livres actu Livres Actu

Accueil > Boris Cyrulnik > Psychothérapie de Dieu

Acheter ce livre - 22.9 €



Boris Cyrulnik

0 abonné

Boris Cyrulnik, né le 26 juillet 1937 à Bordeaux, est un neuro-psychiatre français. Ancien animateur d'un groupe de recherche en éthologie clinique au centre hospitalier intercommunal de Toulon-La Seyne-sur-Mer et directeur d'enseignement du diplôme ... Plus >

Psychothérapie de Dieu (2017)

De Boris Cyrulnik chez O. Jacob
(10 votes, note moyenne : 3.0)

« Aujourd’hui, sur la planète, 7 milliards d’êtres humains entrent plusieurs fois par jour en relation avec un Dieu qui les aide.
Ils sont mus par le désir d’offrir à Dieu et aux autres humains leur temps, leurs biens, leur travail et parfois leur corps pour éprouver le bonheur de donner du bonheur.
Méditer, trouver son chemin de vie personnel, éprouver la joie de se sentir vivant parmi ceux qu’on aime – la spiritualité élargit la fraternité à tous les croyants du monde.
La psychothérapie de Dieu nous aide à affronter les souffrances de l’existence et à mieux profiter du simple bonheur d’être.
Il y a certainement une explication psychologique à cette grâce.
Ce livre est le résultat de cette quête. » B. C.
Un merveilleux texte, lumineux, tendre et original sur le rôle majeur que joue l’attachement dans le sentiment religieux.
Un immense sujet, un très grand livre.

Paru le 30-08-2017 - Format : Broché - 288 pages - 22 x 14 x 2 cm - 395 g - ISBN 10 : 273813887X - ISBN 13 : 9782738138873

Collection : Oj.Psychologie

Tags : récits, essai, merveilleux, drogue, angoisse, cerveau, résilience, quête, croyances, théorie, religion, spiritualité, Psychologie et religion, dieu, totalitarisme, psychologique, psychanalyse, psychologie, science, philosophie.

Citations de Psychothérapie de Dieu (10)

Ils étaient apaisés, heureux d'obéir à un imam de pacotille, un gourou religieux qui profitait de leur besoin de soumission pour transformer en gogos de l'islam ces jeunes qui se croyaient rebelles alors qu'ils n'étaient que désorientés, soumis à des mouvements pulsionnels. La plupart des imams sont fréquentables, mais un jeune errant, largué de toute culture, même religieuse, ne sait pas faire la différence.

C'est sur terre qu'il faut travailler à être heureux et non pas après la mort.

VIVRE ET AIMER L'extension discrète de l'athéisme sur la planète contraste avec l'affirmation voyante de toutes les religions. Pourquoi les sans-dieu ne se rendent-ils pas visibles, alors que les croyants consacrent beaucoup de temps à réaliser de magnifiques mises en scène ? Dans d'immenses œuvres d'art que l'on appelle « mosquées », « cathédrales » ou « temples », les fidèles sculptent des statues, peignent des tableaux, disposent des chandeliers, des tapis, des moulures, des tentures, des vitraux, de la vaisselle d'argent, des orgues, des instruments de musique, des cloches, des appels à la prière, des parfums, des postures ou encore des mouvements de foule qui créent de splendides événements de transcendance esthétique. Après de telles représentations, les croyants ont vécu ensemble de fortes expériences, au-dessus de la réalité quotidienne. Ils ont éprouvé des émotions sublimes, ils ont côtoyé Dieu, ils sont apaisés, émerveillés, comme après un acte d'amour. Quand ils redescendent sur terre, ils voient que les sans-dieu ont continué leur insipide train-train. Comment voulez-vous qu'ils ne soient pas condescendants envers ces pauvres humains qui végètent dans l'immanence, alors que les “croyants” viennent de connaître un événement extraordinaire ? Ils méprisent les “non-croyants” plus que ceux qui adorent de faux dieux. Ces croyants-là, pensent-ils, sont dans l'erreur, mais au moins, avec eux, on peut comparer les dieux. On sait de quoi on parle, chacun pense que les dieux et les églises élèvent l'âme et aident à vivre dans un monde meilleur. Avec les “non-croyants” on ne peut même pas parler, ils rampent sur terre tandis que nous montons vers les cieux. Ne parvenant pas à argumenter, chacun ne peut qu'imaginer le monde mental de l'autre. « Ils gobent des contes de fées », pensent les athées. « Les libres-penseurs sont des individus sans morale et sans rêves puisqu'ils refusent d'appartenir au groupe des croyants solidaires et moraux », affirment les religieux convaincus que seule la foi fonde la morale, l'altruisme et la charité. p. 192

Le totalitarisme qui impose une seule vérité fabrique un monde stable ou règne l'ordre… qui est celui des cimetières.

Or c'est dans la brume qu'on est avide de clarté.

La spiritualité n'est pas tombée du ciel, elle a émergé de la rencontre entre un cerveau capable de se représenter un monde totalement absent et un contexte culturel qui donnait forme à cette dimension de l'esprit.

« L'Amour » est révolutionnaire et l'attachement conservateur.p. 201

Dans un tel contexte culturel, le penseur qui apporte la lumière et montre le chemin prend un effet sécurisant. On respire avec lui, on oriente nos efforts, on ne flotte plus, on construit. Le besoin de réassurance et de vision claire explique le phénomène actuel du retour du religieux et de l'intégrisme. Les parents démocratiques, en respectant la liberté de leurs enfants, décident de les laisser libres de leur choix religieux, ce qui provoque une incertitude. Or c'est dans la brume qu'on est avide de clarté. À la surprise des proches, les jeunes se convertissent à une religion autoritaire ou retrouvent les racines religieuses enfouies dans l'histoire familiale. [...] Le processus démocratique qui a donné la liberté de choix aux enfants dérive vers une religion totalitaire : il n'y a qu'un seul Dieu, une seule vérité, une seule pratique de rituels, tous ceux qui s'en écartent sont des mécréants qui altèrent la certitude dont nous avons besoin. Le retour de l'angoisse facilitée par le doute explique pourquoi les dissidents sont plus haïs que les ennemis. Avec les opposants, la situation est brutale, mais claire, alors que le proche qui s'éloigne d'un point de la doctrine fragilise l'édifice mental qui nous apaisait. Toute divergence est éprouvée comme une agression, toute autre religion devient rivale ou fausse croyance. C'est pourquoi les nouveaux convertis sont faciles à blesser. À peine se sentaient-ils mieux, sortis de la brume des incertitudes, que le douteur risque de les faire rechuter. Pour eux, l'action violente est une légitime défense. Les journalistes et les artistes qui s'efforcent de penser par eux-mêmes se retrouvent en situation de dissidence. Dans une dictature religieuse, il devient moral de les emprisonner, car ils agressent le groupe stabilisé par des certitudes. Il arrive qu'un scientifique se retrouve en situation de dissidence parce qu'il propose une innovation. Il est, lui aussi, agressé par ceux qui ont fait carrière en récitant les certitudes qui leur ont donné leurs diplômes et leur poste. p. 155-56-57

La spiritualité, elle, est une élation intime, intemporelle qu'éprouve tout homme, même quand il prétend vivre sans dieu.

Il y a donc mille manières de croire en Dieu ou de ne pas y croire selon que notre contexte familial et culturelle nous y invite ou nous en éloigne.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Psychothérapie de Dieu : avis de lecteurs (11)


  • Critique de Psychothérapie de Dieu par mehdi5 (Babelio)

    Je me suis arrêté au chapitre 20 : "La spiritualité ne tombe pas du ciel". Le livre, en soi, est intéressant dans la mesure où il explique par une approche neuroscientifique les effets de la spiritua....

    Lire la critique complète >
    Par mehdi5 - publiée le 08/04/2020

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par Chamaloo (Babelio)

    Ouvrage décevant. Je ne pensais pas dire cela un jour d'un livre de cet auteur. Le livre est déstructuré, pas cohérent, et le contenu théorique est assez redondant. De plus, certaines conclusions sont...

    Lire la critique complète >
    Par Chamaloo - publiée le 20/03/2020

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par Sabinette54000 (Babelio)

    Livre intéressant mais je suis un peu déçue. Je n'ai pas le sentiment d'avoir appris grand-chose que je savais ou pensais déjà... dieu rassure les gens angoissés par la mort et le vide... Pas grand-ch...

    Lire la critique complète >
    Par Sabinette54000 - publiée le 21/01/2020

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par Eurisko (Babelio)

    C'est par le biais d'une rencontre avec des enfants soldats que Boris Cyrulnik s'est intéressé aux rapports entre Dieu et ceux qui croyaient en lui. Quelque que soit la religion, la foi et la maniè...

    Lire la critique complète >
    Par Eurisko - publiée le 06/01/2020

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par rachidben (Babelio)

    Surprenant ouvrage non pas sur Dieu ni sur la religion, mais bien sur la Psychothérapie de Dieu. le professeur Cyrulnik s'appuie principalement sur deux théories du développement - celle de l'attachem...

    Lire la critique complète >
    Par rachidben - publiée le 01/06/2018

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par FredMartineau (Babelio)

    J'aime beaucoup Boris Cyrulnik et je ne manque pas l'occasion de lire ses livres. Le titre Psychothérapie de Dieu avait attiré mon attention dans les allées de la librairie que je parcourais et je n'a...

    Lire la critique complète >
    Par FredMartineau - publiée le 26/05/2018

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par JMRenaudie (Babelio)

    J'ai déjà lu du Boris Cyrulnik, comme "de chair et d'âme" mais là, "Psychothérapie de Dieu" est un enchaînement de clichés sur les croyants absolument hallucinant. Cela amène un traitement d...

    Lire la critique complète >
    Par JMRenaudie - publiée le 13/02/2018

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par (Babelio)

    Psychothérapie de Dieu, Boris Cyrulnik Ecrit par Sandrine Ferron-Veillard dans La Cause Littéraire Dieu était en souffrance. L'homme devait prendre soin de Lui. Et l'appeler par son Nom. Pour cel...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 22/01/2018

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par Ledraveur (Babelio)

    Boris Cyrulnik, clinicien psychanalyste et neuropsychiatre, chercheur en éthologie, confronté à la détresse des enfants-soldats, nous fait partager dans son humanisme le bouleversement de son regard s...

    Lire la critique complète >
    Par Ledraveur - publiée le 17/12/2017

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par Olloix (Babelio)

    Succession d'exemples de mécaniques éthologiques, psychiques ou neurologiques qui peuvent engendrer la foi en Dieu. Chaque exemple pris un par un est intéressant en soi, mais leur défilé à la queue le...

    Lire la critique complète >
    Par Olloix - publiée le 17/12/2017

  • Critique de Psychothérapie de Dieu par vanrillaer (Babelio)

    Pour une analyse de l'ouvrage par un psychologue d'orientation scientifique: https://blogs.mediapart.fr/jacques-van-rillaer/blog/121017/boris-cyrulnik-demi-analyste-publie-la-psychotherapie-de-dieu

    Lire la critique complète >
    Par vanrillaer - publiée le 13/10/2017
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Psychothérapie de Dieu

< Voir moins d'actualités
Voir plus d'actualités >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter