livres actu Livres Actu

Accueil > Arturo Pérez Reverte > Le Cimetière des bateaux sans nom

Acheter ce livre - 8.5 €


2102ème dans les ventes


Arturo Pérez Reverte

0 abonné

Le Cimetière des bateaux sans nom (2002)

De Arturo Pérez Reverte chez Points
(104 votes, note moyenne : 4.0)

RomanCondamné à la terre ferme, Coy, le marin sans bateau, est pourtant chaviré par une beauté blonde et ravageuse, Tanger Soto, qui l'entraîne dans une chasse au trésor trépidante à la recherche d'une épave remplie d'émeraudes. Et les ennuis commencent…« Un livre plein de personnages, de rêves et de nuits étoilées comme on ne sait plus guère en écrire aujourd'hui. »L'Express

Paru le 17-05-2002 - Format : Poche - 576 pages - 18 x 11 x 0 cm - 304 g - ISBN 10 : 2020550776 - ISBN 13 : 9782020550772

Collection : Points

Tags : aventure, littérature, roman d'aventure, roman, roman noir, romans policiers et polars, énigmes, trésor, chasse au trésor, histoire d'amour, voyages, marine, bateaux, marins, mer, mers et océans, littérature hispanique, littérature espagnole, espagne, 21ème siècle, littérature, aventure, roman d'aventure, roman, roman noir, romans policiers et polars, énigmes, trésor, chasse au trésor, histoire d'amour, voyages, marine, bateaux, marins, mer, mers et océans, littérature maritime, littérature hispanique, littérature espagnole, espagne.

Citations de Le Cimetière des bateaux sans nom (10)

Dans ces conditions, dit-il, le vent apparent s'ajoutait au vent réel, et le brigantin et le chébec devaient voguer à sept ou huit nœuds ; le Dei Gloria avec la brigantine, la grand-voile, les focs et les huniers, les vergues bien brassées sous le vent ; le corsaire avec les voiles latines des mâts de misaine et d'artimon tendues comme des lames de couteau, remontant mieux le vent que sa proie. Tous les deux gîtant fort sur tribord, l'eau envahissant les dalots sous le vent, les timoniers concentrés sur leur barre, les capitaines surveillant sans relâche le vent et la toile, dans une course où le premier qui commettrait une erreur perdrait la partie.

De toute manière, les étoiles brillient désormais inutilement sur la mer, car les hommes n'ont plus besoin d'elles pour chercher leur route.-C'est dommage?-je ne sais pas si c'est dommage. je sais que c'est triste.

Et les longs et rouges couchers de soleil méditerranéens quand l'eau ressemblait à un miroir, quand la paix du monde et la paix du cœur se rejoignaient, et que l'on comprenait alors qu'on n'était qu'une goutte minuscule dans trois mille ans de mer éternelle.

- Qu'est-ce que tu cherches, chez elle ?- Je veux compter ses taches de rousseur, Pilote. Tu as vu ? Elle en a des milliers, et je veux les compter toutes, une à une, en les parcourant du doigt comme s'il s'agissait d'une carte marine. Je veux tracer sur elle des routes de bout en bout, jeter l'ancre dans ses anses, brasser sa peau… Tu comprends ?- Je comprends surtout que tu veux coucher avec elle.

Il existe ainsi, depuis des milliers d'années, depuis avant même que les barques aux flancs ronds ne se lancent sur Troie, des hommes qui ont des plis autour de la bouche et des coeurs pluvieux de novembre – de ceux que leur nature décide tôt ou tard à regarder avec intérêt le trou noir d'un canon de pistolet – pour qui la mer signifie une solution et qui devinent toujours quand vient l'heure d'embarquer.

ce que rêve les autres, moi j'ai voulu le faire.

Peut être sourit-on à la vie de cette manière quand on a quatorze ans, et ensuite le temps se charge de vous figer les lèvres.

A force de creuser sa blessure, on finissait par jouir de sa propre agonie

... le vent apparent s'ajoutait au vent réel, et le brigantin et le chébec devaient voguer à sept ou huit nœuds ; le Dei Gloria avec la brigantine, la grand-voile, les focs et les huniers, les vergues bien brassées sous le vent ; le corsaire avec les voiles latines des mâts de misaine et d'artimon tendues comme des lames de couteau, remontant mieux le vent que sa proie. Tous les deux gîtant fort sur tribord, l'eau envahissant les dalots sous le vent, les timoniers concentrés sur leur barre, les capitaines surveillant sans relâche le vent et la toile, dans une course où le premier qui commettrait une erreur perdrait la partie.

— La mer recouvre les deux tiers de la planète, dit brusquement Palermo. Vous imaginez tout ce qui est allé au fond durant les derniers trois ou quatre millénaires ? Cinq pour cent des bateaux qui ont navigué… C'est comme je vous dis. Au moins cinq pour cent sont sous l'eau. Le plus extraordinaire musée du monde : ambition, tragédie, mémoire, richesse, mort…

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Le Cimetière des bateaux sans nom : avis de lecteurs (45)


  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par lefaune (Babelio)

    Il y a du Martin Eden là dedans...et des descriptions des états d'esprits, des lieux et des oeuvres à la Proust. Je me suis noyé dans cette histoire de bateau, de Jésuites et d'errances... Sûrement un...

    Lire la critique complète >
    Par lefaune - publiée le 17/02/2020

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Dollivier (Babelio)

    Un hymne à la mer, très bien écrit mais le récit est très long pour cette quête de trésor englouti dans les fonds marins. Néanmoins, cela reste un des rares romans bien écrits pour les passionnés de p...

    Lire la critique complète >
    Par Dollivier - publiée le 01/01/2020

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par beauscoop (Babelio)

    Malgré la belle couverture du livre, un titre prometteur et un début d'histoire originale je suis devenu de plus en plus déçu en avançant dans la lecture. Le thème d'un bateau naufragé depuis plusieur...

    Lire la critique complète >
    Par beauscoop - publiée le 18/06/2019

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par GeorgesSmiley (Babelio)

    Au centre il y a Tanger (c'est son prénom) la Femme Fatale. Celle-ci n'est pas cruelle, seulement solitaire et égoïste. Quand elle évoque l'aventure qui se profile, elle cite Tintin « Mille millions d...

    Lire la critique complète >
    Par GeorgesSmiley - publiée le 04/05/2019

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Wyoming (Babelio)

    Très beau roman d'aventure de Arturo Pérez-Reverte où l'amour aveugle, l'obsession de conquêtes différentes selon les personnages et la mer, la vaste mer baudelairienne tiennent une grande place. Cert...

    Lire la critique complète >
    Par Wyoming - publiée le 24/02/2018

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Nayac (Babelio)

    Le titre est déjà une invitation merveilleuse. Alors je conclue tout de suite: si ce n'est déjà fait, plongez dans ce livre! Prévoyez quelques 'trompe la faim' à portée de main: il sera difficile d'i...

    Lire la critique complète >
    Par Nayac - publiée le 24/02/2018

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par cmpf (Babelio)

    Voilà un roman d'aventure. Avec trésor, naufrage, belle mystérieuse, méchants, grands sentiments et trahison... et un marin sans bateau. Officier de marine suspendu pour deux ans pour avoir “touché...

    Lire la critique complète >
    Par cmpf - publiée le 01/08/2017

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par JMLire17 (Babelio)

    Un officier de marine marchande, COY, en disponibilité de navigation suite à un naufrage, rencontre une femme, belle et dangereuse, TANGER, lorsque celle-ci achète dans une vente aux enchères une très...

    Lire la critique complète >
    Par JMLire17 - publiée le 02/07/2017

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par (Babelio)

    Relu car trop de plaisir dans l'écriture.

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 08/05/2017

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Tostaky57 (Babelio)

    J'avais adoré le Tableau du Maître Flamand, du même auteur, comme j'adore tout ce qui touche aux Échecs. (Avec une majuscule oui, pour bien différencier ce maître-jeu de celui des dames - avec minuscu...

    Lire la critique complète >
    Par Tostaky57 - publiée le 01/04/2017

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par (Babelio)

    Passionnant et instructif pour qui veut en savoir plus sur les débuts de la marine moderne.

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 02/02/2017

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par propedeutique (Babelio)

    Comme souvent avec Perez Reverte il y a un homme avec ses caractéristiques d'homme et une femme roublarde, séduisante et intéressée. Pas de surprise sur ce qui arrive à ces deux là. Par contre, l'...

    Lire la critique complète >
    Par propedeutique - publiée le 18/07/2016

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Mondaye (Babelio)

    J'ignore si ma fatigue en ce moment a joué, ou si c'est bien l'auteur qui n'est décidément pas fait pour moi. Le roman bien qu'il ai définitivement des qualités dont un charme qui a quelque chose d...

    Lire la critique complète >
    Par Mondaye - publiée le 24/05/2016

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Torellion (Babelio)

    Arturo Perez-Reverte nous a habitué, avec sa série du Capitaine Fracasse, à de somptueux romans d'aventures. Là, je dois dire que l'aventure est sentimental ; mais que l'on ne s'y trompe pas, cette av...

    Lire la critique complète >
    Par Torellion - publiée le 01/04/2016

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Averix (Babelio)

    Je viens seulement de le lire, bien longtemps après sa parution. J'avais envie d'une belle histoire de mer et je n'ai pas été déçu. Les plus (dans le désordre): personnages attachants, le traducteur ...

    Lire la critique complète >
    Par Averix - publiée le 13/11/2015

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par JRandall (Babelio)

    Un livre excellent , bien construit ; une histoire captivante , policière mais aussi un voyage sur les mers ... Perez Reverte , un écrivain de premier ordre; dommage qu´il opte, dans d´autres de ...

    Lire la critique complète >
    Par JRandall - publiée le 12/10/2015

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par bloodiemarie (Babelio)

    Intrigue originale et intéressante.

    Lire la critique complète >
    Par bloodiemarie - publiée le 27/07/2015

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par lecteur84 (Babelio)

    Un bon livre à l'intrigue bien menée avec un rebondissement même si au cours du roman il y a des évidences qui tombent facilement. Très bien documenté, on y apprend une foule de détail sur la marine e...

    Lire la critique complète >
    Par lecteur84 - publiée le 07/07/2015

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par mauriceandre (Babelio)

    premier livres Arturo Pérez-Reverte que je lisais j'ai été attiré par le titre comme un papillon par la lumière. Pensez donc, un brigantin englouti depuis plus de deux siècles dans la pénombre verte d...

    Lire la critique complète >
    Par mauriceandre - publiée le 22/01/2015

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par PaulineSUZANNE (Babelio)

    Découverte de ce livre chez un bouquiniste avec un titre plutôt original, ainsi que la couverture. Est-ce qu'il parle de plongée, de marine? Envie de le lire lorsque je suis partie en vacances sur les...

    Lire la critique complète >
    Par PaulineSUZANNE - publiée le 02/11/2014

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Herve-Lionel (Babelio)

    N°735 - Mars 2014. LE CIMETIÈRE DES BATEAUX SANS NOM - Arturo Pérez-Reverte - Le SEUIL. Traduit de l'espagnol par François Maspero Coy, trente huit ans, ancien officier en second de la marine ma...

    Lire la critique complète >
    Par Herve-Lionel - publiée le 24/03/2014

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Arakasi (Babelio)

    Marin perdu en terre depuis que la marine marchande lui a interdit de naviguer suite à un accident malheureux au large de Cadix, l'ex-officier Manuel Coy trompe son ennui et sa frustration en flânant ...

    Lire la critique complète >
    Par Arakasi - publiée le 14/11/2013

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par AnnaLit (Babelio)

    Dans le cimetière des bateaux sans nom, j'ai aimé le personnage principal désabusé, Coy, qui invente des lois au noms tarabiscotés pour décrire le occurrences particulières de la loi de Murphy. J'ai a...

    Lire la critique complète >
    Par AnnaLit - publiée le 21/10/2013

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Celkana (Babelio)

    Un très beau roman qui se lit comme un policier, enlevé, et surtout une intrigue qui sait tenir le lecteur en haleine, avec tous les ingrédients qui font un succès: un trésor, l'univers de la mer, un ...

    Lire la critique complète >
    Par Celkana - publiée le 06/04/2013

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par kedrik (Babelio)

    Coy est un lointain reflet de Corto Maltese. Un marin éternellement coincé dans sa vareuse qui lui sert d'armure. Exilé sur terre après avoir perdu son titre d'officier à cause d'un accident, le voilà...

    Lire la critique complète >
    Par kedrik - publiée le 07/09/2011

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par JeanMarcDubray (Babelio)

    Voilà un livre que j'ai adoré, un de plus, un véritable "roman d'aventures", dans la plus pure tradition du genre, qui fleure bon l'iode et le sel marin.

    Lire la critique complète >
    Par JeanMarcDubray - publiée le 19/08/2011

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Emma-saru (Babelio)

    Conseillée par une amie, j'ai dévoré ce livre, éblouie par l'intrigue. Se lit comme un polar.

    Lire la critique complète >
    Par Emma-saru - publiée le 25/04/2010

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Arakasi (Amazon)

    Marin perdu en terre depuis que la marine marchande lui a interdit de naviguer suite à un accident malheureux au large de Cadix, l’ex-officier Manuel Coy trompe son ennui et sa frustration en flânant dans le po...

    Lire la critique complète >
    Par Arakasi - publiée le 20/11/2013

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Enzo (Amazon)

    Ce roman de Pérez-Reverte est une grande réussite qui s'inscrit dans la lignée d'oeuvres comme "Le Tableau du maître flamand" associant à merveille érudition historique et ambiance de polar.La petite histoire ...

    Lire la critique complète >
    Par Enzo - publiée le 18/06/2010

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Flot (Amazon)

    Comment vous dire ? J'ai acheté ce livre car j'avais envie d'évasion, d'océan et de grand large. Vous trouverez tout cela et un peu plus dans ce livre dont l'énigme (retrouver un bateau sabordé et coulé au XVII...

    Lire la critique complète >
    Par Flot - publiée le 01/01/2007

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par gisele (Amazon)

    petite fille de marin, fille de marin, mère de marin, ce livre m'a fait rêvé, moi qui ne navigue pas !moins noir que les marins perdus d'izzo ou putain de cargo, mais le portrait du second est tellement justej'...

    Lire la critique complète >
    Par gisele - publiée le 07/04/2010

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Taillot Nelly (Amazon)

    Une écriture efficace et sensible pour tous les amoureux de la mer et de l'histoire.Le regard sur le passé d'un auteur ancré dans la réalité.

    Lire la critique complète >
    Par Taillot Nelly - publiée le 07/11/2014

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Esteban, (Amazon)

    Que de lenteurs, de répétitions, de termes nautiques à la pelle dans cette histoire moderne de chasse au trésor englouti. Il ne se passe presque rien, hormis des discussions sans fin de latitude et de longitude...

    Lire la critique complète >
    Par Esteban, - publiée le 09/02/2011

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par madeleine cortes lorenzo (Amazon)

    Je n'ai pas encore lu, mais j'ai lu tous les autre livre de cet auteur.Du capitan Alatriste à la reina del sur, j'aime ces histoires, mélanges d'histoire réelle d'Espagne, de personnages forts et caràcter de pi...

    Lire la critique complète >
    Par madeleine cortes lorenzo - publiée le 26/11/2013

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par windstorm (Amazon)

    Achete sur un coup de tete, je n ai pas pu me sortir de ce livre. Il mele habillement la magie de la mer et l histoire qu'elle porte en elle (les epaves de bateau notamment), une chasse au tresor haletante, une...

    Lire la critique complète >
    Par windstorm - publiée le 07/07/2001

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par 🔼 Spiderman 🔼 (Amazon)

    Une ecriture superbe ( bravo à la traduction ! ) avec des phrases magnifiques, poetiques mais jamais " pompeuses " que l'on prend plaisir a lire plusieurs fois avant de replonger dans cette chasse au trésor pre...

    Lire la critique complète >
    Par 🔼 Spiderman 🔼 - publiée le 03/01/2008

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Pierodekraon (Amazon)

    "Le Cimetière des bateaux sans nom" est à tort - à mon sens- souvent présenté comme un roman d'aventure. Car si l'intringue est bien montée, elle ne sert que de fond à une relation ambigüe et mystèrieuse entre ...

    Lire la critique complète >
    Par Pierodekraon - publiée le 24/08/2002

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par jasmin d'été (Amazon)

    Ayant beaucoup aime le tableau du Maître Flamand Le Club Dumas et autres œuvres de l'auteur , je me suis littéralement jetée sur celui ci. que descriptions redondantes , lenteurs , et encore et répétitions sur ...

    Lire la critique complète >
    Par jasmin d'été - publiée le 10/01/2013

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Jaegos (Amazon)

    Grand amateur des livres d'Arturo, je me suis jeté tête baissée dans l'achat de ce livre. Malheureusement, la déception a été à la hauteur de mon attente. En effet, si vous êtes un amateur de romans d'aventure ...

    Lire la critique complète >
    Par Jaegos - publiée le 23/04/2011

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par lila-folio (Amazon)

    C'est par ce roman que j'ai découvert Perez Reverte. Véritable coup de coeur pour cet auteur donc chacun des romans a une couleur et une saveur bien particulière, et nous plonge dans des univers intrigants et l...

    Lire la critique complète >
    Par lila-folio - publiée le 19/05/2008

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Philippe Sery (Amazon)

    un livre et une enquète tout à fait convenable. Malgré quelques longueurs, une histoire de chasse au trésor bien menée, certainement bien plus appréciable pour des marins car quelques précisions m'ont fait zapp...

    Lire la critique complète >
    Par Philippe Sery - publiée le 19/07/2008

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par DEDEE 2b (Amazon)

    UNE VERITABLE CHASSE AU TRESOR COMME CELLES QUE NOUS IMAGINIONS DANS NOTRE ENFANCE MELANT AMOUR HISTOIRE AVENTURE TRAHISON ET POLICIERUN VERITABLE BOUQUET d'EMOTIONSC'EST AVEC CE ROMAN QUE J'AI DECOUVERT ARTUR...

    Lire la critique complète >
    Par DEDEE 2b - publiée le 19/01/2007

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par 51 (Amazon)

    Très bon livre.Le livre débute sur une chasse aux trésors. Cependant, très vite,l'atmosphère et les relations entre les personnages supplantent cette quête. Le récit oscille entre l'aventure a proprement parlée...

    Lire la critique complète >
    Par 51 - publiée le 24/07/2003

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Agnes Lefeuvre (Amazon)

    Un très bon roman qui se lit bien, on le dévore vite comme le maitre d'escrime du même auteur. Excellent roman.

    Lire la critique complète >
    Par Agnes Lefeuvre - publiée le 06/10/2011

  • Critique de Le Cimetière des bateaux sans nom par Mathias G. (Amazon)

    Désolé, mais contrairement aux autres lecteurs je n'ai vraiment pas aimé ce livre. C'est particulièrement long. Vous pouvez passer de la page 200 à la page 500, vous ne louperez rien. Il ne se passe abslolument...

    Lire la critique complète >
    Par Mathias G. - publiée le 30/07/2007
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Le Cimetière des bateaux sans nom

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter