livres actu Livres Actu

Accueil > Anne Malherbe > Lucas Cranach, peindre la grâce

Acheter ce livre - 12.5 €


47068ème dans les ventes


Anne Malherbe

0 abonné

Lucas Cranach, peindre la grâce (2000)

De Anne Malherbe chez A Propos
(7 votes, note moyenne : 4.4)

Silhouettes longilignes et diaphanes, à la grâce un peu étrange: les nus de Lucas Cranach se reconnaissent entre mille. Mais sait-on que cet artiste allemand fut l'un des premiers témoins de la Réforme initiée par son ami Martin Luther, dans la petite ville de Wittenberg, et qu'il en devint l'iconographe officiel?... Ce qui ne l'empêcha pas de travailler dans le même temps pour de nombreux commanditaires catholiques.

Tout à la fois diplomate, pharmacien, libraire, éditeur, maire de Wittenberg, peintre au service de la famille de Saxe et entrepreneur avisé à la tête d'un atelier parfaitement organisé, Cranach est l'une des personnalités les plus originales du XVIe siècle européen.
Audacieuse en son temps, son œuvre considérable mêle étroitement élégance raffinée, morale et érotisme. Et ses nus ne lassent pas de séduire par leur grâce intemporelle.

Paru le 10-02-2000 - Format : Broché - 64 pages - 21 x 15 x 0 cm - 160 g - ISBN 10 : 2915398062 - ISBN 13 : 9782915398069

Tags : moyen-âge, allemand, histoire de l'art, peinture, peintre, biographe, catholique, renaissance allemande, morceaux choisis, luther, art, réforme, portraits, vin, occident, histoire, biographie, essai.

Citations de Lucas Cranach, peindre la grâce (5)

Les images sur lesquelles Cranach appose sa signature n'émanent pas nécessairement de ses seules convictions intimes ; elles répondent avant tout aux exigences d'une clientèle , tout en offrant une qualité et une marque de fabrique « Cranach » qui les rendent reconnaissables entre toutes.

Cette définition voulue par le romantisme envisage l'artiste comme un être engagé moralement et spirituellement dans son œuvre. Or à l'époque de Cranach, même si des personnalités comme Dürer et Leonard de Vinci comment à imposer le peintre comme un intellectuel, l'artiste est avant tout un artisan et un commerçant qui ne travaille pas seul mais avec l'aide de tout un atelier.

Ses Mélancolies, peintes autour de 1530, inspirées directement de la célèbre gravure de Dürer : un personnage féminin, représenté toujours sur le même modèle mais dont la facture n'a pas le velouté sensuel des exemples précédents, s'emploie à tailler un bâton, activité monotone et dépourvue de sens, signe manifeste d'un état mélancolique. A ses côtés, l'on retrouve quelques uns des symboles utilisés par Dürer. Mais, contrairement à la composition du maître de Nuremberg qui révèle l'aspect positif de la mélancolie, source d'inspiration réatrice, l'œuvre de Cranach la montre comme un mal sans remède. Cranach s'aligne, en cela, sur la position de Luther, qui estime nécessaire de fuir la mélancolie.

Cranach a établi un principe de composition, véritable "copié-collé" qui consiste à puiser dans un catalogue de motifs, créés par le maître et son atelier, et à les ajuster entre eux. Il est fort probable d'ailleurs que les clients aient eu le loisir de chisir dans ce catalogue afin de faire réaliser une composition exactement à leur goût.

Ces dessins révèlent un Cranach privé, dont l'amour du réel est visible seulement dans des œuvres non destinées à la vente. Le Cranach public, lui, associé à une peinture lisse et raffinée qui sort en masse de son atelier, s'emploie à mettre au point des compositions très codifiées. Alors que le spectateur actuel peut être ému par e premier Cranach, il semble que celui-ci n'intéressait pas nécessairement le spectateur du 16e siècle.


Critiques de Lucas Cranach, peindre la grâce : avis de lecteurs (7)


  • Critique de Lucas Cranach, peindre la grâce par Nicolas75007 (Amazon)

    Voilà un excellent petit ouvrage sur Cranach.Ni trop savant, ni trop vulgarisateur.On y apprend l'art de Cranach, un personnage assez romanesque, mais aussi le contexte qui était celui de le Renaissance en Alle...

    Lire la critique complète >
    Par Nicolas75007 - publiée le 03/03/2011

  • Critique de Lucas Cranach, peindre la grâce par Yvette Noilly (Amazon)

    C'est une très bonne édition, complète, pas trop chère, pour la connaissance d'un peintre. Il y a même les lieux où on peut admirer ces oeuvres.

    Lire la critique complète >
    Par Yvette Noilly - publiée le 08/12/2013

  • Critique de Lucas Cranach, peindre la grâce par MonCharivari (Amazon)

    Excellent petit livre (63 pages) sur Lucas Cranach On découvre un peintre allemand montant rapidement en faveur nommé peintre officiel du prince électeur de Saxe (fonction qu’il occupera pour ainsi dire toute s...

    Lire la critique complète >
    Par MonCharivari - publiée le 26/07/2017

  • Critique de Lucas Cranach, peindre la grâce par colimasson (Babelio)

    Ce livre ne s'adresse évidemment pas à ceux qui possèdent déjà de nombreuses connaissances sur Lucas Cranach, mais il conviendra totalement à ceux qui souhaitent découvrir son oeuvre. Une liste de sugg...

    Lire la critique complète >
    Par colimasson - publiée le 20/05/2011

  • Critique de Lucas Cranach, peindre la grâce par nekomusume (Babelio)

    Un petit ouvrage concis et synthétique qui présente la vie et l'oeuvre du peintre. Détaillé chronologiquement, émaillé de citations de professeurs d'histoire de l'art, l'auteur s'attache à retracer la ...

    Lire la critique complète >
    Par nekomusume - publiée le 04/11/2012

  • Critique de Lucas Cranach, peindre la grâce par Hectorette (Babelio)

    Lucas Cranach, peintre allemand de la fin XVème et début XVIème fut un des grands artistes de cette période. Ami de Luther, il fut peintre de la Réforme mais aussi, paradoxalement de l'Eglise catholiq...

    Lire la critique complète >
    Par Hectorette - publiée le 18/12/2012

  • Critique de Lucas Cranach, peindre la grâce par MonCharivariLitteraire (Babelio)

    Excellent petit livre (63 pages) sur Lucas Cranach On découvre un peintre allemand montant rapidement en faveur nommé peintre officiel du prince électeur de Saxe (fonction qu'il occupera pour ainsi d...

    Lire la critique complète >
    Par MonCharivariLitteraire - publiée le 26/07/2017
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter