livres actu Livres Actu

Accueil > Arnaud Delalande > Notre-Dame sous la Terre

Acheter ce livre - 19.6 €


73111ème dans les ventes


Arnaud Delalande

0 abonné

Arnaud Delalande, né à Lusaka en Zambie en 1971, est un écrivain et scénariste français.

Notre-Dame sous la Terre (1998)

De Arnaud Delalande chez Grasset
(4 votes, note moyenne : 5.0)

Un soir d'automne à Paris, la jeune Judith est appelée par son professeur d'histoire de l'art, Itzhak Witzberg, un homme seul et passionné. Il rentre du Vatican où son ami de toujours, Mgr Leonardo Spinelli, lui a confié pour analyse un retable du XIIe siècle. Accablé de travail, Witzberg demande à son élève de mener l'expertise. Et c'est ainsi que tout commence... Judith se lance, et se perd bientôt dans ses recherches... Que veut nous dire, par-delà les siècles, ce moine qui chante devant un chandelier d'or ? Ce chandelier est-il celui de Moïse ? Et pourquoi cette expertise loin de Rome ? Mais tout bascule sans raison : Witzberg est poignardé dans la nuit, le tableau est volé chez Judith, on saccage sa chambre de bonne. Quel secret porte donc cette toile ? Comment interpréter les codes que dévoilent les rayons X ? Quelle malédiction frappe tous ceux qui, depuis le vaillant Hildebert, possèdent le tableau ? Désespérée, Judith s'adresse à Mgr Spinelli, et se retrouve prise dans la tourmente : la guerre de succession a commencé au Vatican, une guerre de foi et de sang, où la mafia joue sa partie... Un à un les secrets tombent : la mort de Witzberg, l'origine du tableau, la vérité sur chandelier, la mort du pape... Judith trouvera-t-elle sa vérité dans les ténèbres de Notre-Dame sous la Terre ?

Paru le 18-02-1998 - 320 pages - 22 x 14 x 0 cm - 362 g - ISBN 10 : 2246550416 - ISBN 13 : 9782246550419

Collection : Litterature Fra

Tags : roman, historique, roman historique, bande dessinée, thriller, romans policiers et polars, thriller ésotérique, policier historique, thriller historique, mafia, confessions, malédiction, foi, rivalités, art, numérique, métaphysique, religion, peintre, auteur français.

Citations de Notre-Dame sous la Terre (6)

Alors, elle vivrait avec la foi au cœur et elle les aimerait tous, en silence : là était désormais son idéal. Oui, elle resterait dans le monde – son cœur resterait dans le monde, et lui enverrait tous les feux de cette prière à laquelle elle comptait vouer sa vie. Vanité ? Futilité ? Complaisance ? Qu'importe ! Elle allait profiter de ses derniers instants de vie séculière, les vivre avec une intensité confondante, oui – jouir de cette lumière qui tombait sur la cathédrale, jouir de la brise qui passait dans ses cheveux, du bonheur d'être avec une Sophie, un Olivier, un François. Et elle prendrait le voile sans rien regretter, confiante en la dignité de sa vocation.

Il était tout de blanc vêtu et sa main reposait sur le sceptre d'or symbolisant sa puissance. Plus que jamais, il paraissait jeune, et son regard, conquérant. La noblesse de son visage donnait à elle seule une impression d'énergie et de volontarisme ; ses yeux avaient perdu un peu de leur lumière hautaine, mais son allure princière rappelait ses origines dynastiques. Il portait la tiare, ornée des trois couronnes. Il avait l'air d'un véritable meneur d'hommes, d'un chef de la foi, d'un pasteur.

Où que l'on se tournât, Dieu séparait la Lumière des Ténèbres, la Terre de l'Eau, créait les planètes et les étoiles ; partout, les prophètes et les sibylles. Et cette image flamboyante : la création d'Adam, Adam couché dans un déhanchement curieux, l'index tendu vers son Créateur, quelques millimètres séparant encore sa chair de la source de vie – Adam ! Le premier homme ! Puis Ève, tentatrice, damnatrice du monde, Ève issue de la glaise et de l'étincelle divine… De la porte de l'autel à celle de la chapelle, l'ordre surgissait du chaos : les amants chassés de l'Eden pleuraient sous la foudre et le ciel noir ; Noé ramassait les larmes du déluge et se noyait dans le vin ; David et Goliath, Judith et Holopherne, tous annonçaient l'histoire en marche de la souffrance humaine.

Regarder dans les yeux d'un bouddhiste, d'un musulman, ou d'un enfant crevant de faim dans un bidonville de Rio, tout cela le renvoyait à sa propre foi, à une remise en cause de tous les instants. Pour Leonardo, seul le scepticisme absolu était difficilement concevable. Fallait-il en effet refuser ce combat profond entre l'affirmation de la foi et la peur de se tromper ? Était-ce là une preuve d'humilité reconnaissant les limites de la pensée humaine ? Non, l'humilité était dans le choix, un choix évolutif, changeant peut-être, et conscient lui aussi de sa faiblesse ; mais un choix assumé. Alors comment, comment l'assurance rigide et les certitudes intégrales du dogme pouvaient-elles s'accommoder de la reconnaissance de croyances multiples ? Tout le drame du fanatisme et de l'intolérance était là ; toutes les erreurs de l'institution cléricale aussi, qui au cours des siècles s'était montrée si prompte à oublier que l'Église est avant tout faite d'hommes.

Tout était à refaire. La chose n'avait pas encore été annoncée officiellement, et il aurait bien du mal à trouver les mots nécessaires pour se concilier ces diables de Syriens et de Palestiniens sans rompre les liens diplomatiques qui les unissaient encore. Leonardo songea avec amertume que finalement, depuis les Croisades, rien n'avait changé. On en était encore à se taper dessus à Jérusalem, Damas ou Alger. Alors à quoi bon ? À quoi bon recommencer ce que les générations successives s'efforçaient consciencieusement de détruire ?

Ce voyage est très important… Pour nous, et pour l'Islam ! Si nous ne relançons pas les pourparlers, nous risquons de nouveaux affrontements ! Imaginez donc, si vous refusez d'aller à Jérusalem alors que nous parlons d'œcuménisme depuis deux ans ! Le monde entier y verrait un geste… Un geste… incompréhensible !


Critiques de Notre-Dame sous la Terre : avis de lecteurs (2)


  • Critique de Notre-Dame sous la Terre par (Babelio)

    Voilà un bon roman, agréable à lire car bien écrit. Le style est clair et précis. Il est cohérent jusqu'au bout et ne nécessite pas de retourner en arrière pour arriver à s'y retrouver. Certaines pa...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 04/03/2017

  • Critique de Notre-Dame sous la Terre par culturiste (Babelio)

    le meilleur livre de cet auteur c est genial mystrerieux lugubre inquietant les cryptes les souterrains ...a lire absolument ce bouquin

    Lire la critique complète >
    Par culturiste - publiée le 15/11/2013

Ils parlent de Notre-Dame sous la Terre

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter