livres actu Livres Actu

Accueil > Bernard Simonay > La fille de la pierre

Acheter ce livre - 21.9 €



Bernard Simonay

0 abonné

Bernard Simonay, né le 2 août 1951 à Paris et mort le 21 mai 2016[1], est un écrivain français. Il publie dans plusieurs domaines dont le fantastique, les romans policiers, les romans d'aventures et les romans historiques.

La fille de la pierre (2006)

De Bernard Simonay chez Presses De La Cité
(7 votes, note moyenne : 3.7)

Pierre Ménétrier est à la fois vigneron et carrier. Sa réussite, son mariage heureux suscitent hostilité et méfiance, au sein même de sa famille. Sa fille de dix ans, Sylvine, aime l'accompagner dans l'environnement insolite des caves perrières. Un jour, une carrière s'écroule, tuant Pierre. Est-ce réellement un accident ? Pour Sylvine, des doutes pèsent sur sa disparition. Mais qui serait prêt à l'écouter ? Commence pour la fillette une série d'épreuves que sa volonté et sa résistance lui permettront de surmonter. Devenue adulte, elle revient à Bourré pour éclaircir l'énigme de la mort de son père. Cette quête l'amènera à découvrir, sur les siens, des secrets qui la marqueront à jamais?

Paru le 20-04-2006 - Format : Broché - 432 pages - 22 x 14 x 3 cm - 575 g - ISBN 10 : 2258069947 - ISBN 13 : 9782258069947

Collection : Terres De France

Tags : récits, aventure, roman, suspense, résistance, noblesse, nature, campagne, secrets, terroir français, broché, secrets de famille, histoires de famille, famille, liens familiaux, mariage, environnement, roman du terroir, france, littérature française.

Citations de La fille de la pierre (4)

Décembre 1870 Assise dans un petit fauteuil à sa taille,auprès de l'âtre qui diffusait une bonne chaleur,Sylvine regardait fixement la pierre blanche de la cheminée. Son visage reflétait une gravité que l'on ne se serait pas attendu à rencontrer chez une fillette de cinq ans.Autour de la longue table de bois de la cuisine ,son père et ses compagnons échangeaient des propos angoissants .Ils utilisaient des motscdont elke ignorait le sens ,mais elle comprenait qu'il se passait des choses très graves.

Brave homme, dur au labeur, il avait toutefois tendance à chérir la dive bouteille au-delà du raisonnable. Son "barricot" de cinq litres de "terras", un vin léger local, ne lui faisait pas la journée. Mais en cela, il n'était pas le seul. Chaque gueule blanche recevait cette quantité de vin par jour.P36

C'est promis.Nous allons faire agrandir la maison ,pour que vous ayez chacun votre chambre.Plus tard ,nous construirons d'autres maisons ,quand vous vous marierez. Parce que je vais avoir besoin de vous pour cultiver la vigne.--Oh, c'est d'accord ,comme avant!--je veux que papa soit fier de nous.--Il le sera.Maman aussi.Tu verras,Sylvine, les plus belles vendanges sont celles qui restent à faire.

Adolphe Grėville s'était imaginė que rester enfermée sans voir personne commencerait à rabattre le caquet de cette odieuse gamine.Jamais encore on n'avait osé lui parler sur le ton qu'elle avait employé lorsqu'il avait rendu visite à sa mère, quelques semaines auparavant.Il fallait que ce fût elle !Cette petite peste de Sylvine ! Et voilà qu'elle le défiait à nouveau en s'échappant .


Critiques de La fille de la pierre : avis de lecteurs (7)


  • Critique de La fille de la pierre par meknes56 (Babelio)

    Superbe et fort beau roman au milieu des tailleurs de Pierres et des carriers. Bien écrit, j'ai vraiment adoré ce récit addictif et absolument génial, mêlant suspense, enquête, et amour.

    Lire la critique complète >
    Par meknes56 - publiée le 31/10/2019

  • Critique de La fille de la pierre par nelly76 (Babelio)

    Un voyage en Touraine, dans la deuxième moitié du 19ème siècle ,sur les rives du Cher où la famille Ménétrier, unie et heureuse ,au début de l'histoire va connaitre bien des tourments lorsque Pie...

    Lire la critique complète >
    Par nelly76 - publiée le 09/11/2018

  • Critique de La fille de la pierre par thisou08 (Babelio)

    Un souffle de la vie du XIX ème siècle traverse ce simple roman du terroir : La Commune, la guerre de 1870, le métier difficile et méconnu des "perriers" ( carriers) sur les rives du Cher, le sort ré....

    Lire la critique complète >
    Par thisou08 - publiée le 28/10/2018

  • Critique de La fille de la pierre par rugi (Babelio)

    Au XIXe siècle, sur les rives du Cher, Pierre Ménétrier est à la fois vigneron et carrier. Sa réussite, son mariage heureux suscitent hostilité et méfiance, au sein même de sa famille. Sa fille de di...

    Lire la critique complète >
    Par rugi - publiée le 17/10/2016

  • Critique de La fille de la pierre par Lalivrophile (Babelio)

    Je me souviens de mon enthousiasme après la lecture de «Les tigres de Tasmanie». Je le suis moins, aujourd'hui, mais je pense que c'est parce que j'ai lu beaucoup de romans de toutes sortes depuis. J'...

    Lire la critique complète >
    Par Lalivrophile - publiée le 27/02/2013

  • Critique de La fille de la pierre par SophiedesBonheurs (Babelio)

    Un passionnant voyage dans le Cher au siècle dernier. On y apprend beaucoup sur la vie des carriers, les contraintes et les difficultés du métier. Sylvine est un très beau personnage, courageuse, fort...

    Lire la critique complète >
    Par SophiedesBonheurs - publiée le 09/07/2011

  • Critique de La fille de la pierre par ormeaux (Babelio)

    En un mot, j'ai dévoré ce livre; cette histoire tragique est belle dans sa dureté.

    Lire la critique complète >
    Par ormeaux - publiée le 23/03/2008
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter