, je retrouve un roman de Vernon Sullivan "traduit par Boris Vian" ,comme j'ai pu les aimer lorsque j'avais 20 ans (nostalgie, nostalgie...) Troisième volet de la série "américaine" , n...

    Lire la critique complète >
    Par spleen - publiée le 17/05/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par SebastienFritsch (Babelio)

    Roman policier érotique d'anticipation ou roman érotique d'anticipation policière ou érotisme policier romancé anticipatif ? Peu importe, ce Vernon Sullivan est tout aussi bénéfique à la énième relect...

    Lire la critique complète >
    Par SebastienFritsch - publiée le 17/04/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par (Babelio)

    Et on tuera tous les affreux Côté suspense ce livre est plutôt moyen. Selon moi sa l'aurait pu être meilleure, car, du début jusqu'au milieu, le livre nous tenait en haleine, mais après le livre se...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 14/02/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par EFar (Babelio)

    Accrochez vos ceintures, Vernon Sullivan (alias de Boris Vian) va vous secouer un peu. Prenez un beau héros musculeux, Rock Bailey, amateur de boites de nuit, fascinant la gent féminine, mais épris de...

    Lire la critique complète >
    Par EFar - publiée le 29/07/2011

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par (Babelio)

    Je trouve que le réalisme dans cette histoire vraisemblable. Aujourd'hui le clonage existe, mais illégal. Il y a soixante ans, le clonage une science non développée. L'auteur du roman a un vocabula...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 21/03/2011

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par (Babelio)

    J'aime la présentation de l'objet littéraire, car les caractères étaient assez gros. On peut voir chaque mot correctement. La complexité reste très difficile dût au vocabulaire, car il y a beaucou...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 14/03/2011

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par (Babelio)

    Critique du roman Et on tuera tous les affreux En ce qui concerne la complexité du roman, ce livre détient quelques passages qui sont difficile à saisir le sens. Mais, en général, le livre demeu...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 14/03/2011

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par (Babelio)

    Les livres de Boris Vian sortent tous de l'ordinaire. Les termes abordés, le style, l'imagination et la complexité de la compréhension changent toutes ses livres. Chacun sont différents avec leurs sty...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 14/03/2011

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Lalivrophile (Babelio)

    Ce n'est pas très facile pour moi de chroniquer un livre de Boris Vian, car à mon avis, c'est un grand. J'ai passé mon enfance à l'écouter chanter, mon adolescence à apprécier «L'écume des jours» et «...

    Lire la critique complète >
    Par Lalivrophile - publiée le 12/03/2011

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par (Babelio)

    Pour la compréhension du récit, je trouve ce roman assez complexe. Car certins mots m'étaient inconnus, comme : Ovariectomie, zygamatique, sacrum… Il y a un grand nombre de personnages ce que compliqu...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 11/03/2011

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par VincentLavandier (Babelio)

    Extraordinairement drôle.

    Lire la critique complète >
    Par VincentLavandier - publiée le 25/08/2010

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par jfk (Babelio)

    excellent original bravo a vernon sullivan aka boris vian

    Lire la critique complète >
    Par jfk - publiée le 09/05/2010

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Dasazi (Babelio)

    Dans la même veine que "elles se rendent pas compte" mais en un peu plus trash et du coup un peu moins drôle. Ca reste tout de même bien divertissant.

    Lire la critique complète >
    Par Dasazi - publiée le 29/01/2009

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par ARCHEO (Amazon)

    C'est du grand Boris Vian même si ce n'est pas une oeuvre magistrale comme peut l'être "J'irai cracher sur vos tombes".A lire et à relire.

    Lire la critique complète >
    Par ARCHEO - publiée le 02/02/2020

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Bibifricotine (Amazon)

    Il ne faut pas espérer quelque chose exactement comme "J'irais cracher sur vos tombes". C'est encore du polar pseudo américain. Mais c'est ce qui le rend intéressant. Dans la foulée, on se souvient que l'époque...

    Lire la critique complète >
    Par Bibifricotine - publiée le 08/01/2015

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Estelle Marque (Amazon)

    Livre intéressant pour les vues sur les manipulations génétiques mises en scène dès 1948. En revanche, les "personnages" féminins très caricaturaux uniquement obsédés par le sexe datent bien eux des visions mac...

    Lire la critique complète >
    Par Estelle Marque - publiée le 18/02/2018

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par ROUSSEL ANNABELLE (Amazon)

    A notre époque de la tyrannie du beau, de la révolution scientifique sur l'adn humain, l'eugénisme ne tardera pas à nous poser de nouvelles questions ... Ce livre est un début de réponse à toutes les tentations...

    Lire la critique complète >
    Par ROUSSEL ANNABELLE - publiée le 04/12/2013

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par logama (Amazon)

    Le style toujours amusant et léger de Boris Vian est en tout temps agréable, surtout avec sa fin absolument pas politiquement correcte.

    Lire la critique complète >
    Par logama - publiée le 15/06/2018

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par jdd (Amazon)

    Il faut avoir lu Boris Vian, ne serait-ce que pour sa culture personnelle :-), il a un style inimitable, fait de laisser aller, d'humour et de maitrise de la langue.

    Lire la critique complète >
    Par jdd - publiée le 11/04/2015

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Client d'Amazon (Amazon)

    Livre de qualité en édition de poche malgré une mise en page originale avec une toute petit marge. Pour autant ca ne gène pas la lecture.

    Lire la critique complète >
    Par Client d'Amazon - publiée le 27/12/2015

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par j-l B (Amazon)

    Écrit en 1948."Castagne, sexe, anticipation scientifique, policier, espionnage", on mélange le tout et apparaît ce roman. Loin très loin du "j'irai cracher sur vos tombes" qui était vraiment d'une obscénité a...

    Lire la critique complète >
    Par j-l B - publiée le 24/02/2019

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par bgn91 (Amazon)

    Tout au long du roman, on rit grâce à diverses situations imaginées par l'auteur, et aussi grâce à plusieurs répliques et réflexions savoureuses de Rocky et de ses comparses. L'histoire en elle-même est très am...

    Lire la critique complète >
    Par bgn91 - publiée le 05/08/2012

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Doudou (Amazon)

    Ce fut le premier Vernon Sullivan alias Boris Vian que j'ai lu. Les autres romans de Boris Vian que j’avais lus auparavant étaient ses "classiques" (genre "L'herbe rouge"). J'ai trouvé cette parodie de polar no...

    Lire la critique complète >
    Par Doudou - publiée le 26/08/2014

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Cécile M (Amazon)

    Pastiche du roman noir américain et du roman d'anticipation sous couvert de critique de la société, ce petit livre plein d'actions et d'humour détonne par le sujet traité : l'eugénisme. Publié sous le pseudonym...

    Lire la critique complète >
    Par Cécile M - publiée le 26/09/2013

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par Amazon Customer (Amazon)

    Le vocabulaire, l'argot et les idées sont très "modernes". Boris Vian aurait pu être un écrivain des années 1990-2000.Même aujourd'hui, 50 ans après, certains passages de ce livre font froid dans le dos (aux ni...

    Lire la critique complète >
    Par Amazon Customer - publiée le 06/01/2003

  • Critique de Et on tuera tous les affreux par grand Ma (Amazon)

    Le thème de l'eugénisme est intéressant et il est traité sous forme de roman policier. Au début ça va mais après le milieu Boris Vian a manqué d'imagination et le roman s'enlise.

    Lire la critique complète >
    Par grand Ma - publiée le 27/02/2009
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Et on tuera tous les affreux

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter