livres actu Livres Actu

Accueil > Aldous Huxley > Les portes de la perception

Acheter ce livre - 8.1 €


2721ème dans les ventes


Aldous Huxley

0 abonné

Aldous Huxley est né en 1894 dans une famille de l’élite intellectuelle britannique. Ce poète, journaliste, critique d’art, scénariste et romancier publie son premier livre à vingt-cinq ans. Très préoccupé par les bouleversements que connaît la civil... Plus >

Les portes de la perception (2001)

De Aldous Huxley chez 10 18
(44 votes, note moyenne : 3.9)

En 1954, sous contrôle médical et animé d'une volonté scientifique, Aldous Huxley absorbe de la mescaline, alcaloïde actif du peyotl, ce cactus indien qui procure des visions colorées accompagnées de divers phénomènes psychologiques. Son but : ouvrir les "portes de la perception ", selon l'expression consacrée par William Blake. Une véritable introduction à la vie mystique.

« L'homme connaît tant d'autres choses ; il ne se connaît pas lui-même. »
Aldous Huxley

Préfacé et traduit de l'anglais
par Jules Castier

Paru le 06-11-2001 - Format : Poche - 320 pages - 18 x 10 x 0 cm - 186 g - ISBN 10 : 2264034076 - ISBN 13 : 9782264034076

Collection : Littérature étrangère

Tags : littérature, roman, essai, témoignage, art, mystique, drogue, bouddhisme, religion, spiritualité, mysticisme, psychedelique, psychologie, science, philosophie, littérature américaine, littérature anglaise, littérature britannique, orient, 20ème siècle.

Citations de Les portes de la perception (10)

Ce n'est pas la réflexion qui obstrue le Chemin, c'est l'attache à toute pensée ou opinion particulière.

Tous les hommes désirent la paix, mais il y en a peu qui désirent les choses qui conduisent à la paix.

Le monde extérieur est ce à quoi nous nous réveillons tous les matins de notre vie, c'est le lieu où, bon gré mal gré, il nous faut essayer de faire notre vie.

Nous vivons ensemble, nous agissons et réagissons les uns sur les autres; mais toujours, et en toutes circonstances, nous sommes seuls. Les martyrs entrent, la main dans la main, dans l'arène; ils sont crucifiés seuls. Embrassés, les amants essayent désespérément de fondre leurs extases isolées en une transcendance unique; en vain. Par sa nature même, chaque esprit incarné est condamné à souffrir et à jouir en solitude. les sensations, les sentiments, les intuitions, les imaginations - tout cela est privé, et, sauf au moyen de symboles, et de seconde-main, incommunicable. Nous pouvons mettre en commun des renseignements sur des expériences éprouvées , mais jamais les expériences elle-mêmes. Depuis la famille jusqu'à la nation, chaque groupe humain est une société d'univers-îles.La plupart des univers-îles se ressemblent suffisamment pour permettre une compréhension par inférence, ou même une "empathie" naturelle ou pénétration par le sentiment. C'est ainsi que, nous souvenant de nos propres pertes et humiliations, nous pouvons prendre part à la douleur des autres en des circonstances analogues, nous pouvons (toujours, bien entendu, dans un sens légèrement pickwickien, nous mettre à leur place.

Pour ceux qui vivent à l'intérieur de ses limites, les lumières de la ville sont le seul luminaire du vaste ciel. Les réverbères des rues éclipsent les étoiles, et l'éclat des réclames de whisky réduit même le clair de lune à une inconséquence presque invisible. Ce phénomène est symbolique ; c'est une parabole en action. Mentalement et physiquement, l'homme est ainsi l'habitant, pendant la majeure partie de sa vie, d'un univers purement humain, et en quelque sorte « fabriqué-maison », creusé par lui-même dans le cosmos immense et non humain qui l'entoure, et sans lequel ni cet univers, ni lui-même ne pourraient exister. À l'intérieur de cette catacombe privée, nous édifions pour nous-mêmes un petit monde à nous, construit avec un assortiment étrange de matériaux – des intérêts et des « idéals », des mots et des technologies, des désirs et des rêveries en plein jour, des produits ouvrés et des institutions, des dieux et des démons imaginaires. Là, parmi les projections agrandies de notre personnalité, nous exécutons nos bouffonneries curieuses et perpétrons nos crimes et nos démences, nous pensons les pensées et ressentons les émotions appropriées à notre milieu fabriqué par l'homme, nous chérissons nos folles ambitions qui seules donnent une signification à une maison de fous. Mais pendant tout ce temps, en dépit des bruits de la radio et des tubes à néon, la nuit et les étoiles sont là - juste au-delà du dernier arrêt des autobus, juste au-dessus du dais de fumée illuminée. C'est là un fait que les habitants de la catacombe humaine trouvent trop facile, hélas, d'oublier ; mais, qu'ils oublient ou se souviennent, cela demeure toujours un fait. La nuit et les étoiles sont toujours là.

Le visionnaire sans talent peut percevoir une réalité intérieure non moins formidable, belle et significative que le monde contemplé par Blake, mais il manque totalement de l'aptitude à exprimer, en symboles littéraires ou plastiques, ce qu'il a vu.

Ce que [la mescaline] m'avait permis de percevoir, à l'intérieur, ce n'était pas le Corps-Dharma en images, mais mon propre esprit ; ce n'était pas l'Archétype de la Réalité, mais une série de symboles –en d'autres termes, un succédané, « fabriqué-maison », de la Réalité.

La cohérence est un critère verbal, qui ne peut s'appliquer aux phénomènes de la vie. Prises toutes ensemble, les diverses activités d'un même individu peuvent être incohérentes, tout en étant parfaitement compatibles avec la survie biologique, le succès séculier et le bonheur personnel.

[Alors qu'il regarde les plis de son pantalon] Voilà le genre de choses qu'il faudrait regarder. Des choses sans prétention, satisfaites d'être simplement elles-mêmes, suffisantes en leur réalité, ne jouant pas un rôle, n'essayant pas, d'une façon insensée, d' « y aller » seules, isolées du Corps-Dharma, en un défi luciférien à la grâce de Dieu.

Sous l'influence des théories évolutionnistes, le temps est considéré comme le créateur des valeurs les plus élevées, si bien que Dieu lui-même est « émergent » -le produit du flux à sens unique du perpétuel périr, -et non (comme dans les religions traditionnelles) comme le témoin intemporel du temps, transcendant par rapport au temps, et, en raison de cette transcendance, capable d'immanence en lui.

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Les portes de la perception : avis de lecteurs (42)


  • Critique de Les portes de la perception par Chocolatiine (Babelio)

    En 1954, Aldous Huxley décide de tenter l'expérience de la mescaline. Il en ingère une dose, sous contrôle médical. Tout ce qui se passera dans les heures suivantes est soigneusement noté et enregistr...

    Lire la critique complète >
    Par Chocolatiine - publiée le 23/04/2020

  • Critique de Les portes de la perception par Jarry03 (Babelio)

    "En 1954, sous contrôle médical et animé d'une volonté scientifique, Aldous Huxley absorbe de la mescaline, alcaloïde actif du peyotl, ce cactus indien qui procure des visions colorées accompagnées de...

    Lire la critique complète >
    Par Jarry03 - publiée le 20/09/2019

  • Critique de Les portes de la perception par Lutopie (Babelio)

    On comprend mieux pourquoi il y a si peu d'êtres illuminés au sens religieux ou mystique mais tant d'illuminés au sens hérétique du terme.

    Lire la critique complète >
    Par Lutopie - publiée le 24/08/2019

  • Critique de Les portes de la perception par CharlesEdouard (Babelio)

    L'auteur Huxley auteur du "meilleur des mondes" nous offre un voyage pour un rêve halluciné. Pour cela il a expérimenté (tout comme Freud avec la cocaïne) la mescaline, étant accompagné d'un psychiat....

    Lire la critique complète >
    Par CharlesEdouard - publiée le 09/07/2019

  • Critique de Les portes de la perception par Valenthan (Babelio)

    J'aimerais m'attarder à trouver tout les mots possibles qui définirait ce livre mais ce serait tous des synonymes d'un seul : Brillant !

    Lire la critique complète >
    Par Valenthan - publiée le 16/11/2018

  • Critique de Les portes de la perception par colimasson (Babelio)

    Ouvrir les portes de la perception, certes, mais pour faire quoi ? Parce que c'est bien beau de se les voir ouvertes, les portes, mais si on est seul à les franchir ça peut risquer de virer malédictio...

    Lire la critique complète >
    Par colimasson - publiée le 02/04/2016

  • Critique de Les portes de la perception par lDavidl (Babelio)

    Bien qu'un peu complexe à première vue, cet ensemble de pensées témoigne très clairement du génie d'Huxley, et le montre sous un autre jour qu'un simple auteur se résumant à Le Meilleurs des Mondes. ...

    Lire la critique complète >
    Par lDavidl - publiée le 20/05/2015

  • Critique de Les portes de la perception par Sly (Babelio)

    Le livre se compose de deux parties. L'une ou Aldous Huxley s'essaie à la Mescaline, drogue hallucinogène qui altère la perception des sens. Dans cette partie il y décrit très précisément, l'impact de...

    Lire la critique complète >
    Par Sly - publiée le 08/02/2015

  • Critique de Les portes de la perception par TristanPichard (Babelio)

    Outre le célèbre texte qui donne son nom à l'ouvrage, se retrouve réunis ici une vingtaine d'essais sur divers questions liées à la mystique, à la méditation, au pouvoir des mots, au progrès, bref à l...

    Lire la critique complète >
    Par TristanPichard - publiée le 30/10/2014

  • Critique de Les portes de la perception par Mar-Khe (Babelio)

    Très difficile à lire. Autant j'adore Huxley, autant là je ne suis pas parvenue à aller au bout du roman. Dommage...

    Lire la critique complète >
    Par Mar-Khe - publiée le 21/07/2014

  • Critique de Les portes de la perception par galinka (Babelio)

    Huxley est un visionnaire, ce livre est indispensable.

    Lire la critique complète >
    Par galinka - publiée le 21/04/2013

  • Critique de Les portes de la perception par girafe83500 (Babelio)

    Tortueux, il faut être concentré pour adhérer.

    Lire la critique complète >
    Par girafe83500 - publiée le 12/04/2013

  • Critique de Les portes de la perception par gill (Babelio)

    C'est la relation d'une expérience à laquelle s'est prêtée Aldous Huxley, par l'ingestion de mescaline, alcaloïde actif qui provoque des hallucinations colorées ainsi que troubles psychologiques qu'on...

    Lire la critique complète >
    Par gill - publiée le 29/06/2012

  • Critique de Les portes de la perception par Bunee (Babelio)

    (...) En matière de littérature c'est un peu comme au cinéma: on est toujours un peu déçu par ce dont on attend beaucoup. Le livre se divise en un peu plus d'une vingtaine de chapitres. Le premier ...

    Lire la critique complète >
    Par Bunee - publiée le 30/05/2008

  • Critique de Les portes de la perception par Tom Laden (Amazon)

    Le sujet-titre ne représente en réalité qu'une petite partie de l'ouvrage, une soixantaine de pages, le reste étant une succession de petits essais pour la plupart philosophiques. Ça n'en reste pas moins très i...

    Lire la critique complète >
    Par Tom Laden - publiée le 21/04/2016

  • Critique de Les portes de la perception par Davy Braun (Amazon)

    Ce livre, un classique du genre, est l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur récit d'une expérience de conscience altérée par l'expérience psychédélique. S'il en existe effectivement beaucoup du genre, Huxl...

    Lire la critique complète >
    Par Davy Braun - publiée le 25/02/2018

  • Critique de Les portes de la perception par Tibix (Amazon)

    Pour tout ceux qui s'interroge sur la perception de l'humain contemporain. Des chapitres intéressants sur le rapport de l'homme à la religion qui permet de prendre de la hauteur sur le nécessaire de la religion...

    Lire la critique complète >
    Par Tibix - publiée le 14/10/2014

  • Critique de Les portes de la perception par Michaël REFFERT (Amazon)

    j’enlève une étoile non pas au fournisseur mais à l'oeuvre elle même , un peu déçu du récit puisque celui ci est en deux partie , la première et la plus intéressante et qui à un rapport direct avec le titre de...

    Lire la critique complète >
    Par Michaël REFFERT - publiée le 14/12/2018

  • Critique de Les portes de la perception par Pierre PERRIER (Amazon)

    😋Excellent bouquin📗 de ce cher Aldous HUXLEY...Analyse sous l'emprise de MESCALINE🌵 très pertinente de nbreux sujets essentiels.👍🏻Passionnant❗

    Lire la critique complète >
    Par Pierre PERRIER - publiée le 14/12/2018

  • Critique de Les portes de la perception par JR DJah (Amazon)

    Livre en très bon état

    Lire la critique complète >
    Par JR DJah - publiée le 31/03/2019

  • Critique de Les portes de la perception par Mnn (Amazon)

    Arrivé rapidement, je cherchais ce livre pour un cadeau

    Lire la critique complète >
    Par Mnn - publiée le 21/11/2018

  • Critique de Les portes de la perception par Sara (Amazon)

    Je ne l'ai pas encore terminé. Et je ne suis pas pressée tant je m'y trouve bien. Des tas de références de livres sur les spiritualités, religions... Un point de vue d'une grande finesse sur certaines oeuvres d...

    Lire la critique complète >
    Par Sara - publiée le 01/12/2012

  • Critique de Les portes de la perception par eliott silvan (Amazon)

    super livre exellent super super super génial à tomber par terre de folie furieuse et sans fin.Confortable comme oreiller

    Lire la critique complète >
    Par eliott silvan - publiée le 16/07/2018

  • Critique de Les portes de la perception par malo hesry (Amazon)

    Des réflexions objectives et toujours autant d'actualité. Un livre de philosophie ancré dans la vie de tout les jours. C'est le livre à lire pour comprendre de nombreux enjeux de notre société

    Lire la critique complète >
    Par malo hesry - publiée le 26/09/2014

  • Critique de Les portes de la perception par v.ophelie (Amazon)

    wouahh quel livre !!! j'y suis encore dans la tete et à jamais dans le coeur

    Lire la critique complète >
    Par v.ophelie - publiée le 25/11/2018

  • Critique de Les portes de la perception par Stef'n (Amazon)

    Très bon ouvrage d'un auteur que j'affectionne.Une expérience très intéressante et enrichissante. Plus qu'une oeuvre littéraire, un rapport scientifique voire philosophique.

    Lire la critique complète >
    Par Stef'n - publiée le 24/01/2013

  • Critique de Les portes de la perception par Jean-paul Lacharme (Amazon)

    Le titre de cet ouvrage n'est pas très explicite car il se rapporte strictement au premier chapitre concernant l'expérience personnelle (et médicalement encadrée!) de l'auteur avec les drogues (notamment la mes...

    Lire la critique complète >
    Par Jean-paul Lacharme - publiée le 27/03/2012

  • Critique de Les portes de la perception par Mime (Amazon)

    J'ai d'abord lu "Le meilleur des mondes" qui reste un classique de l'auteur puis le moins connu (et plus spécifique) "De l'art de voir"."Les portes de la perception" est un reccueil d'essais, et je n'y ai pioch...

    Lire la critique complète >
    Par Mime - publiée le 27/11/2016

  • Critique de Les portes de la perception par Alexoo!! (Amazon)

    Du grand Huxley, plein de petits essais passionnants; parfois un peu inegaux entre eux mais c'est une œuvre passionnante !!

    Lire la critique complète >
    Par Alexoo!! - publiée le 05/09/2013

  • Critique de Les portes de la perception par babdor guy : guy Babdor (Amazon)

    Pour Aldous Huxley, dans" Les Portes de la Perception" et Bergson, dans"Matière et Mémoire", nos organes des sens et notre cerveau ne nous donnent pas une image exhaustive et fidèle du monde qui nous entoure.Il...

    Lire la critique complète >
    Par babdor guy : guy Babdor - publiée le 11/10/2017

  • Critique de Les portes de la perception par nat90 (Amazon)

    intéressant pour les lecteurs ayant un intérêt pour les questions d'ordre spirituel , c'est un livre bien écrit et accessible a condition de se réserver un peu de temps après chaque cession pour méditer quelque...

    Lire la critique complète >
    Par nat90 - publiée le 22/10/2016

  • Critique de Les portes de la perception par Bubulle (Amazon)

    L'auteur nous fait part de ses visions sous mescaline et de ses réflexions qui en découlent. Au bout de 40 pages je n'en pouvais plus, le format est très lourd. Autant ses romans sont très bien, autant là je n'...

    Lire la critique complète >
    Par Bubulle - publiée le 15/08/2015

  • Critique de Les portes de la perception par Flaubert (Amazon)

    Huxley aborde la sujet d'une façon audacieuse, profonde, mais un peu trop intellectuelle à mon goût. La plupart des gens n'achètent ce livre que pour l'introduction, quelques pages, où l'auteur décrit son expér...

    Lire la critique complète >
    Par Flaubert - publiée le 29/09/2010

  • Critique de Les portes de la perception par Py (Amazon)

    Le livre est bien, mais j'aurais aimé avoir un résumé avant de l'acheter. Ceci dit son contenu m'intéresse. Le sujet qu'il aborde reste néanmoins conforme à mon attente

    Lire la critique complète >
    Par Py - publiée le 06/01/2012

  • Critique de Les portes de la perception par ROUSSET Christophe (Amazon)

    Je trouve ce livre passionnant, mais en même temps terriblement inaccessible... Ce livre, n’est pas un roman, mais une expérience, à laquelle il faut adhérer pour espérer en appréhender toute ou partie de sa pr...

    Lire la critique complète >
    Par ROUSSET Christophe - publiée le 09/02/2019

  • Critique de Les portes de la perception par Jacques de Schryver (Amazon)

    Aldous Huxley est entré dans l'histoire de la littérature et de la philosophie à travers le Meilleur des Mondes, publié en 1931. Mystique par nature, il s'intéresse au LSD et à la mescaline après son installati...

    Lire la critique complète >
    Par Jacques de Schryver - publiée le 08/02/2011

  • Critique de Les portes de la perception par pedro (Amazon)

    Aucun problèmes, pas de retard, pas d article en mauvais état, en somme un bon service ! Les portes de la perception est un livre plein d'énergie que je peux désormais partager avec l'auteur, magnifique.

    Lire la critique complète >
    Par pedro - publiée le 14/04/2012

  • Critique de Les portes de la perception par Roudoudou (Amazon)

    L'envoie a été plutôt rapide, cependant une page est déchirée à la fin du bouquin.C'est une mauvaise surprise pour un livre neuf que l'on compte offrir.

    Lire la critique complète >
    Par Roudoudou - publiée le 23/12/2014

  • Critique de Les portes de la perception par Mallet (Amazon)

    Le livre perd ses pages.Est-ce une spécialité des éditions du Rocher ? La brochure est défectueuse.J'aimerai trouver une liste des éditions qui ont cette particularité. Ce n'est pas la première fois qu'on me fa...

    Lire la critique complète >
    Par Mallet - publiée le 20/09/2012

  • Critique de Les portes de la perception par Freepunk (Amazon)

    Dans son premier chapitre, Huxley arrive à nous décrypter son expérience psychédélique à la mescaline avec des descriptions riches en vocabulaire,ce qui permet de coller au plus près de la réalité; Même si aucu...

    Lire la critique complète >
    Par Freepunk - publiée le 21/02/2011

  • Critique de Les portes de la perception par Théo (Amazon)

    ce livre permet de comprendre pourquoi the DOORS s'appellent ainsi. les portes à ouvrir sont multiples et nécessitent pas forcement des produits illicites. Le yoga et la méditation sont un très bon moyen, aussi...

    Lire la critique complète >
    Par Théo - publiée le 10/02/2011

  • Critique de Les portes de la perception par Leloup Maxime (Amazon)

    Ce livre parle moins du peyotl que du mysticisme . Huxley nous y livre une vision globale de ce que sont en général les religions etla recherche du salut avec une rare clarté qui n'entrave pas la profondeur du ...

    Lire la critique complète >
    Par Leloup Maxime - publiée le 14/09/2004
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Ils parlent de Les portes de la perception

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter