livres actu Livres Actu

Accueil > Arthur Conan Doyle > Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche

Acheter ce livre - 12.8 €


32462ème dans les ventes


Arthur Conan Doyle

0 abonné

Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche (2011)

De Arthur Conan Doyle chez Phébus
(6 votes, note moyenne : 4.0)

"C'était le féroce cri de guerre d'une race de guerriers, le suprême salut aux adversaires pour ce jeu vieux comme le monde et qui a la mort comme enjeu. Trois fois il retentit, trois fois les rochers en renvoyèrent les échos. Alors, résolument, la Compagnie se mit debout sous la grêle de pierres pour contempler les milliers d'hommes qui s'élançaient". Considérées par la critique comme "le meilleur roman historique depuis Walter Scott", Les Chroniques de Sir Nigel Loring ressuscitent, sur fond de guerre de Cent Ans, les duels acharnés, les combats héroïques et les hauts faits d'armes du Moyen Age où se mêlaient aussi passions amoureuses et joyeuses beuveries.

Paru le 10-03-2011 - Format : Broché - 493 pages - 18 x 12 x 3 cm - 402 g - ISBN 10 : 2752905858 - ISBN 13 : 9782752905857

Collection : Littérature étrangère

Tags : moyen-âge, angleterre, littérature anglaise, france, guerre de cent ans, guerre, aristocratie, religion, littérature picaresque, honneur, chevalerie, chevaliers, bataille, histoire, roman historique, historique, roman, roman d'aventure, roman initiatique, récits.

Citations de Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche (5)

"Far down the course of time I can see [France] still leading the nations, a wayward queen among the peoples, great in war, but greater in peace, quick in thought, deft in action, with her people's will for her sole monarch, from the sands of Calais to the blue seas of the south." (...)"What of [England] ?"(...)"My God !" she cried, "what is this that is shown me ? Whence come they these people, these lordly nations, these mighty countries which rise up before me ? I look beyond, and others rise, and yet others, far and farther to the shores of the uttermost waters."

La terre de France ! ... Ces mots résonnaient dans les oreilles des jeunes Anglais comme une sonnerie de bugle. La terre où leurs pères avaient répandu leur sang, la patrie de la chevalerie et des exploits guerriers, le pays des braves, des femmes élégante, des résidences princières, des sages, des raffinés et des saints... Elle était là, la terre de France, si tranquille, toute grise sous les nuages lourds.

Je te fais mes excuses ,camarade!murmura John.J'ai été stupide de ne pas avoir deviné qu'un petit coq pouvait être le plus courageux.Je crois vraiment que cet homme est un chef que nous pouvons suivre.

A cette époque, le ciel était proche des hommes. Les interventions directes de Dieu se manifestaient dans le tonner et l'arc-en-ciel, la tempête et les éclairs. Pour le croyant, des nuées d'anges et de confesseurs ou de martyrs, des armées de saints et de sauvés se penchaient toujours vers leurs frères frères de l'Eglise militante : ils les relevaient, les encourageaient, les aidaient.

Prends garde, Alleyne, prends garde ! fit Sir Nigel avec bonté. Plus haute est la monture, plus lourde est la chute. Ne chasse pas au faucon ce que ses ailes ne peuvent atteindre !


Critiques de Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche : avis de lecteurs (6)


  • Critique de Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche par Folfaerie (Babelio)

    Conan Doyle ne s'est pas contenté d'être le père de Sherlock Holmes. La popularité de ce dernier, au contraire, a souvent masqué la part la plus importante de son oeuvre. L'écrivain du reste se piquai...

    Lire la critique complète >
    Par Folfaerie - publiée le 02/02/2010

  • Critique de Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche par mediathequelespennesmirabeau (Babelio)

    Une épopée qui se situe dans la deuxième moitié de la guerre de Cent Ans. On y rencontre les chevaliers habituels et les plus grands noms de l'époque: le Prince Noir, Chandos, Sir Nigel Loring du côté...

    Lire la critique complète >
    Par mediathequelespennesmirabeau - publiée le 23/04/2014

  • Critique de Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche par fabienBx (Babelio)

    Tout comme Maurice Leblanc estimait que son personnage Arsène Lupin avait gravement compromis sa carrière dans le monde des lettres, le créateur du célébrissime Sherlock Holmes considérait ce dernier ...

    Lire la critique complète >
    Par fabienBx - publiée le 09/01/2015

  • Critique de Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche par JulyF (Babelio)

    Je cherchais un roman de Conan Doyle, et je suis tombée sur celui-là : petit roman d'aventures pendant la guerre de Cent Ans, suivant notamment l'initiation à la bravoure chevaleresque du jeune Alleyn...

    Lire la critique complète >
    Par JulyF - publiée le 02/12/2015

  • Critique de Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche par Le_Bazar_de_Cyrielle (Babelio)

    J'avais beaucoup d'attente pour ce moment, je ne sais pas trop pourquoi, peut être le fait que ça soit Sir Conan Doyle qui l'ai écrit. Je ne me suis pas ennuyée durant la lecture mais il a manqué quel...

    Lire la critique complète >
    Par Le_Bazar_de_Cyrielle - publiée le 02/11/2016

  • Critique de Les chroniques de sir Nigel Loring1 - La compagnie blanche par lehibook (Babelio)

    Ecrit avant c'est pourtant la suite de "Sir Nigel" ce chevalier exemplaire , sorte de Don Quichotte myopie qui était le favori de Conan Doyle . Il guerroie en terre de France à la tête de sa compag...

    Lire la critique complète >
    Par lehibook - publiée le 15/06/2019

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter