livres actu Livres Actu

Accueil > Agatha Christie > Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11

Acheter ce livre



Agatha Christie

1 abonné

Agatha Christie, née Agatha Mary Clarissa Miller le 15 septembre 1890 à Torquay et morte le 12 janvier 1976 à Wallingford (Oxfordshire), est une femme de lettres britannique, auteure de nombreux romans policiers. Son nom est associé à celui de ses d... Plus >

Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 (2007)

De Agatha Christie chez Libr. Des Champs Elysées
(18 votes, note moyenne : 4.6)

Cinq romans et un recueil de nouvelles dans une nouvelle traduction intégrale Retour aux sources pour Agatha Christie dans les années 1958-1964 : Hercule Poirot et miss Marple plus présents que jamais, et la vieille Angleterre au premier plan. C'est en effet dans un très « select » collège de jeunes filles que Poirot enquête dans Le chat et les pigeons , tandis que Le Cheval pâle entraîne ses héros du quartier londonien très chic de Mayfair jusqu'à un petit village du Dorset peuplé de sorcières... Et si miss Marple découvre les fastes d'Hollywood - Le Miroir se brisa -, c'est toujours aux environs de St Mary Mead, dans la villa d'une star retirée des écrans et passée de vie à trépas de façon très opportune. Une curiosité dans ce florilège d'aventures anglaises : le séjour aux Caraïbes de la vieille demoiselle, loin des frimas de l'hiver britannique, roman dans lequel Jane la sagace découvre que Le Major parlait trop...

Paru le 03-07-2007 - Format : Poche - 1344 pages - 19 x 12 x 0 cm - 793 g - ISBN 10 : 2702424392 - ISBN 13 : 9782702424391

Collection : Intégrales

Tags : roman, bande dessinée, nouvelles, classique, suspense, romans policiers et polars, mystère, écrivain femme, recueil, so british, hercule poirot, enquêtes, crime, meurtre, littérature britannique, littérature anglaise, anglais, angleterre, policier anglais, 20ème siècle.

Citations de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 (10)

Au début de la guerre, miss Cowley quitte les délices - et les corvées domestiques - du foyer paternel. Elle se rend à Londres où elle prend du service dans un hôpital militaire. Premier mois : vaisselle - six cent quarante-huit assiettes par jour. Second mois : grâce à une promotion inespérée, essuyage des assiettes en question. Troisième mois, encore une promotion : à l'épluchage des pommes de terre. Quatrième mois : coupe le pain et beurre les tartines. Cinquième mois : grimpe d'un étage, est promue fille de salle, armée d'un seau et d'un balai. Sixième mois : promue au service des repas. Septième mois : son physique agréable et ses bonnes manières lui valent l'honneur suprême de servir les infirmières elles-mêmes ! Huitième mois : incident de parcours. La surveillante Bond ingurgite l'oeuf de la surveillante Westhaven. J'en prends pour mon grade ! La fille de salle est décrétée coupable ! Une faute d'inattention dans une affaire de cette importance ne saurait être trop sévèrement punie. Retour au seau et au balai ! Plus dure sera - ou plutôt fut - la chute ! Neuvième mois : de nouveau promue au balayage des salles, je tombe sur un ami d'enfance, le lieutenant Thomas Beresford (redresse-toi Tommy !), que je n'avais pas vu depuis cinq ans. Retrouvailles émouvantes ! Dixième mois : surprise par la surveillante en chef au cinéma, en compagnie d'un blessé de l'hôpital, le susmentionné lieutenant Thomas Beresford, je reçois un blâme. Les onzième et douzième mois, je recommence à servir à table avec brio si bien qu'à la fin de l'année, je quitte l'hôpital auréolée de gloire.

Plus propre et soigné que jamais, sa tête en forme d'œuf penchée sur le côté, notre ami était en train d'appliquer une nouvelle pommade sur ses moustaches. L'une des caractéristiques de Poirot était une indubitable vanité, par ailleurs inoffensive et qui s'accordait on ne peut mieux avec son amour de l'ordre et de la méthode en général.

Il nous arrive à tous de donner comme indiscutables des choses qui ne le sont pas, sans même nous en rendre compte.

La mystérieuse affaire de Styles : - chaque assassin est le vieil ami de quelqu'un, observa Poirot avec philosophie. On ne devrait jamais confondre sentiment et raisonnement.

Peu d'entre nous sont vraiment ce qu'ils paraissent être.

Car après tout, que peut-on bien trouver à dire sur la façon dont on écrit ses livres? Enfin quoi, il faut d'abord chercher une idée, et puis quand on l'a trouvée, il faut s'obliger à s'asseoir à sa table et à l'écrire. C'est tout! Il ne m'aurait pas fallu trois minutes pour expliquer ça, la conférence se serait achevée là et toute l'assistance m'aurait regardée de travers. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde exige à tout propos que les écrivains parlent d'écriture. J'ai toujours eu tendance à estimer que le métier d'écrivain consistait non pas à parler mais à écrire!

La jeunesse est un défaut que l'on perd trop facilement. (2-296)

L'amour d'une mère pour son enfantne connaît ni loi, ni pitié, ni limite.Il pourrait anéantir impitoyablementtout ce qui se trouve au travers de son chemin

Extrait de la Postface du Crime de l'Orient-ExpressElle eut plusieurs fois au cours des années suivantes, l'occasion de reprendre l'Orient-Express dans les deux sens. L'un de ces voyages fut mémorables : celui qu'elle effectua en décembre 1931 pour rentrer à Londres et qu'elle conte en détail à son mari dans une longue lettre (reproduite dans la biographie de Janet Morgan). Le train fut bloqué à plusieurs reprises par des inondations et des chutes de neige et les voyageurs durent patienter de nombreuses heures.

Extrait de la Postface du Train Bleu :Lors d'une interview en 1966, Agatha Christie déclara que Le train bleu était certainement le plus mauvais livre qu'elle ait jamais écrit. "Chaque fois que je le relis, je trouve que c'est un roman banal, pleins de clichés, avec une intrigue sans intérêt. Je suis navrée de penser que beaucoup de gens l'apprécient vraiment."

< Voir moins de citations
Voir plus de citations >

Critiques de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 : avis de lecteurs (20)


  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par ETLOVAndre (Babelio)

    Il n'y a rien à jeter, c'est extraordinaire !

    Lire la critique complète >
    Par ETLOVAndre - publiée le 19/04/2020

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par gluque (Babelio)

    En cette période difficile je relis un grand classique policier qui est pour moi à ce jour un livre réconfortant .Ma concentration à lire étant très limitée en ce moment je prends pourtant plaisir à r...

    Lire la critique complète >
    Par gluque - publiée le 10/04/2020

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par Lauryn (Babelio)

    Très agréable de découvrir les nouvelles d'Hercule Poirot réunies dans un volume dédié. Il est amusant de les relire après avoir vu la série TV, où l'on peut faire le parallèle et mieux savourer la qu...

    Lire la critique complète >
    Par Lauryn - publiée le 11/12/2019

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par Orha08 (Babelio)

    Genialissime cette oeuvre, les livres d'Agatha Christie dans l'ordre ou elle les a écrits j'aime le format

    Lire la critique complète >
    Par Orha08 - publiée le 01/11/2017

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par MissSherlock (Babelio)

    Bien que préférant largement les romans écrits par Agatha Christie que les nouvelles, je n'ai tout de même pas résisté devant l'intégrale des nouvelles mettant en scène Hercule Poirot. Il est parfois ...

    Lire la critique complète >
    Par MissSherlock - publiée le 29/12/2014

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par cdijda81 (Babelio)

    Extrait 1 Mrs Opalsen, qui séjourne dans le même hôtel que Hercule Poirot et son compagnon est victime d'un vol. Elle demande l'assistance du célèbre détective. Seules la femme de chambre et la b...

    Lire la critique complète >
    Par cdijda81 - publiée le 18/12/2014

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par Nahe (Babelio)

    Bien au chaud dans son salon londonien, Hercule Poirot s'apprête à passer une soirée tranquille lorsque le téléphone l'arrache à ses projets : à sa façon originale et impétueuse, Ariadne Oliver réclam...

    Lire la critique complète >
    Par Nahe - publiée le 17/11/2014

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par Domichel (Babelio)

    Dans ce volume entre autres : Dix petits Nègres… Je crois que tous les heureux lecteurs de ce livre sont encore sous le charme de l'intrigue. Et pourtant depuis sa sortie, combien de millions de lec...

    Lire la critique complète >
    Par Domichel - publiée le 04/02/2014

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par (Babelio)

    opj

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 25/11/2013

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par shousoun (Babelio)

    Je n'ai pas eu le temps de découvir toutes les aventures de ce Premier livre de l'Intégrale "Les Beresford" ayant emprunté ce volume à la Médiathèque, je dois le rendre, car il est réservé, signe que ...

    Lire la critique complète >
    Par shousoun - publiée le 02/11/2013

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par Anamorphose (Babelio)

    Les noms de deux des co-auteurs ne sont pas indiqués : les dessinateurs Frank Leclercq et Jean-François Miniac.

    Lire la critique complète >
    Par Anamorphose - publiée le 31/05/2013

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par c.brijs (Babelio)

    Qui ne connait Agatha Christie, célèbre de par le monde pour ces intrigues policières particulièrement bien ficelées ? Elle a fait et fait toujours le bonheur de nombreux lecteurs-détectives en herb...

    Lire la critique complète >
    Par c.brijs - publiée le 26/05/2013

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par eliasam (Babelio)

    Je le dis a chaque fois mais je n'aime pas les BD Agatha Christie! Néanmoins, pour ceux qui apprécient, ce coffret est assez jolie, il n'est pas excessivement cher et regroupe 3 oeuvres de l'auteur! ...

    Lire la critique complète >
    Par eliasam - publiée le 26/05/2013

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par bolulou3 (Babelio)

    hum rien a dire

    Lire la critique complète >
    Par bolulou3 - publiée le 02/04/2013

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par (Babelio)

    Le meurtre de Roger ACKROYD c'est surtout une fin inattendue, mais qui restera à jamais gravée dans votre tête comment étant l'un des meilleurs livres du romans policier

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 09/03/2013

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par ayla5488 (Babelio)

    Cette peinture d'une Angleterre désuète quel régal!, je me délecte d'une ambiance cosy de la campagne anglaise. L'héroïne? une adorable mamie qui observe les moeurs d'un village Les aventures d'une pe...

    Lire la critique complète >
    Par ayla5488 - publiée le 13/01/2013

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par ayla5488 (Babelio)

    J'ai découvert Agatha Christie sur le tard et j'ai lu tout ce que j'ai pu trouver de sa plume, je ne commenterai pas chacun de ses ouvrages les appréciant tous. En plus d'un enquête j'y trouve la desc...

    Lire la critique complète >
    Par ayla5488 - publiée le 13/01/2013

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par (Babelio)

    c'est geneal

    Lire la critique complète >
    Par Babelio - publiée le 31/03/2012

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par Sand94 (Babelio)

    Ces trois nouvelles ont l'avantage de présenter trois enquêtes (ça vous l'aurez compris) menées par 3 héros récurrents d'Agatha Christie : Hercule Poirot dans Vol de Bijoux à l'hôtel Métropole ; Miss ...

    Lire la critique complète >
    Par Sand94 - publiée le 09/03/2011

  • Critique de Agatha Christie.11, Les années 1958-1964 - Intégrales tome 11 par Hindy (Babelio)

    Lire l'intégralité des oeuvres d'Agatha Christie

    Lire la critique complète >
    Par Hindy - publiée le 15/12/2010
< Voir moins de critiques
Voir plus de critiques >

Du même auteur

Commentaires

Connexion




S'inscrire

Inscription à Livres Actu




Se connecter