livres actu Livres Actu

Accueil > Anne Fine > Mon amitié avec Tulipe

Acheter ce livre - 10.2 €



Anne Fine

0 abonné

Anne Fine est née à Leicester, au Royaume-Uni. Après un passage dans l'enseignement, elle devient écrivain et est très vite récompensée par de nombreux prix littéraires, tel le Guardian Children's Fiction Award et la Carnegie Medal pour "L'Amoureux d... Plus >

Mon amitié avec Tulipe (1998)

De Anne Fine chez Ecole Des Loisirs
(5 votes, note moyenne : 4.2)

Paru le 18-11-1998 - 196 pages - 19 x 12 x 1 cm - 197 g - ISBN 10 : 2211046207 - ISBN 13 : 9782211046206

Collection : Médium Poche

Tags : roman adulte, roman, fantastique, littérature jeunesse, littérature pour adolescents, terreur, triste, mensonges, délinquance, amitié, amitié de filles, jeux, solitude, harcèlement, relations parents-enfants, maltraitance, écrivain femme, perversions, manipulation, psychologie.

Citations de Mon amitié avec Tulipe (7)

Je m'imaginais que si elle le voulait, elle pouvait lire dans mes pensées et même envoyer ses propres pensées tournoyer dans ma tête et s'y installer comme chez elles. J'essayais de laisser mon esprit ouvert, d'en faire une ardoise vierge au cas où ça pourrait vraiment se produire. ça me faisait une drôle d'impression, j'avais le sentiment d'être une marionnette et j'y prenais goût .Bientôt même quand nous étions occupées à autre chose, je jouais secrètement à ce petit jeu, j'invitais "le génie de Tulipe" à "entrer" dans ma tête.

A la limite, Tulipe était plus courageuse et plus gentille. Et puis les gens ne sont pas des forteresses. On peut aller voir à l'intérieur d'eux, si on veut.Mais personne ne l'a fait. Personne n'a tendu la main à Tulipe. Personne n'a essayé d'établir un contact avec elle. Je les entends chuchoter et ça me rend malade.(...)Je ne pourrai plus jamais penser à Tulipe sans être triste pour elle.Et sans me sentir coupable.Oui, coupable. (p.196)

Personne ne m'y obligeait. Mais, d'une certaine façon, j'étais persuadée que c'était faire œuvre utile que d'empêcher Tulipe d'exécuter les mauvais coups qu'elle passait son temps à mijoter. Pour moi en tout cas, c'était important. Cela me donnait une raison de rester avec elle. Car j'avais besoin de Tulipe. Quand j'étais tranquille et que je faisais sagement ce qu'on me disait de faire sans histoire, Tulipe vivait dans mon jardin secret. (p.110)

- Non, dit-il au bout d'un moment, d'une voix calme. Ce n'était pas assez grave. Et j'ai bien peur que la vie ne soit un peu comme ça, Nathalie. Il faut que les choses soient bien pires que graves pour être considérées comme intolérables. Et jusqu'à ce qu'elles en arrivent là, les gens sont seuls.J'étais écoeurée. Complètement écoeurée. (p.178)

Tulipe me manquait terriblement et je les détestais tous. Pourquoi étaient-ils persuadés que c'était à moi de faire venir Tulipe, toujours à moi ? Ils savaient tous où la trouver. ils savaient tous qu'elle devait être assise avec ses affreux vêtements de tous les jours, en train d'écouter sa mère fredonner et son père la tarabuster, tandis qu'elle examinait le cadeau hideux et minable que sa mère s'était procuré en grappillant sur le peu d'argent qui restait une fois que M. Pierce avait acheté ses bouteilles. Eux étaient tous réunis autour du piano, sur leur trente et un, l'air altier et l'estomac plus que plein. Qu'est-ce qui empêchait l'un d'eux de remplir un panier et d'aller le lui porter ? Ou même de la ramener ? "Allez, viens Tulipe. Nous savons tous que tu n'es plus très copine avec Nathalie. Mais nous, nous t'aimons encore. Viens avec nous." Mais non. C'était à moi de le faire. c'était à moi de m'occuper de Tulipe (mais prends garde qu'elle ne te fasse pas porter le chapeau). Sois gentille avec elle (mais fais attention de ne pas tomber sous son emprise). Va jouer avec la sorcière (mais ne te laisse pas ensorceler).(p.150-151)

Depuis le jour où je l'avais rencontrée, j'avais été apparemment l'esclave de Tulipe. Tout ce que j'avais dit, tout ce que j'avais fait, je l'avais dit et fait en pensant à elle. Comme on ramène inlassablement sa langue sur une dent qui bouge, toutes mes pensées me ramenaient toujours à elle. Je ne communiquait pratiquement plus avec mes parents. Je m'étais complètement détachée de Julius. Je n'avais pas d'amis. Pendant tout ce temps, je n'avais été disponible que pour Tulipe. (p.135)

Et soudain je compris comment Tulipe pouvait raconter mensonge sur mensonge et ne jamais se rendre compte que les autres trouvaient ses mensonges totalement absurdes. Elle était persuadée que c'était le monde qui ne tournait pas rond. Si le monde tournait rond, si les choses s'étaient passées comme il fallait, elle n'aurait jamais eu besoin de mentir, ni de voler, ni d'être méchante.Si le monde avait tourné rond, elle aurait été une fille bien, une fille gentille - celle qu'elle était au fond d'elle-même avant que les choses ne tournent mal et ne la déforment. (p.123)

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Mon amitié avec Tulipe : avis de lecteurs (7)


  • Critique de Mon amitié avec Tulipe par zazimuth (Babelio)

    J'ai emprunté ce roman pour ados à la médiathèque car j'aime beaucoup ce qu'Anne Fine écrit. Nathalie déménage car son père a été nommé directeur dans un nouvel hôtel à remettre en état. Le Palace de...

    Lire la critique complète >
    Par zazimuth - publiée le 06/04/2017

  • Critique de Mon amitié avec Tulipe par (Babelio)

    Nathalie déménagea au Palace un hôtel dont son père va devenir le nouveau gérant . En se promenant avec son père , elle vit une petite fille de son âge dans un champ . A la rentrée ,ne connaissant pe...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 22/12/2015

  • Critique de Mon amitié avec Tulipe par (Babelio)

    Lecture rapide. Une histoire d'amitié particulière et déroutante. J'avais aimé adolescente, je suis moins convaincue aujourd'hui...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 16/09/2015

  • Critique de Mon amitié avec Tulipe par yuukikoala (Babelio)

    Ce livre se lit en deux heures à peine et conte l'histoire de l'amitié entre Nathalie et Tulipe. Nathalie est passive, et devient vite amie avec Tulipe, qui n'a personne. Peu à peu, Tulipe devient har...

    Lire la critique complète >
    Par yuukikoala - publiée le 29/04/2014

  • Critique de Mon amitié avec Tulipe par Ange-Noir (Babelio)

    Wow. C'est in-cro-ya-ble comment Tulipe a de l'imagination lorsque ça vient de quelque chose de cruel! De detestable, quoi. Super livre.

    Lire la critique complète >
    Par Ange-Noir - publiée le 18/10/2013

  • Critique de Mon amitié avec Tulipe par urusezel (Babelio)

    Où peuvent mener des relations d'amitié intense avec une petite fille peu fréquentable? Comment ne pas se laisser entraîner mais accompagner une amie qui nous est chère? Anne Fine nous entraîne dans ...

    Lire la critique complète >
    Par urusezel - publiée le 14/12/2012

  • Critique de Mon amitié avec Tulipe par SileneEdgar (Babelio)

    Dérangeant, difficile et aussi entraînant que Tulipe, la petite fille avec qui la narratrice est amie, ce roman d'amitié est vraiment à part acr il explore sans concession une relation destructrice to...

    Lire la critique complète >
    Par SileneEdgar - publiée le 11/07/2010
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter