livres actu Livres Actu

Accueil > Andreï Makine > La musique d'une vie

Acheter ce livre - 12.3 €



Andreï Makine

0 abonné

AndreÏ Makine est né en Sibérie en 1957 et vit en France depuis 1987. Il est l'auteur, entre autres, du Testament français, (Mercure de France, 1995; Prix Goncourt, Prix Goncourt des lycéens et Prix Médicis), de Requiem pour l'Est (Mercure de France ... Plus >

La musique d'une vie (2001)

De Andreï Makine chez Seuil
(76 votes, note moyenne : 4.4)

La musique d'une vie. Le premier concert du jeune pianiste Alexeï Berg est annoncé pour le 24 mai 1941. Fin du long purgatoire que sa famille a vécu durant les années de terreur. Promesse d'oubli, de célébrité future, de nouvelles rencontres parmi la jeunesse dorée de la capitale... Or ce concert n'aura pas lieu. La vie d'Alexeï se jouera sur une partition différente, marquée par l'amour sans nom, par la familiarité avec la mort, par la découverte de la dignité des vaincus. Car ce 'roman-destin' est d'abord un éloge de l'indomptable force de l'esprit, de la résistance intérieure. Et c'est aussi une histoire pleine d'un charme profond, qu'on lira et qu'on relira, un vrai joyau.

Paru le 12-01-2001 - Format : Broché - 127 pages - 20 x 14 x 1 cm - 160 g - ISBN 10 : 2020483432 - ISBN 13 : 9782020483438

Collection : Cadre Rouge

Tags : russie, urss, russe, sibérie, littérature russe, littérature française, guerre, amour, totalitarisme, musique, identité, piano, moscou, stalinisme, fuite, exil, pianiste, roman historique, roman, littérature, russie, urss, russe, sibérie, littérature russe, littérature française, guerre, amour, totalitarisme, musique, identité, piano, moscou, stalinisme, fuite, exil, pianiste, roman historique, roman, littérature.

Citations de La musique d'une vie (10)

Un jour, au moment de sa première blessure, il découvrit un autre paradoxe. Venu parmi ces soldats pour fuir la mort, il s'exposait à une mort bien plus certaine ici que dans une colonie de rééducation où on l'aurait envoyé après l'arrestation de ses parents. Il eût été plus à l'abri derrière les barbelés d'un camp qu'en possession de cette liberté mortelle. (p. 75)

Elle dut deviner que cet homme qu'elle croyait avoir apprivoisé, domestiqué, cachait dans sa vie, comme dans un souterrain caverneux, des actes inavouables, des hontes, des douleurs. Et qu'il se tînt devant elle confus et manquant de mots lui donnait un air enfantin.

Il y pensa souvent, conscient que ce flux désordonné de la vie et de la mort, de la beauté et de l'horreur devait avoir une signification cachée, une clef qui les aurait rythmées dans quelque harmonie tragique et lumineuse. (p. 90)

S'arrêtant une minute sur le Pont de pierre, il regarda le Kremlin. Le ciel mouvant, gris-bleu, donnait à ce faisceau de coupoles et de créneaux un air instable, presque dansant.

L'effort que je fais pour sauver de ce tout anonyme quelques silhouettes individuelles faiblit. Tout se confond dans l'obscurité, dans la luminescence trouble, jaune, sale, du lampadaire au-dessus de la sortie, dans le néant qui s'étend à perte de vue autour de cette ville ensevelie sous une tempête de neige.

Et, sans se l'avouer, ils pensèrent que la guerre était vraiment du passé, si l'on pouvait en rire. (p. 110)

Sa mère lui parlait aussi de ces jeunes comédiennes qui affirmaient ne jamais avoir le trac et à qui Sarah Bernhard promettait avec une indulgence ironique :" Attendez un peu, ça viendra avec le talent..."

Je m'éveille, j'ai rêvé d'une musique. Le dernier accord s'éteint en moi pendant que je m'efforce de distinguer la pulsation des vies entassées dans cette longue salle d'attente, dans ce mélange de sommeil et de fatigue.Le visage d'une femme, là, près de la fenêtre.

Alexeï posa le verre, se tourna vers le clavier. Les rires, les conversations se turent peu à peu, mais il attendait toujours, les mains posées sur les genoux, assis très droit, l'air absent. Stella chuchota, comme un souffleur, en lançant un clin d'oeil aux invités : "Mais vas-y! Tu commences par le do avec le pouce de ta main droite..."Quand il laissa retomber ses mains sur le clavier, on put croire encore au hasard d'une belle harmonie formée malgré lui. Mais une seconde après la musique déferla, emportant par sa puissance les doutes, les voix, les bruits, effaçant les mines hilares, les regards échangés, écartant les murs, dispersant la lumière du salon dans l'immensité nocturne du ciel derrière les fenêtres.Il n'avait pas l'impression de jouer. Il avançait à travers une nuit, respirait sa transparence fragile faite d'infinies facettes de glace, de feuilles, de vent. Il ne portait plus aucun mal en lui. Pas de crainte de ce qui allait arriver. Pas d'angoisse ou de remords. La nuit à travers laquelle il avançait disait et ce mal, et cette peur, et l'irrémédiable brisure du passé mais tout cela était déjà devenu musique et n'existait que par sa beauté.

Il n'avait pas l'impression de jouer. Il avançait à travers une nuit, respirait sa transparence fragile faite d'infinies facettes de glace, de feuilles, de vent. Il ne portait plus aucun mal en lui. Pas de crainte de ce qui allait arriver. Pas d'angoisse ou de remords. La nuit à travers laquelle il avançait disait et ce mal, et cette peur, et l'irrémédiable brisure du passé mais tout cela était déjà devenu musique et n'existait que par sa beauté.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de La musique d'une vie : avis de lecteurs (41)


  • Critique de La musique d'une vie par Cath36 (Babelio)

    Voici un petit bijou de littérature. Plus proche de la nouvelle que du roman, ce texte à l'écriture fluide, dense et précise, se lit et se relit en quelques heures, pour le pur bonheur de lire et d'ê...

    Lire la critique complète >
    Par Cath36 - publiée le 01/03/2011

  • Critique de La musique d'une vie par brigittelascombe (Babelio)

    C'est beau et triste comme une envolée de notes sur un linceul de flocons immaculés. Beau,comme un dernier accord éteint dans la tristesse d'un hall de gare de l'Oural,gare ensevelie sous une tempête...

    Lire la critique complète >
    Par brigittelascombe - publiée le 21/09/2011

  • Critique de La musique d'une vie par Lali (Babelio)

    Dans La musique d'une vie, la vie d'Alexei Berg, promise à la musique, se voit en 24 heures — celles qui précèdent son grand concert qui va lancer sa carrière le 24 mai 1941 — réduite à néant. Obli...

    Lire la critique complète >
    Par Lali - publiée le 16/10/2011

  • Critique de La musique d'une vie par bouquine (Babelio)

    J'ai tourné la dernière page de ce très beau roman depuis plusieurs jours et sa petite musique me poursuit encore, elle m'accompagne. Les critiques précédentes ont déjà tout exprimé sur cette hist...

    Lire la critique complète >
    Par bouquine - publiée le 01/07/2012

  • Critique de La musique d'une vie par emi13 (Babelio)

    Les voyageurs transis ,attende un train qui ne vient pas.Un vieux pianiste remonte le fil de son histoire.Guidés par une musique ,les souvenir d'Alexeï nous révèlent la force de l'esprit russe

    Lire la critique complète >
    Par emi13 - publiée le 26/12/2012

  • Critique de La musique d'une vie par marsouche (Babelio)

    Un livre merveilleux qui vous entraîne dans cette musique de la vie. Lent, beau et tout en délicatesse. Ce livre est un de mes plus grands coups de coeur! Magnifique

    Lire la critique complète >
    Par marsouche - publiée le 12/02/2013

  • Critique de La musique d'une vie par Christw (Babelio)

    La musique enchanteresse et nostalgique du Testament Français (1995) se poursuit dans le titre même de ce roman de 130 pages. Une mélodie obsédante et discrète comme l'âme russe, au fond de laquelle...

    Lire la critique complète >
    Par Christw - publiée le 25/06/2013

  • Critique de La musique d'une vie par feanora (Babelio)

    Makine est vraiment un merveilleux écrivain, car quel talent d'écrire le français d'une manière aussi parfaite. Il a su rendre passionnant le récit d'une vie dans un livre court et dense qui se lit d'...

    Lire la critique complète >
    Par feanora - publiée le 07/07/2013

  • Critique de La musique d'une vie par patrick75 (Babelio)

    En cent trente petites pages, andreï Makine arrive à nous dépeindre l'absurdité du régime stalinien. On peut malgré tout, lui reprocher la brièveté de son roman.J'aurai aimé qu'il s'attarde davantage ...

    Lire la critique complète >
    Par patrick75 - publiée le 10/10/2013

  • Critique de La musique d'une vie par Moob (Babelio)

    la description des personnages en attente, échoués au milieu de nulle part, théâtre blanc neigeux sans destination, me font penser au célèbre tableau du "Radeau de la méduse" ! avec l'âme russe en plu...

    Lire la critique complète >
    Par Moob - publiée le 20/01/2014

  • Critique de La musique d'une vie par palamede (Babelio)

    Un admirable conte russe aux résonances profondes. Pour échapper à l'emprisonnement, Alexeï Berg doit renoncer à un dernier moment avec ses parents, à la musique, à son identité. Il va découvrir ...

    Lire la critique complète >
    Par palamede - publiée le 24/11/2014

  • Critique de La musique d'une vie par tomette (Babelio)

    Petit livre merveilleux sur "l'homo sovieticus" avec toujours cette écriture de Makine comme une musique..

    Lire la critique complète >
    Par tomette - publiée le 26/12/2014

  • Critique de La musique d'une vie par globus777 (Babelio)

    Extrêmement touchant. Une vision juste de l'âme d'un homme en union soviétique, esquissée sans couleurs vives, sans description trop précises des horreurs de ce pays, où l'âme humaine reste néanmoins ...

    Lire la critique complète >
    Par globus777 - publiée le 03/01/2015

  • Critique de La musique d'une vie par gilles3822 (Babelio)

    Je n'ai pas grand chose à rajouter au concert d'éloges si ce n'est le mien. Cette musique-là dans une gare sinistre et froide nous rappelle que la vie est chevillée au corps tant que nous n'avons pas ...

    Lire la critique complète >
    Par gilles3822 - publiée le 23/01/2015

  • Critique de La musique d'une vie par Cocotte8017 (Babelio)

    Le 24 mai 1941, Alexeï Berg, pianiste russe, doit présenter son premier concert. La guerre va le priver de ce bonheur et vient bouleverser son existence. Lorsque ses parents juifs sont arrêtés, il doi...

    Lire la critique complète >
    Par Cocotte8017 - publiée le 21/02/2015

  • Critique de La musique d'une vie par legoergosum (Babelio)

    "La musique d'une vie" : le titre, déjà révèle l'essentiel -le mot "musique", la passion d'Alexei, personnage principal, une passion contrariée, en 1941, en ce jour où le jeune homme deva...

    Lire la critique complète >
    Par legoergosum - publiée le 15/05/2015

  • Critique de La musique d'une vie par JeanPierreV (Babelio)

    Deux personnages dans une gare en plein hiver russe...ils attendent un train qui a déjà 6 heures de retard. L'un est pianiste.. Échange sur le vie dans le wagon, qui finalement arrive. La vie d'un m...

    Lire la critique complète >
    Par JeanPierreV - publiée le 13/11/2015

  • Critique de La musique d'une vie par Biscotte_Biscotti (Babelio)

    Un mot : sublime !!!!!

    Lire la critique complète >
    Par Biscotte_Biscotti - publiée le 15/12/2015

  • Critique de La musique d'une vie par araucaria (Babelio)

    J'ai été gênée au début de ma lecture par l'écriture de Andreï Makine que j'ai trouvé un peu froide. Et puis le charme a agi et je dois avouer que j'aime beaucoup ce livre pudique, racontant sans path...

    Lire la critique complète >
    Par araucaria - publiée le 18/03/2016

  • Critique de La musique d'une vie par Claire45 (Babelio)

    La musique d'une vie, celle du pianiste Alexeï Berg, vie ratée du fait de l'histoire de son pays : la guerre, les purges staliniennes, les camps. Il ne donnera jamais son concert de piano mais subira...

    Lire la critique complète >
    Par Claire45 - publiée le 01/07/2016

  • Critique de La musique d'une vie par Kalzennig (Babelio)

    Très beau roman, avec cette écriture si belle d'Andréï Makine. La guerre et ses ravages n'anéantissent pas tout: ce livre est un hymne à la vie, sobre et lumineux.

    Lire la critique complète >
    Par Kalzennig - publiée le 04/07/2016

  • Critique de La musique d'une vie par marietourmaline (Babelio)

    Dans une gare de l'Oural des hommes épuisés attendent un train qui n'arrive pas, lorsqu‘enfin ce dernier surgit pour les mener à Moscou. Au fond du train le narrateur écoute le récit d'un vieux music...

    Lire la critique complète >
    Par marietourmaline - publiée le 22/07/2016

  • Critique de La musique d'une vie par frandj (Babelio)

    Andrei Makine, né en Sibérie mais bilingue russe-français, a obtenu l'asile politique en France à l'âge de trente ans. Il a vite connu la consécration: son roman "Le testament français" a obtenu en 19...

    Lire la critique complète >
    Par frandj - publiée le 07/10/2016

  • Critique de La musique d'une vie par Osmanthe (Babelio)

    Nous sommes à la fin des années 1970, des voyageurs attendent dans le froid, la neige et dans une gare vétuste d'une grande ville de l'Oural un train qui n'arrive décidément pas. Le narrateur observe ...

    Lire la critique complète >
    Par Osmanthe - publiée le 19/10/2016

  • Critique de La musique d'une vie par Maya33 (Babelio)

    Lugubre, noir mais bien écrit

    Lire la critique complète >
    Par Maya33 - publiée le 02/12/2016

  • Critique de La musique d'une vie par isanne (Babelio)

    Ce livre est ma première rencontre avec l'écriture d'Andréi Makine .... et quelle découverte !! Autant sur l'écriture elle-même que sur le sujet du roman : j'ai été emportée ! J'ai été boulversée par...

    Lire la critique complète >
    Par isanne - publiée le 08/12/2016

  • Critique de La musique d'une vie par (Babelio)

    Un grand moment d'émotion sur fond de tragédie soviétique.

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 21/03/2017

  • Critique de La musique d'une vie par mamansand72 (Babelio)

    Très court roman qui me permet de découvrir l'auteur. Pour moi, c'est une sacrée découverte et je me demande comment j'ai bien pu passer à côté de ses romans jusqu'à maintenant ! J'ai été littéralemen...

    Lire la critique complète >
    Par mamansand72 - publiée le 03/09/2017

  • Critique de La musique d'une vie par (Babelio)

    inutilement sophistiqué à mon goût.Le défi est immense :1)écrire un roman où les sensations ,le fugace ,l'éphémère en sont la matière première est audacieux ,2)mettre en résonance le stalinisme ,des ...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 08/09/2017

  • Critique de La musique d'une vie par Gaoulette (Babelio)

    Oh j'aime Andrei Makine et ses mots magiques. Un auteur contemporain qui relance le classique. Un auteur qui traite du régime stalinien à travers des personnages passionnés. C'est une rencontre et ...

    Lire la critique complète >
    Par Gaoulette - publiée le 25/09/2017

  • Critique de La musique d'une vie par heros_pitch (Babelio)

    Quel style! Quelle poésie dans les mots! J'ai retrouvé dans ce roman magnifique une trame assez similaire au joueur d'échecs de Sweig dans le sens où le narrateur rencontre le personnage principal au ...

    Lire la critique complète >
    Par heros_pitch - publiée le 06/11/2017

  • Critique de La musique d'une vie par Klergau (Babelio)

    Dans une gare, deux hommes. L'un, on le pressent tout de suite, a eu un destin tragique. Alexeï Berg se racontera à un inconnu qui semble attiré par la musique, car la musique rêvée, perdue, retrouvée...

    Lire la critique complète >
    Par Klergau - publiée le 27/11/2017

  • Critique de La musique d'une vie par LoloKiLi (Babelio)

    Aujourd'hui les amis ça va encore cailler, le souffle sibérien du Moscou-Paris est en passe de nous congeler les arpions, qu'ils disent à la météo. J'ai donc (à nouveau) penché pour une oeuvre venue d...

    Lire la critique complète >
    Par LoloKiLi - publiée le 28/02/2018

  • Critique de La musique d'une vie par Wyoming (Babelio)

    Encore une harmonieuse mise en musique d'une vie déchirée par la machine soviétique que celle du héros de ce livre où seuls la volonté intérieure et l'amour permettent à un homme de surmonter tous les...

    Lire la critique complète >
    Par Wyoming - publiée le 18/04/2018

  • Critique de La musique d'une vie par ramsesgribou (Babelio)

    Une drôle d'histoire où passé et présent se mêlent. Passionnant à suivre, l'histoire d'un concert, d'un pianiste, bref la musique d'une vie et cette Russie si prégnante avec ses particularismes.

    Lire la critique complète >
    Par ramsesgribou - publiée le 19/05/2018

  • Critique de La musique d'une vie par mcd30 (Babelio)

    La musique d'une vie c'est cette part d'humanité que nous perdons à certains moments mais qui nous habite tous. Alexeï Berg verra sa vie basculer à la veille de son concert comme tant d'autres russes....

    Lire la critique complète >
    Par mcd30 - publiée le 09/02/2019

  • Critique de La musique d'une vie par oree (Babelio)

    Au hasard d'une rencontre dans une gare bondée, le narrateur, fin observateur de "l'âme russe" écoute le récit tragique de la vie d'un pianiste concertiste échappé des purges staliniennes pour se fo...

    Lire la critique complète >
    Par oree - publiée le 02/04/2019

  • Critique de La musique d'une vie par ValdeMontparnasse (Babelio)

    Un livre lu il y a 18 ans, lors de sa parution. J'en garde un souvenir ému, l'un d'un meilleurs livres que j'ai lus jusqu'à présent. Beaucoup a déjà été dit ici. Pour ceux que ça intéresse, vous pouv...

    Lire la critique complète >
    Par ValdeMontparnasse - publiée le 05/04/2019

  • Critique de La musique d'une vie par bilodoh (Babelio)

    Un court roman russe : la vie d'un « homo sovieticus ». Un vieil homme rencontré dans une gare, un homme gris, terne. À un compagnon de voyage, il raconte sa vie. Le jeune musicien prometteur qu'i...

    Lire la critique complète >
    Par bilodoh - publiée le 25/06/2019

  • Critique de La musique d'une vie par diablotin0 (Babelio)

    Ce petit livre par la taille est un condensé d'émotions qui nous bouleversent. Le narrateur nous rapporte les propos d'Alexei Berg qui lui raconte ce qui lui est arrivé durant la guerre. Ses parents o...

    Lire la critique complète >
    Par diablotin0 - publiée le 18/07/2019

  • Critique de La musique d'une vie par (Babelio)

    Un tout petit roman mais quelle émotion ! l'histoire d'Alexei Berg pianiste qui se voit contraint de fuir à la veille d'un concert qu'il devait donner à Moscou. On le retrouve en partance dans la sall...

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 21/04/2020
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter